Supercar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le groupe de musique japonais, voir Supercar (groupe).

Supercar est un terme informel parfois utilisé pour qualifier des véhicules extrêmement performants pour leur époque. Le mot « supercar » est apparu pour la première fois le 11 novembre 1920, dans une publicité publiée dans le quotidien britannique The Times[1]. Ce terme est très discuté dans la mesure où il n'en existe aucune définition officielle ; de fait, il n'existe pas de liste de modèles ainsi classés et chaque personne peut se faire sa propre idée de ce qu'est une supercar.

Certains magazines spécialisés dans la presse automobile en ont établi une définition à vocation interne. Voici celle du magazine français Sport Auto : « une voiture ultra-sportive, aux performances extrêmes et hors de prix. Mais cela ne suffit pas : il faut qu'elle offre une technicité, des matériaux ou des solutions réservées à la compétition. Enfin et surtout, il faut qu'elle soit issue d'une production confidentielle, le plus souvent en marge des séries habituelles du constructeur. Qu'elle en soit la représentante ultime, l'ambassadrice de choc, la vitrine technologique »[2].

Exemples de supercars[modifier | modifier le code]

Les véhicules sont classés dans la décennie de leur première année de production (la meilleure supercar de son époque est affichée). Ainsi, la Vector W8 produite entre 1989 et 1993 est classée dans les années 1980.

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000-2014[modifier | modifier le code]

Supercars des années 2000/2014
Voiture Puissance (ch) Vitesse max (km/h) 0 à 100 km/h (s)
McLaren MP4-12C 600 330 3,3
Lamborghini Murciélago 580 330 3,6
Ferrari 458 Italia 570 325 3,4
Aston Martin One-77 760 354 3,3
B.Engineering Edonis 680 365 3,2
Bristol Fighter T 1012 362 3,7
Lamborghini Huracán 610 325 3,3
Bugatti Veyron 16.4 1 001 407 2,5
Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport 1 200 408 2,5
Caparo T1 610 330 2,5
Ferrari Enzo 660 350 3,5
Gumpert Apollo 650 360 2,9
Ferrari FXX 800 360 2.5
Koenigsegg CC8S 655 386 3,2
Koenigsegg CCX 906 395 3.2
Lamborghini Aventador 700 350 2,9
Lamborghini Reventón 650 340 3,4
Pagani Zonda 495 300 3,8
Lamborghini Gallardo LP570-4 Superleggera 570 325 3,4
Laraki Fulgura 660 350 3,4
Locus HTT Plethore 750 350 2,9
Lotec Sirius 1 183 400 3,7
Maxximus G-Force[3] 1 600 413 2,0 [4]
Mercedes-Benz SLR McLaren 626 334 3,7
Mercedes-Benz SLS AMG 571 317 3,8
Mosler MT900 GTR XX 620 340 3,1
9ff GT9 987 408 2.9
Porsche Carrera GT 612 330 3,9
Ronn Scorpion[5] 450 320 3,5
Ruf CTR3 700 375 3,2
Saleen S7 Twin-Turbo 750 340 2,8
SSC Ultimate Aero 1 183 412 2,7
Ultima GTR 720 368 2,7
Zenvo ST1 1 104 375 3,0

En 2013, on voit l'apparition de supercars hybrides :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « British Ensign Motors », The Times,‎ 11 nov. 1920, p. 6
  2. Yves Bey-Rozet, Laurent Chevalier & Julien Diez, « Supercars : 20 monstres sacrés », éd. Tana, 2007, page 8 (ISBN 2-8456-7386-8) (ISBN 978-2 8456 7386 1)
  3. La Maxximus G-Force n'existe qu'à un seul exemplaire. Voir : (en) Maxximus G-Force: First (and Last) Glimpse of a 1600-hp Beast - Steve Siler, Car and Driver, février 2009
  4. (en) Driving the G-Force: Records Broken - Record battu le 23 décembre 2009, site officiel de la G-Force
  5. La Ronn Scorpion a la particularité d'avoir un moteur hybride essence/hydrogène.