Valergues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Valergues
Valergues
Chevet de l'église Sainte-Agathe
Blason de Valergues
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Montpellier
Intercommunalité Communauté d'agglomération du pays de l'Or
Maire
Mandat
Jean-Louis Bouscarain
2020-2026
Code postal 34130
Code commune 34321
Démographie
Gentilé Valerguois
Population
municipale
2 065 hab. (2018 en augmentation de 2,33 % par rapport à 2013)
Densité 397 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 07″ nord, 4° 03′ 45″ est
Altitude 18 m
Min. 9 m
Max. 41 m
Superficie 5,2 km2
Élections
Départementales Canton de Mauguio
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Valergues
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Valergues
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valergues
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valergues
Liens
Site web valergues.com

Valergues est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du territoire communal.

Le village de Valergues est situé entre Montpellier (17 km) et Lunel (5 km).

L'autoroute A9 traverse le territoire de la commune au nord-ouest sur une courte distance.

La commune est traversée par un ruisseau appelé la Viredonne et par le canal Philippe Lamour.

Communes limitrophes et proches[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Valergues
(Distances : à vol d'oiseau / par la route)[1]
Saussines (10.37 / 14,27 km)
Campagne (13.37 / 17,63 km)
Restinclières (6.35 / 9,38 km)
St-Geniès-des-Mourgues
(3.88 / 5,98 km)
Guzargues (12.45 / 18,94 km)
Castries (6.10 / 12,21 km)
Salinelles
(15.92 / 20,71 km)
St-Christol (6.73 / 10,07 km)
St-Sériès (7.76 / 10,69 km)
Vérargues (6.05 / 7,65 km)
Villetelle (9.52 / 11,65 km)
Lunel-Viel (2.47 / 3,06 km)
St-Brès-nord
(Zac Cantaussel)
(1.78 / 4,93 km)
Valergues Lunel
(5.90 / 6,85 km)
St-Brès-centre (2.62 / 5,09 km)
Baillargues-sud
(Mas-Rouge) (5.05 / 9,05 km)
Mudaison (2.78 / 5,24 km)
Étang de l'Or
(7.73 / 11,93 km)
St-Just (4.42 / 6,24 km)
St-Nazaire-de-Pézan (5.41 / 7,16 km)
Aigues-Mortes (15.43 / 23,54 km)
Lansargues (2.25 / 2,86 km)
Candillargues (5.50 / 7,01 km)

Toponymie[modifier | modifier le code]

En l'an 1099, la charte Gallia Christiana nomme l'église Sainte-Agathe par « Ecclesia sanctae agatha apud Varquas »[2].

La désinence « ergue » ou « argue » signifie : champ ou domaine, du latin « ager »[2],[3].

L'interprétation peut être « valerii ager », traduit par « le champ de Valérius » ou « ad Varanicus », en l'an 1124[2],[4]. Le village porte le nom de « Valanegues » en 1254, puis « Varenicis » en 1528[3].

Le nom de Valergues peut venir du mot provençal « Valergo », traduit par « petit vallée ». Les évolutions temporelles de « Varenquas » puis « Varengues » et enfin « Valergues », dont ce dernier signifie : fossé, fissures produites par le dessèchement de terrains marécageux[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Valergues Blason
D'azur à cinq étoiles d'or posées en sautoir.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis 1944[2].
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1952 Edmond Astruc    
1952 1959 Fernand Cassan    
1959 1977 Alfred Rivière    
1977 1989 Maurice Munsch    
1989 1995 Jean Rieusset DVD  
1996 2001 Daniel Rieusset DVD Vice-président de la CCPL
Conseiller municipal de 2001 à 2008
mars 2001 En cours
(au 15 mars 2020)
Jean-Louis Bouscarain[6],[7] DVD Retraité de la fonction publique
Vice-président de la CCPL

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2018, la commune comptait 2 065 habitants[Note 1], en augmentation de 2,33 % par rapport à 2013 (Hérault : +6,24 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
187195203234230241241261242
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
244269306313277229240274288
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
284326312353350361346317311
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
3363904115759361 7401 9311 9672 035
2017 2018 - - - - - - -
2 0712 065-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • AS Valergues, club de football évoluant en première division du District de l'Hérault.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église romane Sainte-Agathe
  • Tour de l'horloge particulièrement élancée édifiée en 1897 ; surmontée d'un campanile en fer en forme de flèche; hauteur totale ; environ 22 mètres.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
Références
  1. Distances vers : Salinelles, Saint-Christol, Saint-Sériès, Vérargues, Villetelle, Lunel-Viel, Lunel, Saint-Just, Saint-Nazaire-de-Pézan, Aigues-Mortes, Lansargues, Candillargues, Étang de l'Or, Mudaison, Baillargues-sud, Saint-Brès-centre, Saint-Brèsnord, Castries, Guzargues, Saint-Geniès-des-Mourgues, Restinclières, Campagne et Saussines, publié sur le site fr.distance.to (consulté le ).
  2. a b c d e et f L'histoire de Valergues, publié sur le site de la mairie de Valergues (consulté le ).
  3. a et b Ernest Nègre, « Le suffixe anicum en pays d’oc », Revue Internationale d'Onomastique, Paris, Édition d'Artrey,‎ , p. 8 / 32 (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2020).
  4. Frank R. Hamlin et abbé André Cabrol (appendice, pages 434 à 450), Toponymie de l'Hérault : Dictionnaire topographique et étymologique, Millau, Éditions du Beffroi et Études Héraultaises, , 20 p., in-8° (lire en ligne [PDF]), p. 10
  5. Les maires de Valergues, publié sur le site francegenweb.org (consulté le ).
  6. Valergues : Élections municipales et communautaires 2020, publié le sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le ).
  7. Jean-Louis Bouscarain réélu maire à l’unanimité, publié le sur le site du Midi-Libre (consulté le ).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. G.-B. et François-Xavier Lebert (dir.), « Portrait : Tomas, sous le signe du taureau », Montpellier Sports, Levallois, AFXL Éditions, no 1,‎ , p. 26 / 32 (lire en ligne [PDF], consulté le 13 septembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mission Archives 34, Répertoire numérique détaillé des archives communales de Valergues, Montpellier, Mission Archives 34, , 130 p.
  • Henry Vézian, Valergues, 1099-1909, Montpellier, Valat, , 96 p.

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]