Prinz Eugen (1938)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prinz Eugen.
Prinz Eugen
Image illustrative de l'article Prinz Eugen (1938)
Type croiseur lourd
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Chantier naval Friedrich Krupp Germaniawerft - Kiel Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Quille posée
Lancement
Armé
Statut détruit le
Équipage
Équipage 1 600 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
Caractéristiques techniques
Longueur 212,5 mètres
Maître-bau 21,8 mètres
Tirant d'eau 7,2 mètres maxi
Déplacement 16 970 tonnes (18 750 pleine charge)
Propulsion 3 turbines à vapeur Blohm & Voss
Puissance 132 000 ch
Vitesse 32,2 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture =80 mm
pont= 30 mm
tourelle = 70 à 160 mm
kiosque = 150 mm
Armement 8 × 203 mm
12 × 105 mm
6 × 2 canons anti-aérien de 37 mm (SK C/30)
28 × 20 mm
12 tubes lance-torpilles (533 mm)
Rayon d'action 7 200 miles à 20 nœuds ( tonnes de charbon et tonnes de mazout)
Aéronefs 3 x Arado Ar 196
Localisation
Coordonnées 8° 45′ 10″ nord, 167° 40′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Prinz Eugen
Prinz Eugen

Le Prinz Eugen est un croiseur lourd de l'Allemagne, de la classe Admiral Hipper, ayant servi dans la Kriegsmarine durant la Seconde Guerre mondiale. Il porte le nom du prince Eugène de Savoie-Carignan (1663-1736), célèbre général des armées impériales germaniques.

Conception[modifier | modifier le code]

Lancement du Prinz Eugen 1938
Profil du croiseur Admiral Hipper

Le Prinz Eugen est, avec l’Admiral Hipper et le Blücher un des trois croiseurs lourds de la classe Admiral Hipper[1]. Sa construction débute en 1936, il est lancé le 22 août 1938 et entre en service le 1er août 1940.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le Prinz Eugen faisait 212,5 m de long, 21,7 m de large et un tirant d'eau maximal de 7,2 m. Le bateau avait un déplacement à sa conception de 16 970 tonnes et un déplacement à pleine charge de 18 750 tonnes. Il était actionné par trois ensembles de turbines à vapeur, vapeur fournie par douze chaudières au mazout à ultra-haute-pression. La vitesse de pointe du bateau était de 32 nœuds (59 km/h), à la puissance de 132 000 chevaux-vapeur (98 000 kW).
À son lancement, son équipage consistait au départ en 42 officiers et 1 340 militaires du rang.

Blindages[modifier | modifier le code]

La ceinture blindée du Prinz Eugen était épaisse de 70 à 80 ; son pont supérieur était épais de 12 à 30 mm tandis que le pont blindé principal était épais de 20 à 50 mm. La face avant des tourelles principales avait une épaisseur de 105 mm et 70 mm d'épaisseur sur les côtés.

Armements[modifier | modifier le code]

L'armement principal du Prinz Eugen était huit canons de 203 mm SK C/34 (en) montés en quatre tourelles doubles, superposées par paires à l'avant et à l'arrière. Son artillerie anti-aérienne lourde consistait en douze canons de 105 mm en tourelles doubles.
À la construction, l'artillerie légère se composait de douze canons de 37 mm en six affuts doubles, et huit 20 mm en affut simple. Plus tard furent rajoutés cinq affuts quadruples de 20 mm, portant ainsi leur nombre total à 28.
Le navire était aussi doté de quatre plateformes lance-torpilles triples de 533 mm, deux sur chaque flanc.
Il transportait aussi trois hydravions Arado Ar 196 et était doté d'une catapulte.

Service actif[modifier | modifier le code]

Bataille du détroit de Danemark[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille du détroit du Danemark.

Le navire a subi des dommages répétés durant le conflit et n'a participé qu'à deux actions majeures en mer, dont la célèbre odyssée du cuirassé Bismarck qu'il accompagna au début de son périple. Le 2 juillet 1940, il est touché par une bombe de la Royal Air Force et le 23 avril 1941, il heurte une mine magnétique dans le détroit de Fehmarn.
Le 18 mai, après avoir subi des réparations, il quitte Gotenhafen et se dirige vers l'Atlantique en compagnie du Bismarck.
Le 21 mai 1941, les deux navires ravitaillent dans le Korsfjord (no), au sud de Bergen. Repéré par l'aviation anglaise, ils lèvent l'ancre en soirée.
Le 23 mai à h 22, le Prinz Eugen et le Bismarck sont aperçus au Nord-Ouest de l'Islande dans la partie nord du détroit de Danemark par les croiseurs lourds britanniques Suffolk et Norfolk. Une canonnade, sans effet, entre les navires s'ensuivit.

Le 24 mai à h 47, le Suffolk établit un nouveau contact radar avec les navires allemands. De h 53 à h 13, les deux navires allemands ouvrent le feu sur le Hood et le Prince of Wales. A h le Hood explose et coule. Le feu des navires allemands se concentre alors sur le Prince of Wales, qui reçoit 4 coups du Bismarck et 3 coups du Prinz Eugen. Touché, le Prince of Wales rompt l'engagement, mais il maintient, avec le Norfolk et le Suffolk le contact avec les navires allemands.
Ayant reçu l'ordre de l'amiral Günther Lütjens de prendre une route indépendante par rapport au Bismarck, il finit le 1er juin par atteindre seul le port français de Brest.

Opération Cerberus[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Opération Cerberus.

Du 11 au 13 février 1942, avec les croiseurs de bataille Scharnhorst et Gneisenau, escorté par plusieurs destroyers, torpilleurs et vedettes lance-torpilles, il quitte le port de Brest pour un repli en mer du Nord, en passant par la Manche et cela au plus près des côtes anglaises. Pour ce faire, la Luftwaffe étendra un véritable 'parapluie' de protection au-dessus d'eux à l'aide des escadres de chasse (JagdGeschwader) du Front Ouest.

Opération Crossroads[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Opération Crossroads.
Le Prinz Eugen à l'ancre lors de l'Operation Crossroads, Bikini, 14 juin 1946

À la fin de la guerre, le 27 mai 1945, le Prinz Eugen et le croiseur léger Nürnberg — les seuls gros navires allemands survivants — sont escortés par les croiseurs de la Royal Navy, les HMS Dido et HMS Devonshire au port de Wilhelmshaven.

Le 13 décembre, le Prinz Eugen est affecté comme prise de guerre aux États-Unis, qui envoient le navire à Wesermünde. Les États-Unis ne souhaitaient pas particulièrement avoir le navire, mais plutôt empêcher celui-ci d'être acquis par l'Union Soviétique. Le croiseur fut donc intégré à l'US Navy dans une classe “navire divers” comme USS Prinz Eugen avec le numéro de coque IX-300.

Il est présent lors des essais nucléaires de l'opération Crossroads, à l'atoll de Bikini aux îles Marshall, en 1946 où il sert de navire cible. Légèrement endommagé par les deux explosions nucléaires, il est transféré vers l'atoll Kwajalein, où les avaries ne furent pas réparées à cause de la contamination nucléaire. Le 29 août 1946, l'US Navy réforme le Prinz Eugen.

Fin[modifier | modifier le code]

Son hélice au Marineehrenmal à Laboe

Fin décembre 1946, le navire était dans un très mauvais état. Le 21 décembre, il commence à giter sévèrement. Une équipe de réparation n'a pas le temps d'arriver, et l'US Navy décide de faire échouer le navire pour prévenir un naufrage. Mais le 22 décembre, le Prinz Eugen chavire et coule.

Une de ses hélices est aujourd'hui visible au Mémorial naval de Laboe près de Kiel en Allemagne.
La cloche du navire est visible au National Museum of the United States Navy.

Liste des commandants successifs[modifier | modifier le code]

  • Helmuth Brinkmann - 1er août 1940 - 1er août 1942
  • Wilhelm Beck - 1er août 1942 - 8 octobre 1942
  • Hans-Erich Voss - 8 octobre 1942 - 28 février 1943
  • Werner Ehrhardt - 28 février 1943 - 5 janvier 1944
  • Hansjürgen Reinicke - 5 janvier 1944 - 8 mai 1945
  • A. H. Graubart, USN - janvier 1946 - mai 1946

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette classe devait comprendre deux autres navires, le Seydlitz et le Lützow, qui n'ont pas servi dans la Kriegsmarine.