François Caradec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Caradec est un écrivain français, biographe et auteur de pastiches[1], né le 18 juin 1924 à Quimper (Finistère), mort le 13 novembre 2008 à Paris[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

Membre de L'Oulipo, régent « toponome et celtipète »[3] du Collège de Pataphysique, auteur de biographies de référence de Lautréamont, d'Alfred Jarry, de Raymond Roussel, d'Alphonse Allais, de Willy et de Jane Avril, François Caradec était l'un des spécialistes français de la bande dessinée, et cultivait pastiches et mystifications de tout ordre.

Il suivit de près la création de l'Ouvroir de Bande dessinée Potentielle (Oubapo).

Il fut aussi, avec Jacques Jouet, Paul Fournel et Hervé Le Tellier, de l'Oulipo, l'un des protagonistes de l'émission de radio « Des Papous dans la tête » de France-Culture.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Christophe Colomb, Essai de biographie d'après les remarques et observations de l'auteur, agrémenté d'un fragment de citation latine tiré de L'Imitation et suivi de notes et d'une bibliographie, préface de Raymond Queneau, Grasset, 1956
  • L' Affaire de la Gazette de Lausanne, Collège de pataphysique, 1958
  • Joyeux Noël, préface d'Isidore Bernhart, bois d'Henri Boulage, éd. Lachenal frères, Paris, 1959
  • Monsieur Tristecon, Temps Mêlés, 1960.
  • Encyclopédie des farces et attrapes, avec Noël Arnaud, Jean-Jacques Pauvert, 1964
  • La Vie exemplaire de la femme à barbe, avec Jean Nohain, éditions La jeune Parque, Paris, 1969
  • Littérature illettrée ou la littérature à la lettre, avec Noël Arnaud, Bizarre, no 32, 1964
  • Trésors du rire, Pierre Horay, 1970
  • Trésors du pastiche, Pierre Horay, 1971
  • Vies de Raymond Roussel : 1877- 1933, Jean-Jacques Pauvert, 1972
  • Isidore Ducasse, comte de Lautréamont, avec Albano Rodriguez, La Table Ronde, 1970 - édition revue et augmentée, Idées Gallimard, 1975.
  • Le Cadeau, un conte de François Caradec, Balland, 1973.
  • À la recherche d’Alfred Jarry, Seghers, 1974.
  • Guide de Versailles mystérieux, avec Jean-Robert Masson, Presses Pocket, 1975.
  • Guide du Val-de-Loire mystérieux, avec Jean-Robert Masson, Presses Pocket, 1975.
  • Histoire de la littérature enfantine en France, éditions Albin Michel, 1977.
  • La Farce et le sacré : fêtes et farceurs, mythes et mystificateurs, Casterman, 1977.
  • Dictionnaire du français argotique et populaire, Larousse, 1977, réédité sous le titre N’ayons pas peur des mots en 1988.
  • Le Café-Concert, avec Alain Weill, Hachette, 1980.
  • Christophe, le génial auteur d’immortels chefs-d’œuvre : le Sapeur Camember, la Famille Fenouillard, le Savant Cosinus, Pierre Horay, 1981.
  • Nous deux mon chien: portrait d’artiste, Pierre Horay, 1983.
  • Calembour, Éditions du Fourneau, 1983.
  • Feu Willy : avec et sans Colette, Carrère-Lafon, 1984.
  • Petite encyclopédie du dessin drôle en France, Le Cherche midi, 1985.
  • La Compagnie des zincs, avec Robert Doisneau, Ramsay, 1986, réédité par Seghers en 1991.
  • Guide de Paris mystérieux, avec Jean-Robert Masson, Tchou, collection Les Guides Noirs, 1988.
  • Raymond Roussel 1877-1933: biographie d’un écrivain excentrique et génial, Fayard, 1997.
  • Alphonse Allais, Belfond, réédité par Fayard en 1997.
  • Craquements (doux), Plurielle, Les guère épais, 1997.
  • Catalogue d’autographes rares et curieux, Éditions du Limon, 1998.
  • Paul Allais, Œuvres complètes, 70 exemplaires hors commerce (épuisé), 1999.
  • Le Porc, le Coq et le Serpent, Maurice Nadeau, 1999. (Quelques extraits étaient parus dans « Craquements doux » en 1997.
  • Le Pétomane, avec Jean Nohain, Éditions Pauvert, 1965, nouvelle édition, Mazarin, 2000
  • Dictionnaire du Français argotique, nouvelle édition mise à jour, Larousse, 2000.
  • Jane Avril, Au moulin rouge avec Toulouse-Lautrec, Fayard, 2001.
  • Willy, le père des Claudine, Fayard, 2004.
  • Dictionnaire des gestes. Attitudes et mouvements expressifs en usage dans le monde entier, Fayard, 2005.
  • La Café Concert, 1848-1914, avec Alain Weill, Paris, Fayard, 2007.
  • Le Doigt coupé de la rue du Bison, Fayard Noir, 2008.
  • Entrez donc, je vous attendais, Paris, Fayard, 2009.
  • Entre miens. D'Alphonse Allais à Boris Vian, Flammarion, 2010.
  • Poésies, Maurice Nadeau, 2013

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mort de François Caradec, NouvelObs, 14-11-2008
  2. Le Monde, 19 novembre 2008, rubrique Disparitions.
  3. Jean-Jacques Lefrère « François Caradec, donnez régulièrement de vos nouvelles ! » dans La Quinzaine littéraire no 983, 1er-15 janvier 2009, page 12

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pour François Caradec, Les Amis de Valentin Brû, Revue d'études sur Raymond Queneau, no 52-53, décembre 2008, 128 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]