Alberto da Giussano (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alberto da Giussano (homonymie).

Alberto da Giussano
Image illustrative de l’article Alberto da Giussano (croiseur)
L'Alberto da Giussano dans les années 1930.
Type Croiseur léger
Histoire
A servi dans Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
Chantier naval Ansaldo, Gênes
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 720 officiers et marins
Caractéristiques techniques
Longueur 169,3 m
Maître-bau 15,5 m
Tirant d'eau 5,2 m
Déplacement 5 191 tonnes
À pleine charge 6 953 tonnes
Propulsion 2 groupes de turbines à engrenages Belluzo alimentées en vapeur par 6 chaudières Ansaldo entraînant 2 hélices
Puissance 95 000 ch
Vitesse 36,5 nœuds (67,6 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture blindée 24 mm
pont blindé 20 mm
tourelles 23 mm
bloc-passerelle 40 mm
Armement 8 canons de 152 mm modèle 1926
6 canons de 100 mm Oto Melara modèle 1927
8 canons de 37 mm en affûts doubles
8 mitrailleuses de 13,2 mm
Quatre tubes lance-torpilles de 533 mm
Rayon d'action 3 800 miles à 18 nœuds
Aéronefs 2 hydravions

L'Alberto da Giussano était un croiseur léger de classe Alberto da Giussano ayant servi dans la Regia Marina pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

À son admission au service actif, le croiseur léger est affecté au 2e Escadron, participant comme toute la marine italienne à la guerre d'Espagne, soutenant le camp nationaliste.

Lorsque l'Italie entre en guerre le , l'Alberto di Giussano est intégré dans la 4e Division de croiseurs, division qu'il forme avec son sister-ship Alberico da Barbiano. Il participe à la bataille de Calabre le contre la Marine britannique. Il assura ensuite la couverture d'opérations de mouillage de mines pour protéger Pantelleria puis la protection des convois destinés à ravitailler les forces de l'Axe en Afrique du Nord.

Le , le Giussano et le Barbiano de la 4e division furent chargés d'une mission de ravitaillement en carburant au profit de l'Afrikakorps, accompagné par le torpilleur Cigno. Chargés de 2 000 tonnes de carburant en jerrycan, les trois navires quittèrent Palerme pour Tripoli.
Au même moment, la 4e Flottille de destroyers avait appareillé de Malte pour gagner Alexandrie.

Elle fut repérée par un avion italien, mais la Supermarina estima que les navires ennemis ne pourraient atteindre le cap Bon avant le passage des deux croiseurs et du torpilleur.

Les deux forces ennemies entrèrent au contact le dans la nuit, les Alliés surprenant les Italiens grâce au radar, lançant des torpilles avant d'ouvrir le feu. L'Alberto di Giussano et l'Alberico da Barbiano, qui encaissèrent respectivement une et trois torpilles, coulent rapidement vers quatre heures du matin. Le torpilleur, après avoir lutté contre le destroyer néerlandais, récupéra 500 survivants aidé par plusieurs vedettes MAS. 283 des 720 hommes à bord meurent dans le naufrage. Le commandant du navire, le capitaine Giovanni Marabotto, était parmi les survivants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]