Quidditch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Coupe du monde de Quidditch)
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Univers de Harry Potter.

Le quidditch est un sport fictif issu de la saga Harry Potter créé par J. K. Rowling. Chaque équipe possède sept joueurs chevauchant des balais volants. L'objectif étant de marquer plus de points que l'adversaire en marquant un maximum de buts et en attrapant une balle magique, le Vif d'or. Un match peut durer des mois et comporte des risques mortels pour les joueurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 962 : utilisation des balais volants.
  • Xe siècle : première course annuelle de balais, disputée en Suède.
  • XIe siècle : création du quidditch dans les marais de Queerditch.
  • 1269 : Barberus Bragge lâche le 1er Vivet doré lors d'un match de quidditch.
  • XIVe siècle : interdiction d’utiliser les Vivets dorés et invention du Vif d’or par Bowman Wright.
  • 1473 : 1re coupe du monde de quidditch. La finale opposa la Transylvanie et la Flandre.
  • XVe siècle : les battes ont été magiquement renforcées.
  • XIVe siècle (début) : certaines équipes de quidditch ont expérimenté les Cognards en métal.
  • 1538 : interdiction de faire l’usage d’une baguette magique contre l’équipe adverse.
  • 1642 : le plus long match disputé de toute l'histoire du quidditch avait duré trois mois.
  • 1652 : la coupe d’Europe est créée.
  • 1674 : fondation de la ligue de quidditch de Grande-Bretagne et d’Irlande (13 équipes).
  • 1692 : chaque ministère de la Magie est rendu responsable des conséquences dues à la pratique des sports de sorciers sur son territoire propre.
  • 1711 : attribution de la couleur rouge au Souafle.
  • 1750 : fondation du Département des jeux et sports magiques.
  • 1750 : les règles du quidditch sont établies.
  • 1883 : fin de l’utilisation des paniers pour marquer les buts et remplacement par des anneaux d’or
  • 1921 : Roderick Plumpton a attrapé le vif d’or en trois secondes et demie.
  • 1952 : Le Quidditch à travers les âges, de Kennilworthy Whisp, est publié aux éditions Dumalley Fils.
  • 1991 : Harry Potter est le joueur de quidditch le plus jeune depuis au moins un siècle.
  • 1994 : l’Irlande gagne la 422e coupe du monde de quidditch en battant la Bulgarie 170 à 160 en finale alors que c'est la Bulgarie qui attrape le Vif d'or et met fin au match.
  • 2013 : Peyo Coronado (attrapeur Serpentard) est le premier joueur à avoir attrapé le Vif d'or avec les pieds lors du match contre Poufsouffle.
  • 2014 : La coupe du monde de quidditch de Patagonie se déroule sur Pottermore, par l’intermédiaire d'une journaliste fictive (Ginny Potter) écrivant dans la gazette du sorcier.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Un match de quidditch version « moldu » entre les étudiants de l'université de Millikin.

Dans le cadre d'un programme scolaire destiné à faire faire du sport aux élèves, des écoles du Pays de Galles ont lancé une adaptation du quidditch[1]. L'idée a été reprise par d'autres systèmes scolaires à travers le monde, et notamment aux États-Unis et au Canada.

Règles et caractéristiques du quidditch[modifier | modifier le code]

Article connexe : Quidditch moldu.

Règles[modifier | modifier le code]

Elles ont été établies en 1750 par le Département des jeux et sports magiques[a 1].

  1. Si un joueur dépasse les limites du terrain, le souaffle revient à l'équipe adverse. Il n'y a pas de limite d'altitude[a 1].
  2. Seule la période de temps mort permet aux joueurs de poser le pied à terre. Cette période, demandée par le capitaine d'une équipe à l'arbitre, peut durer jusqu'à deux heures si le match a déjà duré douze heures. Passé ce délai, l'équipe qui ne revient pas sur le terrain est disqualifiée[a 2].
  3. L'arbitre peut déclarer un penalty contre une équipe. Seul le gardien de cette équipe et un poursuiveur de l'équipe adverse sont alors autorisés à jouer sur ce penalty[a 2].
  4. Le souafle peut être pris des mains d'un autre joueur. En aucune autre circonstance les joueurs ne devront avoir de contact physique[a 2].
  5. En cas de blessure, aucun remplacement de joueur ne sera effectué[a 2].
  6. Les baguettes magiques, autorisées sur le terrain depuis 1692[a 2] par la Confédération internationale des mages et sorciers, ne doivent pas être utilisées contre l'équipe adverse, l'arbitre, les balles ou encore la foule[a 2].
  7. Le match de quidditch se termine lorsque le Vif d'or a été attrapé ou par consentement mutuel des deux capitaines d'équipe[a 2].

