Louis Archinard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 3 etoiles.svg Louis Archinard
Image illustrative de l'article Louis Archinard

Naissance 11 février 1850
Le Havre
Décès 8 mai 1932 (à 82 ans)
Villiers-le-Bel
Origine Drapeau de la France France
Arme Artillerie coloniale
Grade Général de division
Années de service – 1919
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement 32e Division d'Infanterie
Corps d'Armée des Troupes Coloniales
Distinctions Légion d'honneur
Médaille militaire
Croix de guerre 1914-1918
Médaille interalliée 1914-1918
Médaille Commémorative de la Guerre de 1870
Médaille commémorative de la Grande Guerre
Médaille coloniale

Louis Archinard, né au Havre (Seine-Inférieure) le 11 février 1850 et mort à Villiers-le-Bel (Seine-et-Oise) le 8 mai 1932, est un général français de la Troisième République, qui contribua à la conquête coloniale de l'Afrique occidentale par la France. Il est souvent présenté comme le conquérant et le pacificateur du Soudan français (actuel Mali).

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Archinard est issu d’une famille protestante du Havre. Son père dirigeait les écoles protestantes de la ville. Il fait ses études à l’École polytechnique (Promotion X 1868), d’où il sort le 10 mai 1870 comme sous-lieutenant au régiment d’artillerie de marine.

Après une mission en Cochinchine entre 1876 et 1878, il est nommé inspecteur des études à l’École polytechnique avant de rejoindre en 1880 le Soudan français à la demande de Borgnis-Desbordes. Il y mène différentes campagnes permettant à la France de poursuivre sa pénétration coloniale. Il pénètre à Ségou en 1890 et s’empare de Djenné en 1893.

De retour en métropole, il est promu général de brigade en avril 1896, général de division, puis commandant de la 32e division à Perpignan. Il est nommé au conseil supérieur de la guerre en 1911. En juillet 1914, il est élevé à la dignité de Grand-croix de la Légion d’honneur. En 1917, il est chargé de créer l’armée polonaise en France. En 1919 il reçoit la médaille militaire.

Le général passant en revue les troupes polonaises à Sillé-le-Guillaume.

Le général Archinard prit sa retraite à Villiers-le-Bel. Le président de la République Paul Doumer, qui était venu lui rendre visite le 5 mai 1932 fut assassiné, le lendemain, alors qu’il s’était rendu à la Journée du livre, par un émigré russe, Paul Gorgulov. Atteint de plusieurs balles de revolver, le président, transporté d’urgence à l’hôpital Beaujon, mourut dans la nuit. Lorsqu’il apprit la nouvelle, le général Archinard, âgé de 82 ans, s’affaissa, tué par l’émotion.

Grades[modifier | modifier le code]

  • 10 mai 1870 : sous-lieutenant
  • 23 avril 1896 : général de brigade
  • 24 novembre 1900 : général de division

Décorations[modifier | modifier le code]

Grand Croix de la Légion d'honneur Médaille militaire Croix de guerre 1914-1918 Médaille Interalliée 1914-1918
Médaille commémorative de la guerre 1870-1871 Médaille commémorative de la guerre 1914-1918 Médaille coloniale Grand Croix de l'Ordre du Nichan el Anouar (Tunisie)

Postes[modifier | modifier le code]

  • 18/07/1895: directeur de la défense au Ministère des Colonies
  • 23/05/1896: président du Comité technique militaire colonial.
  • 03/10/1897: commandant de la brigade de Cochinchine
  • 24/11/1900: adjoint à l'inspecteur général de l'Artillerie de marine
  • 30/11/1900: inspecteur général permanent des troupes de l'Artillerie de Marine puis 01/01/01 de l'Artillerie coloniale.
  • 19/12/1900: inspecteur général permanent de la défense des côtes en ce qui concerne les ouvrages de la Marine
  • 21/12/1900: membre du Comité technique de l'Artillerie
  • 03/04/1901: membre du Comité technique du Génie et du Comité technique des Troupes Coloniales
  • 30/12/1901: commandant de la 32e Division d'Infanterie et des subdivisions de région de Narbonne, de Perpignan, de Carcassonne et d'Albi
  • 14/10/1904: commandant du Corps d'Armée des Troupes Coloniales
  • 04/09/1911: membre du Conseil Supérieur de Guerre et commandant du groupement de divisions de réserve de mobilisation.
  • 02/08/1914: commandant du 1er Groupement de Divisions de réserve.
  • 02/09/1914: inspecteur général des dépôts des troupes coloniales de la zone des armées.
  • 11/02/1915: placé dans la section de réserve.
  • 18/10/1915: en mission.
  • 18/11/1915: replacé dans la section de réserve.
  • 06/06/1917: chef de la mission militaire Franco-Polonaise.
  • 15/07/1919: replacé dans la section de réserve.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Réquin, Archinard et le Soudan, Éditions Berger-Levrault, 1946
  • Martine Cuttier, Portrait du colonialisme triomphant - Louis Archinard 1850-1932, Éditions Lavauzelle, 2006 (ISBN 2-7025-1297-6)
  • Dictionnaire biographique de la Seine-Inférieure, Henri Jouve,‎ 1902

Article connexe[modifier | modifier le code]