Cité du cinéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité du cinéma
Image associée au studio
Vue intérieure de la nef centrale.

Localisation 20 rue Ampère
Saint-Denis, (Seine-Saint-Denis)
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 55′ 23″ N 2° 20′ 12″ E / 48.922926, 2.3367848° 55′ 23″ Nord 2° 20′ 12″ Est / 48.922926, 2.33678
Architecte(s) Reichen et Robert
Inauguration 21 septembre 2012
Nombre de plateaux
(stages)
9
Propriétaire Caisse des dépôts et consignations et Vinci Immobilier
Site web http://la-cite-du-cinema.eu/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cité du cinéma

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Cité du cinéma

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Cité du cinéma

La Cité du cinéma est un pôle cinématographique porté par le réalisateur et producteur français Luc Besson, implanté à Saint-Denis, au nord de Paris (au 20 rue Ampère). Elle souhaite être le concurrent de Cinecittà à Rome (Italie), de Pinewood à Londres (Grande-Bretagne) ou de Babelsberg à Berlin (Allemagne). Elle est inaugurée le 21 septembre 2012.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue de l'entrée principale.

Conçu en 2000 par Luc Besson, lancé en 2004, le projet nécessite de nombreux mois d'études techniques et financières. Le projet est soutenu par de grandes sociétés du secteur et de nombreuses petites et moyennes entreprises leaders dans leur domaine : développement de pellicules, loueur d'éclairage, etc[1]. La Cité du cinéma a été financée par un partenariat public-privé et à 90 % par la Caisse des dépôts[2].

Fin 2006, la société s'est rendue propriétaire du site qui appartenait à EDF et commence les travaux en mars 2010 qui se terminent en avril 2012. Date à laquelle le groupe Vinci a donné les clés au réalisateur, et locataire de la Cité jusqu'en 2024, Luc Besson[3].

La cité se développe sur le site de l’ancienne centrale EDF Saint-Denis II situé entre la rue Ampère et la Seine. Elle est implantée à proximité du pôle-image de Plaine Commune qui compte une cinquantaine de studios de télévision (notamment à La Plaine Saint-Denis), et quatorze plateaux de cinéma (à Épinay-sur-Seine, Aubervilliers, Stains et Saint-Ouen).

La cité compte 15 000 m² de bureaux et neuf plateaux de tournage.

La Cité du cinéma devait être inaugurée en mai 2012 en concordance avec le Festival de Cannes 2012 mais elle a finalement été repoussée au 21 septembre 2012 en présence de stars du cinéma et de personnalités publiques. À l’occasion de l’inauguration, un court-métrage de huit minutes sur la construction du complexe est projeté aux visiteurs.

Le premier film à être tourné dans les studios est Les Schtroumpfs 2 en juillet 2012.

En décembre 2013, le Parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire sur le financement public de la Cité du cinéma[4],[5].

Événements[modifier | modifier le code]

En mai 2013, la blogueuse Garance Doré fait un reportage sur l’École de la Cité, créée par Luc Besson, dont la holding Kering est partenaire.

Le 22 mai 2013, la Cité du cinéma reçoit l’ancien président des États-Unis Bill Clinton pour les 30 ans de la découverte du sida. Pour cet événement organisé par Unitaid, plus de 400 personnalités publiques sont invitées.

Le 3 octobre 2013, la Cité du cinéma accueille 130 personnes pour le lancement de ses « soirées cinéma » dont le thème de la première édition est Bollywood.

Le 10 octobre 2013, le restaurant VIP Le B.O. est inauguré en présence de personnalités publiques.

Le 6 décembre 2013, la FIA y organise son Gala annuel, le FIA Prize Giving 2013. 800 personnes y assiste en présence de Luc Besson et Jean Todt, ainsi que de nombreuses personnalités du sport automobile : Sebastien Loeb, Alain Prost, Loic Duval, Sebastian Vettel, Sebastien Ogier, Fernando Alonso, Mark Webber, Allan McNish, Tom Kristensen,Yvan Muller et Robert Kubica sont à l'honneur.