Le terrain[modifier | modifier le code]

Quiddich stadium-fr.svg

Le terrain de quidditch réglementaire est un ovale de 500 pieds de long et 180 pieds de large (environ 152 mètres sur 54 mètres) avec un cercle tracé en son centre.

Les buts sont constitués d'anneaux d'or placés au sommet de grands poteaux, de 15 mètres de haut. Il y en a trois de chaque côté du terrain, chacun d'une hauteur différente. Ces poteaux sont placés dans une zone de but ; seul le poursuiveur en possession du Souafle peut entrer dans la zone de but.

Des gradins sont placées tout autour du terrain afin que les spectateurs puissent suivre le match.

Les balais volants[modifier | modifier le code]

Formation d'une équipe[modifier | modifier le code]

Chaque équipe est composée de sept joueurs ainsi répartis :

  • Trois poursuiveurs se passent le Souafle pour tenter de marquer des buts dans l'un des trois cercles d'or. Le but vaut dix points.
  • Deux batteurs, armés de batte, frappent les cognards pour éviter qu'ils n'attaquent leurs coéquipiers et les renvoient sur les joueurs adverses. Ce sont des joueurs qui doivent avoir une grande force physique.
  • Le gardien protège les trois cercles d'or pour empêcher les poursuiveurs adverses de marquer des buts. Il peut aussi sortir de sa zone pour aller prêter main forte aux poursuiveurs, mais il laisse alors ses anneaux sans protection.
  • L'attrapeur doit chercher puis attraper le Vif d'Or, tout en empêchant l'attrapeur adverse de faire de même. Il rapporte ainsi cent-cinquante points et met fin au match. L'attrapeur est le joueur le plus important de l'équipe, puisqu'attraper le Vif d'Or peut souvent permettre de remporter le match. Il doit être habile en vol et avoir un sens de l'équilibre hors du commun.

Harry Potter est l'attrapeur de l'équipe de Gryffondor (sauf à la fin de sa cinquième année après s'être fait exclure par Dolores Ombrage).

Les trois balles[modifier | modifier le code]

Cognard[modifier | modifier le code]

Les Cognards (en anglais Bludgers), autrefois appelés « Cognoirs », sont des balles en fer ayant un diamètre d'environ 25 cm. Deux Cognards sont lancés simultanément lors d'un match de quidditch.

Les Cognards sont ensorcelés pour se lancer d'eux-mêmes à la poursuite du joueur le plus proche, pour le faire dévier de sa trajectoire ou le frapper et ainsi perturber sa progression. Le rôle des batteurs est de protéger les joueurs de leur équipe des attaques des Cognards et de les renvoyer dans le camp d'en face. Ils peuvent étourdir quelqu'un pendant plusieurs jours.

Vif d'or[modifier | modifier le code]

Le vif d'or (en anglais Golden Snitch) a la taille d'une noix et possède des petites ailes qui lui permettent de virevolter. C'était au départ un animal, appelé vivet d'or mais il a été remplacé par un mécanisme ensorcelé, le vivet étant en voie de disparition. Il est spécialement ensorcelé pour pouvoir échapper le plus longtemps possible aux attrapeurs.

Le vif d'or n'est jamais touché par son fabricant, qui porte des gants. Il a en effet une mémoire tactile qui lui permet d'identifier la première personne qui le touche. Ainsi, on peut facilement désigner l'attrapeur qui a mis la main dessus en premier, en cas de contestation.

Souaffle[modifier | modifier le code]

Le Souaffle est une balle rouge que les poursuiveurs de chaque équipe utilisent pour marquer des buts. Il n'est pas ensorcelé et est assez léger pour que les poursuiveurs puissent se faire des passes.

Les figures techniques[modifier | modifier le code]

  • Attaque en faucon : lorsque les Poursuiveurs se placent les uns derrière les autres en triangle et volent ensemble vers les buts. Cette figure peut également inciter les joueurs adverses à s’écarter[a 3].
  • Revers de Cognard : lorsqu'un Batteur frappe un Cognard en l’envoyant derrière lui et non au-devant comme cela est attendu[a 3].
  • Défense en double-batte : lorsque les deux Batteurs frappent le Cognard en même temps afin de lui donner plus de puissance[a 3].
  • Double huit : lorsque le Gardien serpente très rapidement entre les trois buts pour repousser le Souafle[a 4].
  • le Balai surfé : Lorsque l'Attrapeur se met debout sur son manche à balai[2]. (Harry Potter avale son premier Vif d'Or grâce à cette figure)
  • Pince de Parkin : lorsque deux Poursuiveurs se collent à un poursuiveur adverse et que le troisième Poursuiveur lui fonce dessus[a 5].
  • Feinte de Porskoff : lorsqu'un poursuiveur en possession du Souafle vole en chandelle, faisant croire qu'il va marquer un but, et qu'au lieu de ceci, il lance alors le Souafle à un coéquipier au-dessus de lui[a 4].
  • Passe arrière : lorsqu'un poursuiveur jette le Souafle discrètement à un coéquipier derrière lui[a 6].
  • Roulade du paresseux : lorsqu'un joueur roule sur son balai pour éviter un Cognard, en restant suspendu[a 6].
  • Étoile de mer : lorsque le Gardien met son balai à l'horizontale et s’y accroche d’une main et d’un pied en tendant ses deux autres membres dans le vide pour couvrir une plus grande surface[a 6].
  • Tremblante de Woollongong : lorsque les joueurs volent en zigzag pour désarçonner les adversaires[a 7].
  • Feinte de Wronski : lorsque l’Attrapeur plonge en piqué pour faire croire à l'Attrapeur adverse qu'il aperçoit le Vif d'or, avant de remonter en chandelle au dernier moment tandis que l'Attrapeur adverse, surpris, s'écrase le plus souvent[a 4].
  • Fourberie de Finbourgh : le poursuiveur lance le souafle en l'air à l'approche des buts adverses, et le frappe avec les brindilles de son balai, un peu comme une raquette[3].
  • Charge de Chelmondisto : le poursuiveur effectue un salto avant, tire dans les buts en extension, et retombe sur son balai, pour donner plus de puissance au souafle[3].
  • Plongeon de Dyonisos : le poursuiveur lance le souafle en l'air et fait un smash puissant de la main[3].

Les fautes[modifier | modifier le code]

Il existe 700 fautes différentes. Voici les plus communes :

  • Boutenchoc : lorsqu'un joueur provoque intentionnellement une collision avec un joueur de l'équipe adverse[a 8].
  • Coudoyage : lorsqu'un joueur gêne un adversaire avec ses coudes[a 8].
  • Croc-en-manche : lorsqu'un joueur accroche le manche du balai de l'adversaire avec son propre balai dans le but de faire changer cet adversaire de direction[a 8].
  • Hochequeue : lorsqu'un joueur attrape la queue du balai adverse pour le ralentir[a 8].
  • Pincevif : lorsqu'un membre de l'équipe, autre que l'Attrapeur, touche le Vif d'or[a 8].
  • Pique-Souafle : lorsqu'un joueur trafique le Souafle, dans le but de modifier sa vitesse ou sa trajectoire[a 8].
  • Pognensac : lorsqu'un joueur touche le Souafle au moment où il traverse un anneau de but[a 8].
  • Rembarrage : lorsqu'un joueur traverse un anneau de but pour repousser le Souafle[a 8].
  • Tassebut : lorsque plusieurs Poursuiveurs entrent en même temps dans la surface de but (seul le joueur en possession du Souafle en a le droit)[a 8].
  • Tranchefoule : lorsqu'un Batteur frappe un Cognard en direction de la foule dans le but de provoquer un arrêt de jeu[a 8].

Quidditch à Poudlard[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Quidditch à Poudlard.

Chaque année, à Poudlard, l'école des sorciers, un tournoi est organisé entre les quatre maisons (Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle, Serpentard). Six matchs ont lieu par an (sauf pendant la quatrième année d'étude de Harry, à cause du tournoi des Trois Sorciers et la deuxième année car le tournoi fut annulé à cause de la chambre des secrets). La maison qui remporte le plus de matchs gagne la coupe de Quidditch.

Quidditch professionnel[modifier | modifier le code]

Le quidditch a aussi une renommée internationale comme en témoigne la Coupe du monde de quidditch dans Harry Potter et la Coupe de feu. Un des joueurs les plus connus, est Viktor Krum, attrapeur au sein de l'équipe de Bulgarie. L'Irlande est le champion du monde du quidditch.

Clubs[modifier | modifier le code]

La ligue de quidditch de Grande-Bretagne et d'Irlande :

  • Drapeau : Angleterre Appleby Arrows (Flèches d'Appleby)[a 9]
  • Drapeau : Irlande du Nord Ballycastle Bats (Chauves-souris de Ballycastle)[a 9]
  • Drapeau : Pays de Galles Caerphilly Catapults (Catapultes de Caerphilly)[a 10]
  • Drapeau : Angleterre Chudley Cannons (Canons de Chudley)[a 11], équipe favorite de Ron Weasley.
  • Drapeau : Angleterre Falmouth Falcons (Faucons de Falmouth)[a 12]
  • Drapeau : Pays de Galles Holyhead Harpies (Harpies de Holyhead)[a 13], équipe rejointe par Ginny Weasley après ses études.
  • Drapeau : Irlande Kenmare Kestrels (Crécerelles de Kenmare)[a 14]
  • Drapeau : Écosse Montrose Magpies (Pies de Montrose)[a 15]
  • Drapeau : Écosse Pride of Portree (Orgueil de Portree)[a 16]
  • Drapeau : Angleterre Puddlemere United (Club de Flaquemare)[a 11], rejoint par Olivier Dubois à la fin de ses études.
  • Drapeau : Pays de Galles Tutshill Tornadoes (Tornades de Tutshill)[a 16], équipe favorite de Cho Chang.
  • Drapeau : Écosse Wigtown Wanderers (Vagabonds de Wigtown)[a 17]
  • Drapeau : Angleterre Wimbourne Wasps (Frelons de Wimbourne)[a 12], dans laquelle Ludovic Verpey avait le poste de batteur[a 18], avant d'entrer au Ministère de la Magie, au Département des Jeux et Sports Magiques.
Équipes européennes 
Équipes d'Océanie 
  • Drapeau : Nouvelle-Zélande Aras de Moutohora (Moutohora Macaws)[a 21]
  • Drapeau : Australie Foudroyeurs de Thundelarra (Thundelarra Thunderers)[a 21]
  • Drapeau : Australie Guerriers de Woollongong (Woollongong Warriors)[a 21]
Équipes africaines 
  • Drapeau : Ouganda Fiers-du-manche de Patonga (Patonga Proudsticks)[a 22]
  • Drapeau : Togo Enchanteurs de Tchamba (Tchamba Charmers)[a 23]
  • Drapeau : Éthiopie Tueurs-de-géants de Gimbi (Gimbi Giantslayers)[a 23]
  • Drapeau : Tanzanie Rayons-de-soleil Sumbawanga (Sumbawanga Sunrays)[a 23]
Équipes des Amériques 
Équipe asiatique 

Les équipes nationales[modifier | modifier le code]

Équipe de Bulgarie L'équipe de Bulgarie représente une sélection des meilleurs joueurs bulgares de quidditch. Elle joue habituellement en robe rouge. Elle fait partie des meilleures équipes nationales, et possède un attrapeur vedette en la personne de Viktor Krum. Finaliste de la 422e Coupe du monde de quidditch en 1994, elle a été battue par l'équipe d'Irlande mais Viktor Krum a tout de même sauvé l'honneur en attrapant le vif d'or, permettant à son équipe de ne perdre que de dix points d'écarts.

Composition de l'équipe bulgare : Zograf, Volkov, Ivanova, Dimitrov, Levski, Vulchanov, Krum.

Équipe d'Irlande L'équipe de quidditch d'Irlande joue habituellement en robe verte. En 1994, elle a écrasé le Pérou en demi-finale de la Coupe du monde de quidditch, puis a été sacrée championne du monde en battant la Bulgarie en finale 170 à 160.

Composition de l'équipe d'Irlande lors de la finale de la coupe du monde : Connolly, Ryan, Troy, Mullet, Morane, Quigley, Lynch.

Équipe du Pérou L'équipe du Pérou est considérée comme la meilleure d'Amérique du Sud et devrait être la première équipe sud-américaine à remporter la Coupe du monde de quidditch.

Équipe de Norvège

L'équipe de quidditch de Norvège a comme mascotte des trolls[4].

Équipe du Brésil

Équipe de Haïti

Équipe de Côte d'Ivoire

Équipe d'Allemagne

Équipe du Pays de Galles

Équipe du Japon

Quelques joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

  • Petrova Porskoff : poursuiveuse russe, a inventé la feinte de Porskoff.
  • Dai Llewellin : joueur des Caerphilly Catapults, a été dévoré par une chimère à l’île de Myconos. Il a été surnommé Le Dangereux, suite aux risques qu’il prenait lors des matchs de quidditch.
  • Darren O’Hare : gardien des Kenmare Kestrels de 1947 à 1960, a inventé l’attaque en faucon et a été par trois fois capitaine de l’équipe nationale d’Irlande, pour la coupe du monde de quidditch.
  • Hamish MacFarlan : capitaine de l’équipe des Montrose Magpies de 1957 à 1968, qui devint par la suite un illustre directeur du Département des jeux et sports magiques.
  • Roderick Plumpton[5] : ancien capitaine et attrapeur des Tutshill Tornados, il a occupé 22 fois le poste d’attrapeur dans l’équipe d’Angleterre. Il détient le record de la capture du vif en trois secondes et demie, en 1921.
  • Josef Wronski : attrapeur polonais des Gordzisk Goblins, a inventé la feinte de Wronski.
  • Viktor Krum[6] : attrapeur très jeune et populaire de l'équipe de Bulgarie.
  • Ludovic (Ludo) Verpey : Batteur célèbre faisant, autrefois, parti de l'équipe des Frelons de Wimbourne. Depuis, il est devenu directeur du département des jeux et sports magiques.
  • Gwenog Jones[7] :capitaine de l'équipe des harpies de holyhead, elle était élève dans la classe d'Horace Slughorn.
  • Ginny Weasley : après avoir quitté Poudlard et s'être mariée à Harry Potter, Ginny Weasley a fait une carrière de joueuse dans l'équipe des Harpies de Holyhead[8], sûrement en tant que poursuiveuse, puisqu'elle affirme preférer ce poste[9].

Compétitions[modifier | modifier le code]

  • La Coupe du Monde : elle se déroule tous les quatre ans. C'est l'évènement le plus célèbre chez les sorciers.
  • La Coupe d’Europe : elle se déroule tous les trois ans.
  • La Course annuelle de balai : elle se déroule en Suède. La première s’est disputée au Xe siècle ; elle consistait en un parcours de cinq cents kilomètres séparant Kopparberg et Arjeplog, comprenant notamment la traversée d'une réserve de dragons, d'où l'origine du trophée décerné au vainqueur : un suédois à museau court.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

La Coupe du monde de quidditch se dispute tous les quatre ans entre les équipes nationales qualifiées pour l'événement. Chaque année, un pays-hôte est désigné pour l'accueillir. La première édition a lieu en 1473 et restera dans les mémoires de par la violence de sa finale : toutes les brutalités excessives qui y ont été commises ont par la suite été interdites, constituant ainsi la liste exhaustive des fautes dans les règles du quidditch.

422e édition de la Coupe du monde de quidditch[modifier | modifier le code]

Cette coupe du monde, décrite dans le quatrième tome, s'est disputée en 1994, en Grande-Bretagne.

  • La finale voit s'affronter l'Irlande et la Bulgarie. Le célèbre attrapeur bulgare Viktor Krum met fin au match en attrapant le vif d'or ; le jeu se termine alors sur un score de 170 à 160 en faveur de l'Irlande. Il est plutôt rare que l'équipe qui a attrapé le vif ne soit pas victorieuse.

Lors de cette coupe du monde, un immense stade de 100 000 places (décrit comme « pouvant contenir une dizaine de cathédrales ») a été conçu spécialement par les sorciers de Grande-Bretagne, pays hôte de cette 422e édition. Pour s'assurer que les moldus ne le détectent pas, un sortilège repousse-moldu avait été mis en place autour du stade, faisant croire à tous les moldus qui approcheraient trop près qu'ils devaient repartir au plus vite, à cause d'un rendez-vous urgent. Pour s'y rendre, les sorciers pouvaient transplaner, utiliser des moyens de transports moldus ou l'un des 200 portoloins disposés dans toute la Grande-Bretagne pour l'occasion. Afin de canaliser les arrivées des spectateurs venus du monde entier, les sorciers munis des billets les moins chers devaient arriver deux semaines à l'avance, ce qui explique la présence d'un immense camping aux abords du stade.

Si on fait le compte, avec une coupe du monde à tous les 4 ans depuis 1473, cette finale aurait dû être la 130e

Participants

427e édition de la Coupe du monde de quidditch[modifier | modifier le code]

Cette coupe du monde, décrite sur Pottermore par,J.K Rowling par l'intermédiaire de la reporter, Ginny Potter, de la gazette du sorcier s'est disputée en 2014, dans le désert de Patagonie.

  • Les demis finales sont prévues pour le 27 et 29 Juin 2014, opposant, d'un côté : Brésil-USA, et de l'autre, Japon-Bulgarie.

Pour le résumé complet des matchs, rendez-vous sur www.pottermore.com/fr dans la rubrique Gazette du sorcier.

Si on fait le compte, avec une coupe du monde à tous les 4 ans depuis 1473, cette finale aurait dû être la 135e

Participants

[10]

Sports fictifs semblables au quidditch[modifier | modifier le code]

Plusieurs sports de sorciers sont apparentés au quidditch[a 27] :

  • Stichstock (Allemagne) : sur un mat de six mètres sont attachés une vessie et le gardien qui doit la garder, ne pouvant bouger que jusqu’à 3 mètres autour de lui. Les autres joueurs doivent percer la vessie avec leur manche à balai pointu. La partie finit lorsque l’autre gardien est épuisé ou que la vessie est percée.
  • Aingingein (Irlande) : les joueurs prennent le dom (vessie de chèvre) et les lancent à travers des tonneaux enflammés. Celui qui réussit à lancer le dom dans le tonneau le plus loin et le plus rapidement, sans prendre feu, gagne.
  • Creaothceann (Écosse) : l’un des jeux les plus violents. Les joueurs portent un chaudron attaché à leur tête et au son d’une cloche, des milliers de pierres foncent dans leur direction. Le gagnant est celui qui attrape le plus de pierres. Ce jeu a été interdit en 1762.
  • Shuntbumps ou virenvol (Devon) : il faut faire tomber les autres joueurs de leur balai. Le dernier est le vainqueur. Jeu très populaire chez les très jeunes enfants.
  • Sautebuisson (Hertfordshire), Herefordshire. Les joueurs sont assis à l'envers sur leur balai (face aux brindilles) et se lancent une vessie au-dessus des buissons à l’aide de leurs brindilles. Celui qui rate la vessie donne un point à son adversaire. Le premier à atteindre 50 points gagne la partie.
  • Queerditch : l’ancêtre du quidditch, les règles étaient différentes, ainsi que la fonction des joueurs et les balles.
  • Quodpot : deux équipes de onze personnes sont opposées et doivent lancer le quod (un ballon) dans un chaudron nommé pot avant que le quod n’explose. Si un joueur possède le quod lors de son explosion, il doit sortir du jeu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques
  1. a et b p.47
  2. a, b, c, d, e, f et g p.48
  3. a, b et c p.81
  4. a, b et c p.82
  5. p.83
  6. a, b et c p.84
  7. p.85
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j p.50
  9. a et b p.54
  10. p.55
  11. a et b p.56
  12. a et b p.57
  13. p.58
  14. p.59
  15. p.60
  16. a et b p.61
  17. p.62
  18. p.5
  19. p.65
  20. a, b, c, d et e p.66
  21. a, b et c p.67
  22. p.68
  23. a, b, c, d, e et f p.69
  24. a et b p.p71
  25. p.72
  26. p.73
  27. Le Quidditch à travers les âges
Autres références
  1. http://www.actualitte.com/actualite/9487-quidditch-harry-potter-ecole-galles.htm
  2. Film : Harry Potter à l'écolde des sorciers
  3. a, b et c jeux vidéo : La Coupe du monde de quidditch (dans les mouvements spéciaux)
  4. Pottermore
  5. Roderick Plumpton sur l'encyclopédie HP
  6. Viktor Krum sur l'encyclopédie HP
  7. Gwenog Jones sur l'encyclopédie HP
  8. http://www.encyclopedie-hp.org/wizards/ginny.php#Skills
  9. Ordre du Phénix, chapitre 22, page 646 de l'édition Gallimard grand format
  10. « Pottermore »
  • Lors du tournoi des Trois sorciers, le labyrinthe était situé sur le terrain de quidditch. Celui-ci a été remis en place à la fin du tournoi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :