Bataille de la Lys (1918)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de la Lys.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille d'Ypres.
Bataille de la Lys
Informations générales
Date du 9 au
Lieu Ypres (Belgique)
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni
Empire allemand Empire allemand
Commandants
Drapeau du Portugal général Gomes da Costa Drapeau de l'Allemagne général von Quast
Forces en présence
IIe Division portugaise
20 000 h.
55e Division britannique
VIe Armée allemande
50 000 h.
Pertes
7 000 tués, blessés ou prisonniers
Première Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l’Ouest

Liège (8-1914)Frontières (8-1914)Anvers (9-1914)Grande Retraite (9-1914)Marne (9-1914)Course à la mer (9-1914)Yser (10-1914)Ypres (10-1914)Messines (10-1914)Givenchy (12-1914)Champagne (12-1914) - Hartmannswillerkopf (1-1915)Neuve-Chapelle (3-1915)2e Ypres (4-1915)Artois (5-1915)Festubert (5-1915)Linge (7-1915)2e Artois (9-1915)2e Champagne (9-1915) - Loos (9-1915)Verdun (2-1916)Hulluch (4-1916)Somme (7-1916)Fromelles (7-1916)Arras (4-1917)Vimy (4-1917)Chemin des Dames (4-1917)2e Messines (6-1917)Passchendaele (7-1917)Cote 70 (8-1917)2e Verdun (8-1917)Cambrai (11-1917)Offensive du printemps (3-1918)Lys (4-1918)Aisne (5-1918)Bois Belleau (6-1918)2e Marne (7-1918)Château-Thierry (7-1918)Le Hamel (7-1918)Amiens (8-1918)Cent-Jours (8-1918)2e Somme (9-1918)Bataille de la ligne Hindenburg - Meuse-Argonne (10-1918)Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

Coordonnées 50° 42′ 20″ N 2° 54′ 00″ E / 50.70555556, 2.9 ()50° 42′ 20″ Nord 2° 54′ 00″ Est / 50.70555556, 2.9 ()  

La bataille de la Lys, également connue sous le nom de quatrième bataille d'Ypres ou de bataille d'Estaires (en Allemagne: 'Vierte Flandernschlacht'), fait partie de l'ensemble des offensives allemandes dans les Flandres, l'opération Georgette conçue par le général Ludendorff pour reprendre Ypres, au cours de la Première Guerre mondiale. La bataille de la Lys s'est déroulée du 9 avril 1918 au 29 avril 1918. L'état-major allemand bénéficie du renfort des troupes ramenées de Russie à la suite de la paix signée avec les soviets (Traité de Brest-Litovsk).

La seconde division portugaise, commandée par le général Gomes da Costa (qui deviendra plus tard président du Portugal), avec approximativement 20 000 hommes, perd environ 300 officiers et 7 000 hommes, tués, blessés ou prisonniers, en résistant à l'attaque de quatre divisions allemandes, fortes de 50 000 hommes, de la VIe armée allemande commandée par le général von Quast.

Au nord d'Ypres, les Belges tiennent leur front sans désemparer malgré plusieurs assauts allemands. Pour les Anglais et les Français, c'est au mont Kemmel que la lutte est la plus rude. La possession de cette hauteur donnerait aux Allemands un avantage considérable. Mais les alliés tiennent et, finalement, le 2 mai, la quatrième bataille d'Ypres s'achève sans que l'armée allemande puisse espérer réaliser son objectif. Plus au sud, le général Foch, commandant en chef des armées alliées, qui prépare ce qu'il veut être l'offensive décisive sur la Somme, n'a pas voulu distraire de troupes pour aider les anglo-franco-belges à Ypres. C'est qu'il considère que c'est sur la Somme, où les Américains viennent renforcer les Franco-Anglais, que va se produire, croit-il, l'action décisive qui doit obliger l'état-major allemand à renoncer à conquérir le dernier morceau du territoire belge encore inviolé. De fait, ils n'y arriveront pas. Cependant, la grande offensive alliée qui doit vaincre l'Allemagne n'est pas encore pour tout de suite. Il est manifeste qu'après Ypres, l'ennemi veut utiliser les forces libérées par la paix avec la Russie pour un effort suprême plus au sud.

Photos[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Buffetaut (ill. Jean Restayn, avec la participation de Dominique Bussillet et Emmanuel Cadé), La Bataille de la Lys : Flandre 1918, Louviers, Ysec médias,‎ 2013, 81 p. (ISBN 978-2-919091-28-7).
  • (fr+pt) Manuel Do Nascimento, La Lys : devoir de mémoire [« dever de memoria »], Paris, L'Harmattan,‎ 2008, 77 p. (ISBN 978-2-296-05251-2).
  • Patrick Rouveirol, La Lys, 9 avril 1918: la bataille perdue des soldats inconnus portugais, revue Champs de bataille, numéro 19, décembre-janvier 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]