Du 15 février 2014 au 5 octobre 2014, l'exposition Star Wars Identities a lieu dans deux plateaux de tournage (le 8 et le 9) de près de 2 000 m2 où seront dévoilés plus de 200 pièces originales issues des archives du Lucas Arts Museum : maquettes, accessoires, costumes, croquis qui ont construit l’univers Star Wars de George Lucas.

A partir de septembre 2014, le studio n°5 accueille les primes du télé-crochet musical Rising Star, diffusé tous les jeudis soir sur M6.

Locataires[modifier | modifier le code]

École de la Cité, cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Pour monter ce projet, Luc Besson fait appel à sa collaboratrice Isabelle Agid, déjà vice-présidente de l’association Luc Besson, fondée en 2006, en faveur des jeunes et de la banlieue. Cofondatrice et vice-présidente de l’école, Isabelle Agid nomme directeur de l’établissement Rachid Djouadi, professeur d'économie et de gestion en BTS à La Courneuve et professeur de finance et fiscalité en master à l'École des métiers de la communication, selon le communiqué. Le directeur suivant Laurent Jaudon, diplômé de L'École Supérieure Louis Lumière, a été réalisateur, producteur puis a dirigé plusieurs établissements et organismes de formation .

L'école de la Cité de Luc Besson est gratuite et sans condition de diplôme. Elle accueille des étudiants âgés de 18 à 25 ans. Le processus d’admission s’effectue sur dossier de candidature puis sur un concours d’entrée composé de trois épreuves (créative, écrite et orale).

L'école propose deux formations (auteur-scénariste ou réalisateur) sur deux ans. L'objectif de l’école est de dispenser un enseignement pratique, en contact avec les professionnels présents dans les studios de la Cité du cinéma, qui disposent de neuf plateaux de tournage et d'ateliers techniques en vis-à-vis.

Chiffres[modifier | modifier le code]

Une surface de 62 000 m2 dans le quartier de Pleyel :

  • 500 m2 pour l’école de maquillage Make Up For Ever : quatre salles de formation et une boutique professionnelle dédiée au maquillage.
  • 571 m2 pour la mezzanine : elle permet d’accueillir 500 personnes en cocktail et 380 personnes en repas assis.
  • 1 129 m2 pour le restaurant : elle permet d’accueillir 1500 personnes en cocktail et 650 personnes en repas assis.
  • 4 280 m2 pour la nef centrale : 214 mètres de long, 20 mètres de large et 18 mètres de hauteur sous structures Eiffel. Elle permet d’accueillir jusqu’à 2500 personnes.
  • 8 000 m2 pour l'École Louis Lumière.
  • 11 000 m2 de plateaux de tournage : les plateaux 1 et 2 font 776 m2, les plateaux 3 et 4 font 1 045 m2, le 6 plateau 998 m2, plateau 7 792 m2, le plateau 8 613 m2 et le plateau 9 1 243 m2. Le plateau le plus grand est le plateau 5 avec une superficie de 2 068 m2. Les sols sont en béton lisse ou en bois selon les plateaux. De plus, ils ont une hauteur sous plafond de 16,5m et possèdent des fosses de 80 à 400 m2 en fonction des plateaux, et une climatisation et chauffage. Ils peuvent accueillir jusqu’à 600 personnes et jusqu’à 1500 personnes pour le plateau 5, pour toutes sortes d’événements : convention, soirée dansante, workshop.
  • 3 800 m2 de services communs (restaurant, cafétéria, conciergerie).
  • 12 000 m2 de locaux d’activités dédiés au cinéma (loges, ateliers de peinture, menuiserie, serrurerie, magasins lumière et caméra, salles de montage).
  • Le parking : 40 places en journée et 150 places en soirée.
  • L’auditorium : 500 places destinées aux professionnels et à l’évènementiel. La scène est de 18 mètres de longueur sur 7 mètres de hauteur.
  • Un coût de 140 millions d'euros : 130 millions par la Caisse des dépôts et consignations et 10 millions par Vinci.
  • Architecte agence : Reichen et Robert - Direction : Jean François Authier, Marc Warnery, Bernard Reichen, Philippe Robert, Jacques Lissaragues, Marc Reiniche. Chef de projet : Clément Deodati.

Tournages[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Publicités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Film tourné à la Cité du cinéma.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]