Five Points (Manhattan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 42′ 52″ N 74° 00′ 01″ O / 40.71444, -74.00028

Représentation d'habitations précaires dans le quartier de Five Points, publiée dans le Frank Leslie's illustrated newspaper en 1872.

Five Points était un célèbre bidonville situé dans l'arrondissement de Manhattan, à New York.

Le nom de Five Points correspond aux cinq rues qui étaient accessibles depuis l'intersection autour de laquelle le bidonville s'était développé: Mulberry, Anthony Street (aujourd'hui Worth Street), Cross Street (aujourd'hui Park Row), Orange Street (aujourd'hui Baxter Street) et Little Water Street (qui n'existe plus).

Le quartier s'est formé dans les années 1820, à proximité du site de l'ancienne Collect Pond, mare de 194 000 m² (19,4 hectares) qui avait été asséchée en raison de graves problèmes de pollution, après que les industries locales l'eurent utilisée comme un dépotoir. En plus de cela, l'enfouissement des déchets sur le site était de piètre qualité, et le suintement de la mare dans son coin sud-est entraîna la formation de zones marécageuses où les insectes pullulaient, ce qui provoqua une chute brutale de la valeur du terrain. La plupart des riverains de classes moyennes ou aisées quittèrent en conséquence le quartier, en donnant lieu à un afflux d'immigrants pauvres, qui fut renforcé par la grande famine en Irlande dans les années 1840.

Five Points demeura ainsi un quartier très pauvre, et lors de son « apogée », seuls quelques quartiers du London's East End (quartiers les plus pauvres de la banlieue Londres) étaient comparables en matière de densité de population, de maladies, de mortalité infantile, de chômage, ou encore de violence, sans faire mention des autres signes de précarité. Mais qualifier Five Points de simple bidonville serait une erreur, car la culture du quartier a eu une certaine résonance qui a donné naissance à plusieurs aspects caractéristiques de l'actuel American way of life. Five points fut en effet l'un des tout premiers melting pots, étant à l'origine peuplé d'afro-américains et d'immigrés irlandais. La cohabitation de cultures africaine, irlandaise, anglaise, et par la suite juive et italienne a en effet joué un rôle important dans la croissance des États-Unis ; or ces cultures se croisaient et se mélangaient déjà à Five Points.

Par exemple, la fusion de la gigue irlandaise et de la shuffle africaine donna très rapidement naissance aux claquettes (appelées avant cela Master Juba), et par la suite à des genres musicaux tels que le jazz ou le rock and roll. Cette fusion culturelle avait lieu à Five Points, dans des lieux comme le Almack's Dance Hall (aussi connu sous le nom de Pete Williams's Place) situé sur Orange Street (l'actuelle Baxter Street). Le terrain sur lequel la salle était construite est aujourd'hui occupé par le Columbus Park, où les premiers résidents de l'actuelle Chinatown s'étaient au départ établis.

Scène d'affrontement entre les "Dead Rabbits" et les "Bowery Boys".

Sur le plan politique, Five Points faisait partie du Old Sixth Ward (le sixième district électoral), où la corruption des partis locaux était importante, et où les postes clés étaient pour la plupart occupés par des non anglo-saxons. Même si les tensions entre les Africains et les Irlandais sont très anciennes, leur cohabitation dans le quartier de Five Points constitue le premier exemple d'intégration communautaire dans l'histoire des États-Unis. Par la suite, les populations noires migrèrent progressivement vers la côte ouest de Manhattan, avant de s'établir au nord, dans la région de ce qui constitue aujourd'hui Harlem. Mais les années passées à cohabiter avec les Irlandais, et par la suite avec les juifs et les Italiens dans un même quartier ont permis l'émergence d'un objectif commun à toutes ces minorités, et ceci se manifeste encore aujourd'hui dans les courants les plus libéraux de l'échiquier politique américain, à commencer par le parti démocrate.

Au cours des années 1880, les politiques de « nettoyage » des bidonvilles permirent de raser le quartier de Five Points, afin de reconfigurer la zone, mais cela ne fit finalement que déplacer le problème puisque les habitants du quartier migrèrent vers la Lower East Side, située plus au nord. L'emplacement de l'ancien quartier de Five Points est aujourd'hui couvert par de grands immeubles urbains et par des bâtiments administratifs, dans un espace couramment appelé Foley Square, en plus de Columbus Park et de plusieurs installations rattachées au New York City Department of Corrections (département carcéral municipal). Ces dernières installations sont celles qui sont le plus liées à l'ancien quartier de Five Points dans la mesure où l'ancienne Tombs Prison, construite en 1839 qui abritait la plupart des criminels de la ville était située au niveau de l'actuelle City Prison Manhattan, au 125 White Street.

Références[modifier | modifier le code]

Le quartier de Five Points est en outre en vedette dans le film de Martin Scorsese, Gangs of New York, sorti en 2002 et dans la série Copper.

Dans le film L'Arnaque, Robert Redford prétend être originaire de Five Points.

C'est aussi le lieu où se déroule la première partie de l'intrigue du manga Green Blood de Masami Kakizaki.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]