Le Rapport Campbell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The China Study)
Aller à : navigation, rechercher

Le Rapport Campbell (titre original : The China Study) est un ouvrage publié en 2005 et rédigé par T. Colin Campbell, professeur américain de biochimie nutritionnelle à Cornell University, et son fils Thomas M. Campbell II.

Étude et thèses[modifier | modifier le code]

Le livre examine la relation entre la consommation de produits animaux et des maladies, telles que les cancers du sein, de la prostate, et du gros intestin, le diabète, les maladies coronariennes, l'obésité, les maladies autoimmunes, l'ostéoporose, les maladies dégénératives du cerveau et le syndrome maculaire. Les auteurs s'appuient sur le China Project, une étude comparative des taux de mortalité de douze types de cancer différents sur 880 millions de personnes de Chine rurale et des États-Unis sur une période de vingt ans. Cette étude a été menée conjointement par l'Université Cornell, l'Université d'Oxford et l'Académie Chinoise de Médecine Préventive. Le livre s'appuie également sur plusieurs centaines d'études dont les références sont données à la fin du livre.

Les auteurs introduisent et expliquent les conclusions des études scientifiques corrélant des régimes alimentaires riches en aliments d'origine animale avec des maladies. Ils concluent que les régimes alimentaires riches en protéines, tout particulièrement en protéine animale (notamment la caséine du lait de vache), sont fortement liés à des maladies telles que les maladies coronariennes, un grand nombre de cancers et le diabète de type 2.

Les auteurs recommandent un régime alimentaire fondé sur des aliments complets, à base végétale, et d'éviter la consommation de viande et de lait, afin de minimiser voire inverser le développement de maladies chroniques. Ils recommandent aussi de veiller à suffisamment s'exposer au soleil, afin de maintenir de bon niveaux de vitamine D, et d'envisager la consommation de compléments alimentaires de vitamine B12. Les auteurs critiquent au passage les régimes appauvris en glucides (tels que le régime de Atkins), lesquels prônent des restrictions sur les apports caloriques en provenance de glucides complexes.

Réception et critiques[modifier | modifier le code]

Le livre est un grand succès, vendu à 500 000 exemplaires dans les six premières années[1]. Il est abondamment cité en défense des régimes végétariens, notamment par Bill Clinton[1].

En correspondance avec sa popularité, les critiques positives comme négatives sont très nombreuses[2]. À sa décharge, le livre est dénoncé comme faisant une mauvaise interprétation des données de l'étude[3], l'auteur aurait abusivement simplifié et orienté ses conclusions[4].Bien que l'on ne puisse pas trancher sur les liens de causes à effet sur la consommation de produit animal et les maladies citées ci dessus, de nombreuses études basées sur les mêmes données ont des conclusions différentes voire contradictoires à celles de T. Colin Campbell[5].

Vis-à-vis du régime de Atkins, attaquants et défenseurs principaux, T. Colin Campbell et Eric Westmann, s'affrontent par articles interposés mais aussi lors d'un débat public en 2013, abondament commenté depuis[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) T. Colin Campbell et Thomas M. Campbell, The China Study:The Most Comprehensive Study of Nutrition Ever Conducted and the Startling Implications for Diet, Weight Loss and Long-term Health, Dallas, Benbella Books,‎ , 1e éd., relié (ISBN 978-1-932100-38-9)
  • T. Colin Campbell et Thomas M. Campbell, Le Rapport Campbell, Outremont (Québec, Canada), Ariane,‎ , 488 p. (ISBN 978-2-89626-038-6)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Nutrition Advice From the China Study », sur well.blogs.nytims.com,‎ (consulté le 13 juillet 2015)
  2. (en) « China Study », sur healthyhabitspediatrics.com,‎ 2011 (consulté le 13 juillet 2015)
  3. (en) « The China Study Discredited », sur foodrenegade.com,‎ 2015 (consulté le 13 juillet 2015)
  4. (en) « The China Study Revisited: New Analysis of Raw Data Doesn’t Support Vegetarian Ideology »,‎ (consulté le 13 juillet 2015)
  5. (en) « One Year Later: The China Study, Revisited and Re-Bashed », sur rawfoodsos.com,‎ (consulté le 14 juillet 2015)
  6. (en) « Atkins Diet vs. China Study — a debate », sur uab.edu,‎ (consulté le 13 juillet 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]