Artéfact (archéologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un artéfact est un objet façonné par l'homme et découvert à l'occasion de fouilles archéologiques.

Le mot d'origine latine est composé de ars, artis (art), et du participe passé de facere (faire). Il apparaît en premier en anglais (artefact), et n'est utilisé en français qu'à partir de 1921. C'est ce qui explique qu'il est parfois orthographié artefact.

Les premiers artéfacts préhistoriques sont des pierres taillées, puis des os gravés, des céramiques. Plus tard apparaissent les objets en métal. Généralement, les objets en matière organique ne sont pas conservés dans les contextes archéologiques (sauf cas particulier, très sec ou anaérobique).

Dès l'antiquité, la production humaine se diversifie et des objets uniques, œuvres d'artistes anonymes apparaissent. Leur découverte lors de fouilles amène chaque fois de nouvelles informations sur les civilisations antiques. La coutume d'ensevelir les morts accompagnés d'un important mobilier funéraire est l'une des plus importantes source de découverte d'objets antiques. Ainsi, la civilisation étrusque ne nous est connue pratiquement que par ses vestiges funéraires (architecture et fresques des tombes, mobilier, bas-reliefs historiés et couvercles figurés des sarcophages).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :