Jugger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 35′ 49″ N 32° 20′ 38″ E / 34.597, 32.3438

Jugger league
The Hannover Living Undeads in the middle of a Jugger match

Le Jugger est un sport inspiré du Film The Salute of the Jugger, sorti aux États-Unis sous le titre The Blood of Heroes. Le réalisateur David Webb Peoples inventa le Jugger spécialement pour ce film. La transformation du jeu du film en un vrai sport eut lieu d'abord en Allemagne, puis dans un second temps, aux États-Unis, très vite rejoint par l'Australie.

Le Jugger est un sport qui gagne en popularité en Allemagne, avec beaucoup d'équipes universitaires et sa propre ligue. On peut trouver des équipes en Australie, Irlande, Angleterre, Danemark, Espagne et au Costa Rica. Une variante est jouée aux États-Unis, une autre en Angleterre, le Lorien Trust, basée sur le système LARP (Live Action Role-Playing). Ce sport connaît actuellement un grand engouement.

Le premier tournoi international de Jugger a eu lieu le 20 mai 2007 à Hambourg, en Allemagne, entre l'équipe irlandaise Setanta et un nombre d'équipe allemande. En 2008, l'Australie et l'Irlande ont rejoint le premier Open en Allemagne rassemblant deux continents.

Équipement[modifier | modifier le code]

Exemples d'armes
  • Le crâne (allemand: Jugg dans la tradition berlinoise, Schädel dans la tradition d'Hamburg"[1]) : une "balle" faite de bouts de mousse reliés entre eux (et non un vrai crâne de chien comme dans le film The Blood of Heroes). En Allemagne et en Irlande, un crâne de chien fait de mousse cellulaire ou de latex.
  • les buts (allemand: Mal) : un enjeu situé de chaque côté du terrain (souvent fait de nouilles de piscine); le crâne est placé dans l'enjeu pour marquer.
  • les armes : Les armes utilisées au Jugger sont très proches de celles utilisées dans le LARP (Live Action Role-Playing). Il y a des règles très précises sur leur longueur et leur rembourrage utilisé. Les armes du Jugger varient selon les différents pays. À noter que le terme "arme" est incorrect, au moins concernant l'équipement sportif, car elles ne sont pas les répliques d'armes existantes - mais les répliques des équipements de jeu du film - ni des répliques d'armes destinées à tuer ou blesser. Elles sont, et restent, des équipements de sport.
    • Armes de style australien; chaque enforcer peut avoir n'importe quelle combinaison ci-dessous, avec au maximum un doublon :
      • Un bras d'hast : de 150 à 200 cm de long
      • Une épée longue/fléau : de 70 à 150 cm
      • Deux épées courtes : jusqu'à 70 cm
      • Une épée courte (voir ci-dessus) et un bouclier (jusqu'à 70 cm de diamètre)
      • Une chaîne (250 cm) qui est porté par le joueur de chaîne et non les enforcers
    • Armes de style allemand ("Pompfen"):
      • Un bâton, 180 cm de long
      • Un Q-Tip, 200 cm de long, à double
      • Une épée longue, 140 cm de long
      • Une épée courte jusqu'à 85 cm de long et un bouclier (jusqu'à 85 cm de diamètre)
      • Une chaîne, 320 cm de long
      • Le but n'est pas un enjeu mais une pyramide troué à son sommet.
  • Un gong et 100 pierres : Les pierres sont lancées contre le gong pour marquer le temps. 100 pierres par round, jusqu'à 3 rounds par match.

Equipes[modifier | modifier le code]

Une équipe est composée comme suit :

  • Un qwik ou coureur (parfois appelé "quick"[2]): Un joueur sans arme, le seul autorisé à prendre le crâne à la main.
  • Une chain ou chaîne : Un joueur armé d'une chaîne.
  • Trois enforcers ou enfonceurs (allemand : combattant[3], terme allemand : Pompfer) : Armés de l'arme de leur choix, exceptée la chaîne. Ils peuvent déplacer le crâne avec leurs armes.
  • Jusqu'à trois remplaçants qui peuvent entrer en cours de jeu.

Règles[modifier | modifier le code]

( Stop incomplet Stop )


Australie[modifier | modifier le code]

A Jugger field layout.

L'objectif du jeu pour les qwiks est d'emmener le crâne de chien dans les buts adverses, tout en encaissant le moins de but dans les limites du temps imparti. Le rôle des enforcers est de protéger leur qwik des joueurs adverses.

Positions[modifier | modifier le code]

Le jugger australien est joué avec deux équipes de cinq joueurs. Trois enfonceurs armés, une chaîne et un coureur.
Coureur
Le coureur est un joueur sans arme, le seul autorisé à ramasser le crâne. Les deux coureurs s'élancent depuis l'extérieur du rond central au commencement du jeu. Les enfonceurs ne sont pas autorisés à pénétrer le rond central avant que le crâne ou l'un des deux coureurs n'ait quitté le rond central.

Enfonceurs
Les enfonceurs portent différents types d'armes rembourrées :

  • Bâtons
  • Poignards
  • Lance
  • Longs : épée longue, marteau, longue hache. 750 mm-1 500 mm de long.
  • Courts : paire d'épées courtes, épée courte et bouclier. (une arme courte est inférieure à 750 mm de long et peut inclure des haches ou des masses).

Il peut y avoir un maximum de deux armes de la même classe parmi les enfonceurs. Un enfonceur peut bloquer un joueur au sol en posant son arme sur lui avant la première pierre de sa pénalité. Les enfonceurs équipés de deux armes courtes peuvent immobiliser deux joueurs simultanément. Le coureur ne peut pas être bloqué.

Chaîne La chaîne utilise une boule de mousse à l'extrémité d'une chaîne en plastique, qui peut mesurer jusqu'à 2 500 mm de long. La chaîne peut avoir une courte poignée pouvant servir à toucher l'adversaire.

Durée de jeu[modifier | modifier le code]

Un match consiste en trois mi-temps. Le rythme d'une mi-temps est marqué par le lancé de 100 pierres contre le gong.

Touche[modifier | modifier le code]

Zone de touche.

Un joueur touché par un adversaire doit poser un genou à terre le temps d'une pénalité de pierre. Les pénalités de pierre varient selon les pays entre 3 et 5 pierres lancées contre le gong.

  • Queensland
Si un joueur est touché par un adversaire, il prend une pénalité de 3 pierres.
Si un joueur toucher par la chaîne prend une pénalité de 5 pierres. (Si un joueur est touché au visage, le porteur de la chaîne écope lui aussi d'une pénalité de 5 pierres, pour des raisons de sécurité).
  • ACT
Si un joueur est touché par un adversaire, il prend une pénalité de 5 pierres.
Si un joueur toucher par la chaîne prend une pénalité de 8 pierres. (Si un joueur est touché au visage, le porteur de la chaîne écope lui aussi d'une pénalité de 5 pierres, pour des raisons de sécurité).

Les zones de touche vont du torse jusqu'aux coudes et aux genoux. Un joueur est considéré comme touché au premier contact, il n'y a donc pas besoin de frapper fort ou d'essayer de blesser l'adversaire.

Irlande[modifier | modifier le code]

Comme dans le Jugger australien et allemand, le but du jeu est de marquer plus de points que l'équipe adversaire dans les limites du temps imparti. Les limites du temps imparti sont définies par un battement régulier de pierres sur un gong, à raison d'une pierre toutes les deux secondes. Un tournoi est composé de deux manches de 100 pierres, avec changement à la mi-temps. S'il n'y a personne pour décompter les pierres sur le gong, le jeu s'arrête lorsque la première des deux équipes atteint 10 points (ou plus, selon accords entre les équipes).

Le jeu lui-même se joue avec deux équipes de cinq joueurs, ainsi que des remplaçants qui attendent derrière la ligne de camp de chaque équipe. Une équipe complète se compose d'un coureur, d'une chaîne, deux bâtons et d'un bloqueur de chaîne. Même si d'autres armes peuvent être utilisées, les bâtons sont de loin les armes les plus communes en Irlande.

Le terrain est rectangulaire avec deux enjeux de chaque côté (des "mal" en allemand); les enjeux sont des bases carrées trouées en leur centre afin de recevoir le crâne. Le crâne, un crâne de chien en latex qui sert de balle, est placée au milieu du terrain. Après un décompte de l'arbitre (ou de l'un des deux capitaines d'équipe), les deux équipes s'élancent vers le centre du terrain pour essayer de marquer.

Quand les deux équipes atteignent le centre du terrain, les joueurs essaient de toucher leurs adversaires. Les touches sont réalisées par le contact d'une partie réglementaire de l'arme sur une zone réglementaire du corps de l'adversaire. En Irlande, cela signifie n'importe quelle partie du corps située entre le bas du cou et les poignets. Les touches à la tête sont interdites, et si un joueur touche la tête d'un adversaire avant de toucher une zone réglementaire de son corps, la touche n'est pas validée et le joueur doit retirer son arme avant de pouvoir retoucher de nouveau. Si un joueur touche la tête d'un adversaire après avoir touché une zone réglementaire de son corps, et bien que ce mouvement soit déprécié et mal vu, la touche est validée. Si deux joueurs se touchent simultanément, ou si les deux touches sont trop proches l'une de l'autre, les deux joueurs sont considérés comme touchés et mettent un genou à terre. Cette dernière règle diffère de celle allemande où les touches sont validées mais les pénalités de pierres divisées par deux, ou de celle australienne où les deux joueurs continuent à jouer en cas de double touche.

Quand un joueur est touché, il doit se baisser et mettre au moins un genou à terre. S'il a été touché pat un bâton ou toute autre arme, il reste à terre le temps de cinq pierres. S'il a été touché par la chaîne, il reste à terre pour 8 pierres. Le décompte commence quand le genou touche le sol et, même si le joueur est autorisé à se déplacer pour aller récupérer son arme, par exemple, il doit revenir s'agenouiller à l'endroit où il a été touché avant de se relever. Un joueur agenouillé est autorisé à pivoter sur lui-même à condition de ne pas décoller son genou du sol.

Si un joueur est touché, un autre joueur peut le bloquer en posant son bâton sur lui. Une chaîne ne peut pas bloquer de joueur. Aussitôt que le décompte de la touche est fini, n'importe quel joueur sauf le coureur doit essayer de se relever de nouveau. Dès que son genou quitte le sol, un joueur est considéré comme debout et peut être touché de nouveau, même s'il doit être complètement debout avant de pouvoir toucher d'autres joueurs. Un abus qui découle de ces règles consiste à laisse son bâton juste au-dessus d'un joueur à genou en attendant qu'il se relève. Un joueur est obligé de se relever à la fin du décompte et donc de se faire toucher pour une autre pénalité de 5 pierres. Pour éviter cela, une règle a été établie et oblige le blocage d'un joueur ou l'éloignement d'un mètre de celui-ci. Une exception existe dans le cas où deux joueurs d'une même équipe sont touchés dans un très petit périmètre.

Le but de tout ceci et de percer la défense adverse pour permettre au coureur d'aller marquer. Une fois qu'un coureur a marqué, le deux équipes rejoignent leur ligne sur les bords du terrain, et le crâne est replacé au centre par l'arbitre, et l'équipe qui a marqué gagne un point.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Un jeu issu du même film est développé dans le jeu Amtgard, et appelé "Jugging". Étant basé sur le même film, il y a d'évidentes similarités, mais aucune relation directe. C'est un LARP, mais beaucoup plus populaire[4].

La Ligue Undeground de Compétition de Jugger, ou L.U.C.J., est un ligue basée dans le Midwest américain qui est né en 2009. Dans leur ligue, les "armes" sont en rotins avec des zones de frappe rembourrées par des pneumatiques de vélos. Casques, protections de genoux et gants sont obligatoires comme mentionné dans leur Codex. Les équipes compètent chaque année pour le trophée du "Seau de Sang".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour les différences entre les deux traditions voir aussi : Jugger. A post-apocalyptic sport for all occasions, Morrisville 2008, pp. 18-20
  2. Pour l'orthographe exacte de 'qwik' , voir les crédits du film et les notes du réalisateur dans le livre 'Jugger. A post-apocalyptic sport for all occasions', p. 7
  3. sur garcianet.homeip.net de la traduction anglaise d'un document allemand
  4. Jugging article sur le Amtgard Wiki

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Wickenhäuser, Ruben Philipp: Jugger. A post-apocalyptic sport for all occasions, Morrisville 2008, (ISBN 978-1-40922920-9) Website

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :