HMS Danae (D44)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

HMS Danae
Image illustrative de l’article HMS Danae (D44)
Le Danae en août 1943.
Autres noms ORP Conrad
Type Croiseur léger
Classe Danae
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Pavillon de la marine polonaise Marine polonaise
Constructeur Armstrong Whitworth
Quille posée
Lancement
Commission
Marine polonaise:
Statut Ferraillé le
Équipage
Commandant Lumley Lyster (1932)
Loben Maund (1936-1937)
Équipage 462 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 136 m
Maître-bau 14,17 m
Tirant d'eau 4,42 m
Déplacement 4 276 tonnes
À pleine charge 5 603 tonnes
Propulsion 2 lignes d'arbre
turbines à vapeur Parsons
6 chaudières à tubes d'eau Yarrow
Puissance 40 000 ch
Vitesse 29 nœuds (53,7 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage 3 pouces maximum
Armement Configuration d'origine :
6 canons de 152 mm
2 canons de 76 mm
2 canons de 40 mm
12 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm)
Rayon d'action 6 700 milles marins (12 400 km) à 10 nœuds (18,5 km/h)
1 060 tonnes de fioul
Carrière
Indicatif D44

Le HMS Danae est un croiseur léger de classe Danae construit pour la Royal Navy à la fin des années 1910. En 1944, le croiseur est prêté à la Marine polonaise et est rebaptisé ORP Conrad. Après la Seconde Guerre mondiale, il retourne dans la Royal Navy avant d'être mis au rebut en 1948.

Historique[modifier | modifier le code]

Le croiseur est lancé le pendant la Première Guerre mondiale et entre en service à compter du . Ses premières missions sont consacrées à des patrouilles en mer du Nord avant de participer au conflit entre les Russes blancs et les Russes rouges d’octobre à , en compagnie de ses sister-ships Dragon et Dauntless. En , le Danae est déployé dans l’Atlantique au sein de la 1re flottille de croiseurs légers[1].

Dans la deuxième moitié des années Vingt, il participe à des missions d’escorte dans la Méditerranée au profit de la 1re flottille de croiseurs, puis rentre au Royaume-Uni pour y être modernisé. En 1935, il est engagé en Asie du Sud-Est et devient la cible des forces maritimes japonaises au début du conflit entre le Japon et la Chine[1].

Le HMS Danae en 1937.

Rattaché à la 9e flottille de croiseurs au début de la Seconde Guerre mondiale, le Danae patrouille dans les mers et océans d’Asie du Sud-Est avant de passer onze mois à quai en remise en condition opérationnelle. De retour au service actif en , il est déployé dans la Manche en en vue de participer à l’opération Neptune au sein de la 1re flottille de croiseurs[1].

Le , il opère au large de Sword Beach et bombarde les batteries allemandes dans le secteur d’Ouistreham. Dans les jours qui suivent le débarquement de Normandie, il appuie de ses feux les troupes anglo-canadiennes dans la région au nord de Caen. En , il fait route vers le port de Plymouth où il doit être démilitarisé[1].

Marins polonais brandissant le drapeau polonais lors du transfert du Danae dans la Marine polonaise.

Mais en , le Danae est cédé aux forces maritimes polonaises qui se battent aux côtés des Alliés. Il est alors baptisé ORP Conrad et intègre la 10e flottille de croiseurs le . Mais sujet à de graves avaries, le Conrad est mis à quai des longues semaines en n’est à nouveau disponible que le , trois semaines après la capitulation de l’Allemagne[1].

Le , l’ORP Conrad est à nouveau cédé à la Royal Navy, avant de quitter définitivement le service actif le puis d’être ferraillé le en Angleterre[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]