Pangramme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un pangramme (du grec ancien πᾶς / pâs (« tout ») et γράμμα / grámma (« lettre »)) est une phrase comportant toutes les lettres de l'alphabet. .

En français, un pangramme comporte au moins 26 lettres. Il doit en compter au moins 42 si on compte les lettres accentuées et les ligatures (à, â, é, è, ê, ë, î, ï, ô, ù, û, ü, ÿ, ç, æ et œ). Si l'on peut atteindre la limite théorique en recourant massivement aux abréviations et aux sigles, le talent consiste à construire une phrase cohérente la plus courte possible, sans lettres solitaires, ni abréviation ou sigle.

Une des finalités d'un pangramme est de tester les machines à écrire. On l'utilise aussi en typographie pour faire des tests de fontes de caractères.

Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume est probablement le plus célèbre pangramme français, n'utilisant qu'une seule fois chaque consonne et constituant en outre un alexandrin. En anglais, il s'agit de The quick brown fox jumps over the lazy dog.

Exemples de pangrammes connus[modifier | modifier le code]

Sans les lettres accentuées[modifier | modifier le code]

Voici d'autres pangrammes. Seules sont retenues les phrases ayant un sens et qui sont correctement accordées. Ils sont dits « sans les lettres accentuées » car on ne s’y est pas obligé à mettre toutes les lettres accentuées mais certains en contiennent plusieurs.

  • Bâchez la queue du wagon-taxi avec les pyjamas du fakir. (Anonyme) (55 lettres)
  • Monsieur Jack, vous dactylographiez bien mieux que votre ami Wolf (S'utilisait dans l'armée suisse pour tester le clavier des téléscripteurs. Elle n'a pas d'accent car ceux-ci ne pouvaient pas se transmettre) (55)
  • Voix ambiguë d'un cœur qui, au zéphyr, préfère les jattes de kiwis. (Anonyme) (53) (Utilisée comme phrase de démonstration de certaines polices typographiques, dont celles de Windows, à partir de la version XP & Blackberry)
  • Mon pauvre zébu ankylosé choque deux fois ton wagon jaune (Anonyme) (48)
  • Le vif zéphyr jubile sur les kumquats du clown gracieux. (Utilisé comme phrase de démonstration des polices de caractère sous les vieilles versions de Mac OS et dans Papyrus Gold) (46)
  • Zut ! Je crois que le chien Sambuca préfère le whisky revigorant au doux porto. (remplace la précédente dans des versions plus récentes) (64)
  • Voyez le brick géant que j'examine près du wharf. (Utilisé par l'UIT[1]) (39)
  • Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume (Charles Triouleyre ?) (37), alexandrin classique n’utilisant qu’une seule fois chaque consonne
  • Buvez de ce whisky que le patron juge fameux. (Anonyme) (36)

On ne peut par définition pas rédiger de pangramme de moins de vingt-six lettres mais il semblerait qu'on ne puisse créer un pangramme de moins de 30 lettres qu'en rendant la phrase peu intelligible. Les pangrammes de moins de 30 lettres, envahis d'abréviations, de noms propres ou de sigles entrent dans cette catégorie ou encore celui-ci :

  • Whisky vert : jugez cinq fox d'aplomb. (OuLiPo) (29)

Georges Perec allie pangramme et lipogramme dans La Disparition, roman n'utilisant pas la lettre e[2]. Il crée ainsi une phrase contenant toutes les lettres de l'alphabet, excepté le e :

  • Portons dix bons whiskys à l'avocat goujat qui fumait au zoo. (Georges Perec) (51)

Avec les lettres accentuées[modifier | modifier le code]

Ces pangrammes sont dits « avec les lettres accentuées » car on s'est obligé à les y mettre toutes — y adjoignant le ç — à savoir donc : à, â, é, è, ê, ë, î, ï, ô, ù, û, ü, ç. Le cas des ligatures que sont œ et æ est un peu particulier : certains pangrammes les ignorent, d'autres les incluent. Le y tréma ÿ est un cas similaire[3],[4].

  • Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume sur son île intérieure, à côté de l'alcôve ovoïde, où les bûches se consument dans l'âtre, ce qui lui permet de penser à la cænogénèse de l'être dont il est question dans la cause ambiguë entendue à Moÿ, dans un capharnaüm qui, pense-t-il, diminue çà et là la qualité de son œuvre.
  • Dès Noël où un zéphyr haï me vêt de glaçons würmiens je dîne d’exquis rôtis de bœuf au kir à l’aÿ d’âge mûr & cætera ! (contient les 42 caractères de la langue française) (Gilles Esposito-Farèse)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITU-T Recommendation R.52: Standardization of international texts for the measurement of the margin of start-stop equipment
  2. Hormis le nom de l'auteur sur la couverture, obligatoire pour des raisons légales. Héléna Marienské, dans un pastiche de Georges Perec qui constitue un des chapitres de son roman Le Degré suprême de la tendresse, a construit, à son tour, plusieurs quasi-pangrammes associés à un lipogramme en e, dont le suivant:
    • Doux mais vif, un judoka du yachting-club dit pourquoi aux zigs wallons. (57)
  3. Le y tréma ÿ est attesté dans des noms propres notamment les communes françaises d’Aÿ-Champagne, de Faÿ-lès-Nemours, L'Haÿ-les-Roses et de Moÿ-de-l'Aisne, ainsi que la rue des Cloÿs à Paris. On trouve aussi des noms communs issus de ces noms propres : l’aÿ est un champagne
  4. Jacques André (1990), Petites leçons de typographie

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :