Harry Mathews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathews.
Harry Mathews en 2004.

Harry Mathews est un écrivain américain, né le 14 février 1930 (85 ans) à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cet enfant de la très haute société new-yorkaise, après avoir étudié à Princeton puis la musique à Harvard, dont il a été diplômé en 1952, se consacre à la littérature.

En 1956, il commence à publier des poèmes dans des revues. Deux ans plus tard, fortement influencé par la lecture de Raymond Roussel, il commence son premier roman, Conversions.

En 1970, il rencontre Georges Perec qui le fait par la suite entrer à l'Oulipo et qui traduit deux de ses romans.

Harry Mathews a épousé Niki de Saint Phalle, alors qu'il était encore jeune ; ils ont eu deux enfants avant de divorcer. Il est aujourd'hui l'époux de Marie Chaix, qui est également sa traductrice.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Conversions (The Conversions, 1962)
  • Les Verts Champs de moutarde de l’Afghanistan (Tlooth, traduit par Georges Perec en 1974)
  • Le Naufrage du Stade Odradek (The Sinking of the Odradek Stadium, traduit par Georges Perec en 1981)
  • Plaisirs singuliers, 1983
  • Le Verger, 1986
  • Cigarettes (Cigarettes, 1987)
  • Cuisine de pays, P.O.L, 1991 ; recueil de nouvelles (traduites par Martin Winckler, Marie Chaix et Jean-Noël Vuarnet)
  • Giandomenico Tiepolo, Flohic, 1993 ; essai sur le peintre et graveur italien Giandomenico Tiepolo (traduit par Martin Winckler)
  • Le Journaliste, P.O.L, 1997 (The Journalist, 1994, traduit par Martin Winckler)
  • Ma vie dans la CIA (My life in CIA: a chronicle of 1973, 2005)
  • Le Cas du Maltais persévérant (The Case of the Persevering Maltese, 2003)

Livres d'artiste[modifier | modifier le code]

  • Days shifts, poèmes de Harry Mathews accompagnés de 26 dessins de Jean-Marc Scanreigh, éditions de la Mule de Cristal, Bruxelles, 2004
  • Journey to Six Lands - Voyages vers le Caucase, textes de Harry Mathews avec 9 lithographies en couleurs de Hugh Weiss, éditions Urdla, Villeurbanne, 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]