Handisport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timbre allemand commémorant les jeux paralympiques en 1972.

Un handisport est un sport dont les règles ont été aménagées pour qu'il puisse être pratiqué par des personnes ayant un handicap physique ou sensoriel. On nomme sport adapté les sports pratiqués par les personnes ayant un handicap mental. Beaucoup de ces sports sont basés sur des sports existants. Toutefois, certains sports ont été créés spécifiquement pour les personnes handicapées et n'ont pas d'équivalent en sport valide.

Organisation et historique[modifier | modifier le code]

Le sport organisé pour les personnes handicapées est souvent réparti en trois grandes catégories de handicaps: les malentendants, les déficiences physiques et les déficiences intellectuelles. Chaque groupe a sa propre histoire, ses organisations, ses compétitions et sa vision du sport.

Depuis 1988. Le Comité Olympique a intégré les Jeux Handisports Paralympiques qui se déroule dorénavant sur le même site et justes après les Jeux pour valides. Le sport ne connaît pas de handicap; il ne connaît que des barrières! C'est donc un grand pas pour la reconnaissance du handisport et des athlètes handicapés pour tous leurs efforts et sacrifices fournis. Le sport est un dépassement de soi-même, qu'on soit plus ou moins handicapé au départ ou non. Malheureusement, comme l'a montré le site wheeelchair, ce n'est pas le cas de toutes les Fédérations sportives internationales qui, pour certaines, continuent à ignorer le sport handicap ou à s'en désintéresser. Cela a pour conséquences qu'en 2011, les Championnats du monde de sports pour valides et de handisports sont organisés de façon totalement distincte bien que ce ne soit jamais que des rencontres sportives dans les deux cas et souvent pour les mêmes disciplines.

Sport pour Sourds[modifier | modifier le code]

La première compétition internationale de sport pour malentendants fut organisée à Paris en 1924, connu sous le nom de The Silent Games. Ces jeux furent organisés par le CISS (anciennement Comité International des Sports Silencieux, maintenant Comité International des Sports des Sourds) et ils ont réuni 145 athlètes en provenance de 9 pays européens.

Ces jeux mondiaux ont lieu tous les quatre ans depuis 1924 (sauf pendant la Seconde Guerre mondiale), et s'appellent maintenant les « deaflympics ». Les deaflympics 2005 à Melbourne (Australie) ont réuni 2300 athlètes de 75 pays. Le CISS maintient des jeux séparés pour les athlètes malentendants afin de tenir compte de leurs besoins spécifiques en communication et pour favoriser l'interaction sociale qui reste un élément essentiel du sport.

Sport pour handicapés physiques[modifier | modifier le code]

Jeux Paralympiques d'été 2008, match entre l'Afrique du Sud et l'Iran

Le handisport a toujours été utilisé dans un objectif thérapeutique pour la rééducation des personnes handicapées. Un des pionniers de cette méthode est le neurochirurgien Ludwig Guttmann, directeur de l’hôpital de Stoke Mandeville près de Londres, qui soignait des vétérans de la Seconde Guerre mondiale devenus paraplégiques. Pour favoriser leur rééducation de façon ludique, des jeux sportifs étaient organisés : le netball en fauteuil roulant, le Basket-ball en fauteuil roulant à partir de 1955 et le tir à l'arc entre autres. Ces « jeux de Stoke Mandeville », organisés dès 1948, donnèrent naissance aux Jeux paralympiques en 1960.

Le handisport devint rapidement une activité de loisir puis de compétition.

En 1989, le Comité international paralympique regroupe toutes les structures de sport pour sportifs handicapés.

Aujourd'hui, certains handisports comme le basket-ball en fauteuil roulant peuvent être pratiqués par des personnes valides. Cette étape importante de l'intégration du handisport dans le sport valide n'est pas encore achevée. De l'avis même de beaucoup de sportifs handicapés, il y a encore trop de personnes qui pensent d'abord au handicap au lieu de penser d'abord au sportif...

Sport pour déficients intellectuels[modifier | modifier le code]

Le sport pour personnes handicapées mentales a commencé à être organisé dans les années 1960 par le mouvement Special Olympics. Ces compétitions ont commencé pendant des camps d'été organisés par Eunice Kennedy Shriver à partir de 1962. Les premiers Special Olympics internationaux ont eu lieu en 1968 à Chicago.

Une fédération internationale fut créée en 1986, la International Sports Federation for Persons with Intellectual Disability (en) (INAS-FID), pour encourager et développer les sport de haut niveau avec des athlètes ayant un handicap mental. Cette fédération a une approche moins « sport pour tous » que celle prônée par les Special Olympics. En effet, l'INAS est dans une réelle logique de compétition, avec des critères d'éligibilités permettant d'attester la situation réelle de déficience intellectuelle. Les athlètes ayant un handicap mental ont pu participer aux Jeux paralympiques jusqu'en 2000. Tous les déficients intellectuels ont été exclus des Jeux Paralympiques après 2000, en raison d'une tricherie de l'équipe espagnol de basket-ball lors des Jeux paralympiques de Sydney. Cette équipe était composée de 10 joueurs sur 12 qui ne présentaient aucun retard mental.

Les déficients mentaux ont été réintégrés pour les jeux de Londres 2012, grâce à un gros travail effectué par la fédération française du sport adapté et l'INAS-FID.

Il existe l'équivalent des jeux paralympiques pour les personnes déficientes intellectuelles : les GLOBAL GAMES. Ils ont eu lieu en 2004 en Suède, et ils auront lieu en 2009 en République tchèque. Cette manifestation regroupe 2000 sportifs dans les disciplines suivantes : athlétisme, natation, tennis de table, judo (en 2009), basket-ball et football.

Les handisports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Disciplines paralympiques.

A priori, chaque sport peut être pratiqué par des personnes handicapées, à condition d'y apporter les aménagements nécessaires. La liste ci-dessous n'est donc pas exhaustive.

Handisports d'été[modifier | modifier le code]

Handisports d'hiver[modifier | modifier le code]

Handisport amateur[modifier | modifier le code]

Le handisport, tout comme le sport pratiqué par les valides, a des bénéfices pour la santé et le développement personnel. Pour les personnes handicapées, c'est un moyen de reconnaissance par la société en montrant leurs potentiel au lieu de leurs limites.

Handisport de compétition[modifier | modifier le code]

Les athlètes handisport ne sont pas encore considérés comme des athlètes de haut niveau à part entière. De plus, les évènements handisport sont très peu médiatisés.

Aucun athlète handicapé ne vit de son sport. Certains équipements, comme les prothèses de course par exemple, sont très coûteux. Leur achat est financé soit par les sportifs eux-mêmes soit par des sponsors.

Chaque handisport fait l'objet de compétitions : championnats nationaux et championnats du monde. Les Jeux paralympiques (pour les handicapés moteur et visuels) et les Jeux olympiques spéciaux (pour les handicapés mentaux) sont des évènements internationaux qui regroupent différents handisports.

Lors des compétitions, les sportifs sont regroupés en catégories selon le type et la gravité de leur handicap. Le but est de faire concourir ensemble des athlètes ayant des aptitudes fonctionnelles comparables. Les catégories sont définies pour chaque sport. Elles sont généralement désignées par une lettre, qui peut être l’initiale du sport, et un nombre représentant la gravité du handicap (plus le chiffre est petit, plus le handicap est important). Par exemple, en natation («swimming» en anglais), les handicapés moteur sont classés en 10 catégories, de S1 à S10 pour la nage libre, le dos et le papillon.

Le handisport en France[modifier | modifier le code]

La France et les handisports[modifier | modifier le code]

L'histoire du handisport en France commence en 1954 avec la création de l’Association des Mutilés de France. Cette association deviendra la Fédération Sportive des Handicapés Physiques de France, puis en 1977 la Fédération Française Handisport (FFH). En 1983, elle est reconnue d’utilité publique.

La Fédération Française Handisport compte plus de 35 000 pratiquants et près de 700 clubs dans 45 sports.

En France, c'est la FFSA (Fédération Française du Sport Adapté) qui régit la pratique d'activités physiques et sportives pour les personnes ayant un handicap mental, et cela dans diverses divisions, permettant ainsi à chacun de s'exprimer selon ses capacités.

La France et les Jeux paralympiques[modifier | modifier le code]

La Fédération Française Handisport est membre du Comité international paralympique. La France a organisé une édition des Jeux Paralympiques d’Hiver en 1992 à Tignes et Albertville. Le tableau suivant présente la participation des sportifs français aux différentes éditions des Jeux paralympiques d'été.

Année Ville Pays Nombre

d'athlètes

Nombre

d'athlètes français

Rang de la France
2014 Sotchi Drapeau de la Russie Russie ? ? ?
2012 Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4200 154 8e
2010 Vancouver Drapeau du Canada Canada 502 21[1] 10e [2]
2008 Beijing Drapeau de la République populaire de Chine Chine 4011 120[3] 12e [4]
2004 Athènes Drapeau de la Grèce Grèce 3969 215 9e
2000 Sydney Drapeau de l'Australie Australie 3843 223 7e
1996 Atlanta Drapeau des États-Unis États-Unis 3195 210 6e
1992 Barcelone Drapeau de l'Espagne Espagne 3020 186 4e
1988 Séoul Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 3053 190 4e
1984 Stoke Mandeville + New York Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Drapeau des États-Unis États-Unis

2102 115[5] 6e [6]
1980 Arnhem Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1600 145 8e
1976 Toronto Drapeau du Canada Canada 1600 82 9e
1972 Heidelberg Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1000 90 11e
1968 Tel-Aviv Drapeau d’Israël Israël 750 73 X
1964 Tokyo Drapeau du Japon Japon 390 28 X
1960 Rome Drapeau de l'Italie Italie 400 40 X
1952 Stoke Mandeville Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 130 0 X

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Participation Numbers Vancouver 2010 Paralympic Winter Games » [PDF], sur paralympic.org (consulté le 12 février 2014)
  2. (en) « Medal Standings Vancouver 2010 Paralympic Winter Games » [PDF], sur paralympic.org (consulté le 12 février 2014)
  3. (en) « Participation Numbers Beijing 2008 Paralympic Games » [PDF], sur paralympic.org (consulté le 12 février 2014)
  4. (en) « Medal Standings Beijing 2008 Paralympic Games » [PDF], sur paralympic.org (consulté le 12 février 2014)
  5. (en) « Participation Numbers New York / Stoke Mandeville 1984 Paralympic Games » [PDF], sur paralympic.org (consulté le 12 février 2014)
  6. (en) « Medal Standings New York / Stoke Mandeville 1984 Paralympic Games » [PDF], sur paralympic.org (consulté le 12 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]