World of Warships

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
World of Warships
Logo du jeu
Logo de World of Warships

Développeur
Wargaming.net
Lesta Studio
Éditeur
Wargaming.net
Lesta Studio

Date de sortie
INT : 17 septembre 2015
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Moteur
Version
0.11.4 (19 mai 2022)

Site web

World of Warships est un jeu vidéo biélorusse développé par Wargaming.net. Il est publié pour Windows en en tant que freemium. Le jeu fait partie de la série des "World of" débutée par World of Tanks. Il s'agit d'une simulation de navires de guerre massivement multijoueur.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur pilote un navire au sein d’une équipe constituée de bâtiments de niveau proche. La composition de chaque équipe est identique (même nombre de navires de chaque type et de même rang).

Chaque partie dure 20 minutes à l’issue desquelles l’équipe qui a le plus de points est victorieuse. Le but principal est de détruire la totalité des navires adverses. Les parties peuvent néanmoins être remportées aussi en prenant le contrôle de la base adverse ou en gardant le contrôle de certaines zones pour gagner des points. Infliger des dégâts et couler des navires fait perdre des points à l’équipe adverse.

À l'issue de chaque partie, le joueur obtient des points d'expériences, d'expériences libres et des crédits. Les points d'expériences sont utilisés pour débloquer le navire suivant dans l'arbre technologique tandis que l'expérience libre peut être utilisée quelle que soit la branche, l'amélioration, ou bien des navires premiums au coût d'un million et deux millions d'expérience libre. Les crédits servent à acheter les navires débloqués, des améliorations ou des éléments.

Quatre autres ressources peuvent également être obtenues : le charbon, l'acier et les doublons utilisables comme monnaie d'échange contre des navires premium ou des bonus, et le pétrole qui sert à développer la base du clan duquel lequel le joueur fait partie.

Types de bataille[modifier | modifier le code]

  • Bataille aléatoire : mode de jeu le plus courant, les joueurs s'affrontent par équipe de douze joueurs avec des navires de tiers proches sans restrictions.
  • Bataille en coopération : les joueurs affrontent une équipe entièrement gérée par l'IA du jeu. Ce mode de bataille ne rapporte que très peu d'expérience et de crédit et sert généralement à tester les navires récemment acquis.
  • Bataille personnalisée : le joueur crée un salon et paramètre la partie comme il veut. Ce mode ne rapporte aucun crédit ni aucune expérience.
  • Bataille classée : mode de jeu saisonnier dont les règles fluctuent au gré des saisons et dans lequel le joueur ne peut jouer en division avec d'autres membres de son clan. Les équipes sont généralement composées de 7 navires d'un même tiers ou deux et en fonction de trois ligue : bronze, argent et or. À chaque victoire le joueur obtient une étoile qui accumulée permettent de monter en grade. Une fois le grade 1 atteint le joueur peut tenter la promotion dans ligue supérieure. Ces batailles permettent notamment de gagner de l'acier. Ces batailles ne sont ouvertes qu'à certaines heures et dans une période limitée.
  • Bagarre/bataille de clan : contrairement aux classées l'équipe doit être formée de joueurs du même clan, parfois avec la possibilité d'inviter un ou deux mercenaires (joueurs d'autre clan ou sans clan). Le système de classement est plus poussée que pour les classées, avec plus de ligues différentes. Ces batailles ne sont ouvertes qu'à certaines heures et dans une période limitée et sont le meilleur moyen de gagner de l'acier.
  • Scénario : les joueurs affrontent l'IA dans une mission qui suit un certain scénario.
  • Mode de jeu spécial : mode temporaire qui permet d'ajouter de nouvelles fonctionnalités, cartes ou navires.

Ressources[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs ressources :

  • Les crédits : monnaie du jeu qui sert à acheter les navires des branches régulières et leurs éléments. Ils sont obtenus en proportion des résultats et performances de chaque partie. Les navires premium et certains camouflages et pavillons permettent d'en générer davantage.
  • Les doublons : sorte de monnaie premium qui permet d'acheter des navires premium des camouflages permanents et divers bonus. Ils peuvent être obtenus en cadeau ou en récompense, ou être directement achetés dans la boutique du jeu.
  • Le charbon : ressource qui permet d'acquérir certains navires premium, des améliorations ou des bonus dans l'armurerie du jeu. Il peut être obtenu quotidiennement en récompense ou en réalisant certaines missions.
  • L'acier : ressource qui fonctionne comme le charbon mais est beaucoup plus difficile à obtenir. Il permet d'obtenir des navires de rang X et se gagne via des missions et des victoires en batailles classées et de clan.

Types de navires[modifier | modifier le code]

Les navires jouables sont répartis en dix niveaux, appelées « tiers » et quatre classes, allant croissant en puissance et suivant le développement technologique et historique. Le joueur débute avec les bâtiments du premier Tiers et débloque ceux des tiers suivants grâce à des points d’expérience acquis pendant les parties. Certains navires premium ne sont disponibles qu'à l'achat ou lors d’événements. Ils disposent de compétences particulières et d'un camouflage permanent.

Les premiers navires remontent au début du XXe siècle, voire à la fin du XIXe, alors que ceux des derniers tiers datent de la fin de la Seconde Guerre mondiale, voire des années qui la suivent. La conception des bâtiments se veut très réaliste d’un point de vue historique, même si certains n’ont en réalité jamais existé (restés à l’état de projet ou non achevés).

Chaque navire dispose d’un nombre de points de structure (les « points de vie »), d’un armement principal, secondaire, anti-aérien et de lutte anti sous-marine (grenades anti-sous-marine larguées depuis le pont ou par bombardement), et pour certains navires de tubes lance-torpilles. Certains navires peuvent déployer un écran de fumée, déployer des avions de reconnaissance ou des chasseurs ou encore utiliser des boosts pour améliorer leur vitesse, le temps de rechargement des canons ou la récupération de points de structure. Des bonus peuvent être octroyés par l'utilisation d'un camouflage, de pavillons et de consommables.

Il existe cinq types de navires :

  • les destroyers: petits navires très maniables, rapides et difficilement détectables, ils demeurent très fragiles. Pour la majorité d'entre eux leur atout principal sont les torpilles grâce auxquelles ils peuvent faire énormément de dégât en peu de temps à des plus gros bâtiments. D'autres reprennent le principe des canonnières et s'appuient donc sur une artillerie à cadence de tir très rapide.
  • les croiseurs: navires hybrides disposant à la fois d’une bonne artillerie, de lance-torpilles ainsi qu’un important dispositif anti-aérien. Ils sont la catégorie de navire la plus nombreuse au sein de chaque équipe et peuvent se diviser en deux catégories, les croiseurs légers et les lourds ;
  • les cuirassés: navires imposants disposant de beaucoup de points de structure, ils sont aussi plus lents et moins maniables. Leur puissance repose sur leur artillerie principale de gros calibres ;
  • les porte-avions : pas d’artillerie principale mais contrôlent des escadrons de chasseurs d’attaque qui délivrent des salves de roquettes, de bombardiers qui peuvent délivrer selon les nations des bombes explosives, pénétrantes ou des bombes rebondissantes et de torpilleurs. Ils apportent un soutien au reste de l’équipe en déployant des chasseurs pour abattre les avions adverses mais sont extrêmement vulnérables s’ils sont repérés par l’adversaire.
  • les sous-marins : armés de leurs torpilles guidées par sonar ils sont disponibles pour les batailles classées et en coopération. Ils peuvent rester immergés durant un temps limité pour frapper discrètement ou échapper à leurs adversaires.

Chaque type de navire a une utilité spéciale lors d'une bataille, et les rôles des navires de même classe et même rang varient selon leur nationalité.

Les navires jouables[modifier | modifier le code]

Plus de 300 navires sont présents dans le jeu et appartiennent à plusieurs nations ou regroupement de nations. Certains navires sont qualifiés de premium, ces derniers ne peuvent être obtenus qu'en échange de ressources gagnées en cours de jeu (doublons, charbons, acier et points de recherche) ou directement achetés dans la boutique du jeu. Quelques navires existent en deux versions avec un camouflage unique à l'occasion d'évènement tel que le Black Friday.

États-Unis
Tiers Cuirassés Croiseurs légers Croiseurs lourds Destroyers Porte-Avions Sous-Marins
I Erie
II Chester

Albany

Sampson

Smith

III South Carolina St Louis

Charleston

Wickes
IV Wyoming

Arkansas

Phoenix Clemson Langley
V New York

Texas

Oklahoma

Omaha

Marblehead

Nicholas

Hill

VI New Mexico

West Virginia

Arizona

Dallas Pensacola Farragut

Monaghan

Ranger Cachalot
VII Colorado

Florida

California

Helena

Atlanta

Boise

Flint

New Orleans

Indianapolis

Mahan

Sims

VIII North Carolina

Alabama

Massachusetts

Kansas

Constellation

Cleveland

Montpelier

Baltimore

Indianapolis

Wichita

Anchorage

Rochester

Tulsa

Congress

Benson

Kidd

Lexington

Enterprise

Saipan

Salmon
IX Iowa

Georgia

Missouri

Kearsarge

Minnesota Seattle Buffalo

Alaska

Fletcher

Benham

Black

X Montana

Ohio

Vermont Worcester

Austin

Des Moines

Puerto Rico

Salem

Gearing

Somers

Forrest Sherman

Midway

Franklin D. Roosevelt

Balao

L'US Navy est la flotte la plus importante avec notamment le plus grand nombre de croiseurs et de porte-avions.

Japon
Tiers Cuirassé Croiseurs Destroyers Porte-Avions
I Hashidate
II Mikasa Chikuma Umikaze

Tachibana

III Kawachi Tenryū

Katori

Iwaki

Wakatake
IV Myogi

Ishizuchi

Kuma

Yūbari

Iwaki

Isokaze Hōshō
V Kongō

Kirishima

Haruna

Hiei

Furutaka

Yahagi

Mutsuki

Fujin

Minekaze

Kamikaze

VI Fusō

Mutsu

Ise

Aoba Fubuki

Shinonome

Hatsuharu Ryūjō
VII Nagato

Ashitaka

Myōkō

Ashigara

Haguro

Nachi

Akatsuki Shiratsuyu

Yūdachi

VIII Amagi

Kii

Mogami

Atago

Takao

Maya

Kagerō

Asashio

Harekaze

Arashi

Akizuki

Harukaze

Yukikaze

Shōkaku

Kaga

IX Izumo

Musashi

Hizen

Ibuki

Azuma

Yugumo Kitakaze
X Yamato

Shikishima

Zao

Yoshino

Kitakami

Shimakaze Harugumo

Hayate

Hakuryu

La Marine impériale japonaise est celle qui dispose du plus grand nombre de destroyers avec une seconde branche à partir du Tiers V.

Allemagne
Tiers Cuirassés Cuirassés Croiseurs Destroyers Porte-Avions
I Hermelin
II Dresden

Emden

V-25
III Nassau

König Albert

Von der Tann Kolberg G-101
IV Kaiser Molkte Karlsruhe V-170 Rhein
V König Derfflinger Königsberg T-22
VI Bayern

Prinz Eitel Friedirch

Mackensen Nürnberg

Admiral Graf Spee

Gaede

T-61

Karl von Schönberg

Weser

Erich Loewenhardt

U-69
VII Gneisenau

Scharnhorst

Prinz Heinrich Yorck

München

Maass

Z-39

Z-31
VIII Bismarck

Tirpitz

Odin

Brandenburg

Zieten Admiral Hipper

Prinz Eugen

Mainz

Z-23

Z-35

Gustav Julius Maerker Graf Zeppelin

August von Parseval

U-190
IX Friedrich Der Große

Pommern

Prinz Rupprecht Roon

Siegfried

Ägir

Z-46

Z-44

Felix Schultz
X Preussen

Großer Kurfürst

Schlieffen Hindenburg Z-52 Elbing Manfred von Richthoffen

Max Immelmann

U-2501

Les vaisseaux allemands sont à la fois issus de la Kaiserliche Marine et de la Kriegsmarine. En 2021 une nouvelle branche de cuirassés a été rajouté et en 2022 le Großer Kurfürst sera remplacé par le Preussen au sein de la branche régulière.

Royaume-Uni
Tiers Cuirassés Croiseurs légers Croiseurs lourds Destroyers Porte-Avions
I Black Swan
II Weymouth Medea
III Bellerophon

Dreadnought

Caledon Valkyrie

Campbeltown

IV Orion Danae Wakeful Hermes
V Iron Duke Emerald Hawkins

Exeter

Acasta
VI Queen Elizabeth

Warspite

Repulse

LeanderDido London

Devonshire

Icarus

Gallant

Furious

Ark Royal

VII King George V

Nelson

Duke of York

Hood

Fiji

Belfast

Surrey Jervis
VIII Monarch

Vanguard

Edinburgh

Belfast '43

Albemarle

Cheshire

Lightning

Cossack

Implacable

Indomitable

IX Lion

Malborough

Neptune Drake Jutland
X Conqueror

Thunderer

Incomparable

Minotaur

Plymouth

Goliath

Gibraltar

Daring

Druid

Audacious

À partir du Tiers 5 la Royal Navy compte une branche pour les croiseurs légers et une pour les croiseurs lourds.

France
Tiers Cuirassés Croisseurs Destroyers Porte-Avions
I Bougainville
II Jurien de la Gravière Enseigne Gabolde
III Turenne Friant Fusilier
IV Courbet Duguay-Trouin Bourrasque
V Bretagne Émile Bertin Jaguar

Sirocco

VI Normandie

Dunkerque

La Galissonnière

De Grasse

Guépard

Aigle

Béarn
VII Lyon

Strasbourg

Algérie Vauquelin
VIII Richelieu

Gascogne

Champagne

Charles Martel

Bayard

Le Fantasque

Le Terrible

IX Alsace

Jean Bart

Saint-Louis

Carnot

Mogador
X République

Bourgogne

Henri IV

Colbert

Kléber

Marceau

URSS
Tiers Cuirassés Croiseurs légers Croiseurs lourds Destroyers Porte-Avions Sous-Marins
I Orlan
II Novik

Diana

Storozhevoi
III Kniaz Souvorov Bogatyr

Aurore

Varyag

Oleg

Derzki
IV Gangut

Imperator Nikolaï I

Svetlana Izyaslav Komsomolets
V Pyotr Veliky

Oktyabrskaïa Revolutsiya

Kirov

Krasny Krim

Murmansk

Kotovsky

Mikoyan

Podvoisky

Okhotnik

Gremyashchy

VI Izmail

Novorossiisk

Budyonny

Molotov

Admiral Makarov

Gnevny Serov
VII Sinop

Poltava

Shchors

Lazo

Minsk

Leningrad

VIII Vladivostok

Borodino

Lenin

Tchapaïev

Mikhaïl Kutuzov

Pyotr Bagration

Ochakov

Tallinn Kiev

Ognevoi

Podeba

Chkalov

S-189
IX Sovetski Soyouz

Sovietskaya Rossiya

Dmitri Donskoï

Kronshtadt

Riga Tachkent

Udaloi

Neustrashimy

X Kremlin

Slava

Smolensk

Alexander Nevsky

Moskva

Stalingrad

Petropavlosk

Sevastopol

Khabarovsk

Delny

Grozovoi

Admiral Nakhimov

La branche soviétique regroupe des navires de la Marine impériale russe et de la Marine soviétique. Une branche spécifique pour les croiseurs lourds a été ajouté à partir du tiers 8.

Italie
Tiers Cuirassés Croisseurs Destroyers
I Eritrea
II Nino Bixio Curtatone
III Taranto Nazario Sauro
IV Dante Alighieri Giussano Turbine
V Giulio Cesare

Conte di Cavour

Montecuccoli

Genova

Maestrale
VI Francesco Caracciolo Trento

Duca d'Aosta

Aviere

Leone

VII Andrea Doria Zara

Gorizi

Duca degli Abruzzi

Luca Tarigo
VIII Roma

Littorio

Vittorio Veneto

Amalfi Vittorio Cuniberti
IX Marco Polo

Lepanto

Giuseppe Verdi

Brindisi Adriatico

Paolo Emilio

X Cristoforo Colombo Venezia

Napoli

Attilio Regolo

La branche italienne est composée des navires ayant servi dans la Regia Marina.

Asie-Pacifique
Tiers Cuirassés Croiseurs Destroyers
I Chengan
II Longkiang
III Phra Ruang
IV Shenyang
V Chungking Jianwei
VI Rhamat

Huanghe

Fushun

Anshan

VII Chumphon Gadjah Mada
VIII Harbin

Irian

Hseinyang

Loyang

Siliwangi

IX Bajie Dalian Chung Mu
X Jinan Yueyang

Les navires de la branche Asie-Pacifique regroupent des bâtiments d'origine américaines, britanniques ou soviétiques qui ont été transférés aux Marine chinoise, Marine de la république de Chine, Marine indonésienne et Marine de la République de Corée

Pays-Bas
Tiers Croiseurs Destroyers
I Van Kinsbergen
II Gelderland
III Java
IV De Ruyter
V Célèbes
VI Kijkduin
VII Eendracht
VIII Haarlem

De Zeven Provinciën

IX Johan de Witt Groningen
X Gouden Leeuw

La branche néerlandaise est composé de navires ayant servi dans la Marine royale néerlandaise. Le destroyer Groningen est une copie du Friesland, navire néerlandais qui est resté dans la branche européenne lorsque la branche néerlandaise a été créée. Dans la réalité ces deux navires appartenaient à la même classe.

Commonwealth
Tiers Cuirassés Croiseurs Destroyers
III Vampire
VI Perth
VII Yukon Haida
X Vampire II

La branche du Commonwealth regroupe des navires de la Royal Australian Navy et Marine royale canadienne.

Amérique Latine
Tiers Croiseurs
VII Nueve de Julio

La branche Amérique Latine est composée de navires des marines nationales du continent Sud-Américain.

Espagne
Tiers Crois
VI Canarias

La branche espagnole est composée de navires de l'Armada espagnole

Europe
Tiers Cuirassés Croiseurs Destroyers
I Gryf
II Tatra
III Romulus
IV Klas Horn
V Viribus Unitis Visby
VI Västerås
VII Błyskawica

Skåne

VIII Öland

Orkan

IX Östergötland

Friesland

X Halland

Småland

Ragnar

La branche européenne regroupe des navires des flottes de la Marine austro-hongroise, Marine polonaise et Marine royale suédoise. Le destroyer néerlandais Friesland faisant historiquement parti de cette branche il n'a pas été déplacé dans celle dédiée à la Marine royale néerlandaise.

Développement[modifier | modifier le code]

Lors de la gamescom 2011, Wargaming.net annonce un nouveau jeu : « World of Battleships est notre prochain jeu de la série World of, MMO gratuit en ligne basé sur les batailles navales épiques du vingtième siècle large choix de bateaux - chacun d'entre eux sera unique en termes de puissance de feu, vitesse, armure et de résistance »[1].

Le , le jeu est renommé World of Warships[2].

Le , Wargaming.net annonce la sortie de l'alpha fermée (CAT). Les premiers joueurs testent le jeu, ce qui permet de corriger de nombreux bugs et de tester plus généralement le gameplay du jeu.

Du au , World of Warships entre en bêta spéciale week-end. Wargaming.net annonce qu'il prévoit plusieurs bêta spéciales week-end pour marquer la transition du jeu de l'alpha fermée vers la bêta fermée.

La phase de bêta fermée débute le . La phase de bêta ouverte débute le [3].

Le jeu sort officiellement le [4].

Au début, il n'y avait que les États-Unis et le Japon mais de nouvelles branches sortent de manière continue :

  • Le  : les destroyers soviétiques et les croiseurs allemands
  • Le  : les croiseurs soviétiques
  • Le  : les cuirassés allemands
  • Le  : les croiseurs britanniques
  • le  : une refonte incomplète des destroyers japonais ; jusqu'au Tier 8 pour la branche alternative[5]
  • Le  : les destroyers allemands
  • Le  : une refonte des destroyers soviétiques
  • Le  : les croiseurs français
  • Le  : les cuirassés britanniques
  • Le  : les destroyers asiatiques
  • Le  : les cuirassés français
  • le  : une refonte des croiseurs des États-Unis
  • le  : finition de la branche alternative des destroyers japonais avec le Kitakaze et l'Harugumo[6]
  • le  : les destroyers britanniques
  • le  : les porte-avions britanniques
  • le  : les cuirassés soviétiques
  •  : les croiseurs lourds britanniques du tiers 5 à 10
  •  : les destroyers suédois, incorporés dans la branche européenne, du tiers 5 au tiers 10
  • le  :
    • modification de la branche russe des croiseurs : le Kirov et le Moskva deviennent des navires premium et sont remplacés respectivement par le Kotovsky et l'Alexander Nevsky, tandis qu'une branche croiseurs lourds est créée avec le Tallinn (T8), le Riga (T9) et le Petropavlosk (T10). Par ailleurs trois croiseurs légers premium sont ajoutés : le Mikoyan (T5), le Pyotr Bagration et l'Ochakov (T8)
    • lancement des sous-marins sur le serveur public dans un mode de jeu dédié
  •  : avec la mise à jour 0.9.5 le chantier naval permet à travers plusieurs directives d'obtenir le croiseurs Admiral Graf Spee et le cuirassé Odin. Deux nouveaux navires premium font leur apparition : le croiseur lourd allemand de Tiers 9 Ägir et le cuirassé japonaise de Tier 10 Shikishima.
  • le  : accès anticipé des porte-avions allemand Rhein (T4), Wesser (T6) et August von Parseval (T8) qui peuvent être débloqués via des missions de combat à obtenir dans des conteneurs spéciaux. Un porte-avion T10, le Manfred von Richthoffen est ajouté à l'arbre technologique mais pas encore disponible.
Aperçu des notes reçues
Agrégateurs de notes
Média PC
Metacritic 81 %[7]

World of Warships Blitz[modifier | modifier le code]

World of Warships Blitz est la déclinaison mobile du jeu. Elle est sortie sur iOS et Android en 2017[8].

World of Warships : Legends[modifier | modifier le code]

Le Wargaming annonce la sortie de World of Warships : Legends sur Xbox et PS4, avec un lancement prévu en 2019[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gamescom: World of Battleships Announced », sur IGN, (consulté le ).
  2. (en) « World of Battleships rechristened World of Warships », sur engadget.com, (consulté le ).
  3. (en) « World of Warships - Official Open Beta Trailer », sur IGN, (consulté le ).
  4. (en) « World of Warships release date confirmed », sur eurogamer.net, (consulté le ).
  5. « mise a jour 0.5.15 », sur worldofwarships.eu/fr, (consulté le )
  6. « mise a jour 0.7.8 », sur worldofwarships.eu/fr, (consulté le )
  7. (en) « World of Warships (PC) », sur Metacritic (consulté le )
  8. World of Warships Blitz se lance officiellement, 29 décembre 2017, Jeuxvideo.com.
  9. (en-US) « World of Warships Legends », sur WoWS: Legends (consulté le )