32e division d'infanterie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 32e division d'infanterie.
32e Division de Infanterie
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division de Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale

La 32e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 32e Division d'Infanterie
  • 32e Division Légère d'Infanterie

Les chefs de la 32e division d'infanterie[modifier | modifier le code]

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

État Major de la division au 1er août 1914 (JMO 26_N_322/001)[modifier | modifier le code]

  • Général Commandant : Général de brigade BOUCHEZ
  • Chef d’EM : Chef de Bataillon MICHEL
  • Capitaine de Brigade : Capitaine MILHAU
  • Lieutenant de Brigade : Lieutenant de CHATEAUBOURG
  • Capitaine de complément : Capitaine de Compagnie de LATUDE
  • Interprète : Monsieur
  • 2 sous officiers secrétaires et vélocipédistes, groupe d’alimentation, Chevaux de selle, chevaux de trait, voitures
  • Service d’Intendance divisionnaire : Chef de service : Sur-intendant VIDAL, 5 officiers, 27 hommes du rang, 11 chevaux.
  • Service de Santé :Chef de service : Médecin principal de 2eime Classe De CASAUBON, hommes du rang, chevaux.
  • Escorte : ½ Peloton du 1er Hussard Sous Lieutenant DUCROT hommes du rang, chevaux
  • Justice Militaire : 2 Sous Officiers
  • Prévoté : Capitaine : Capitaine BARBIER 22 Gendarmes dont 15 à cheval et 7 à pied
  • Train des équipages : 2 19 chevaux, 1 voiture
  • Trésor : Payeur particulier : Monsieur HOULEZ, 3 Payeurs, 12 hommes du rang dont 3 sous officiers, 7 chevaux et 3 voitures.

Composition[modifier | modifier le code]

  • 63e brigade d'infanterie (Narbonne)
  • 64e brigade d'infanterie (Albi)
  • Éléments organiques divisionnaires :
    • 3e RAC (Carcassonne) 1 escadron du 19e régiment de dragons (Castres) génie
  • Éléments non endivisionnés (ENE) :
    • 322e RI (Rodez) 342e RI (Lodève, Mende) 9e régiment d'artillerie de campagne (Castres)

Affectation organique[modifier | modifier le code]

  • 16e CA d'août 1914 à novembre 1918

Opérations[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

  • 21 janvier 1917 au 15 mars, Occupation d’un secteur vers la Hayette et le bois Camard, étendu en février jusqu’au bois d’Avocourt
  • 11 avril jusqu’au 26 juin : secteur dans la région la Hayette, Avocourt
  • 30 juillet au 20 août travaux préparatoires à l’offensive projetée sur le Mort-Homme
  • 20 août : en 2e ligne (deuxième bataille offensive de Verdun)
  • 30 août au 6 octobre 1917, secteur vers Béthincourt et les abords ouest de Forges

1918[modifier | modifier le code]

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Le 10 mai 1940 la 32e DI, sous les ordres du général Lucas, est intégré à la 1ère Armée.

À cette date la 32e Division d'Infanterie se compose de :

Reformée en juin 1940, après les batailles de mai, sous le nom de 32e division légère d'infanterie, l'unité participe de manière éphémère en Normandie aux combats de la bataille de France. Son chef, le général François Sevez est fait prisonnier le 18 juin 1940.

Batailles et combats[modifier | modifier le code]

L'après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]