Alimentation à base d'aliments complets d'origine végétale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aliments complets non transformés.

Une alimentation à base d'aliments complets d'origine végétale (en anglais whole-food, plant-based diet) est une pratique alimentaire qui limite la consommation de produits animaux et favorise les aliments végétaux complets, c'est-à-dire non transformés ou non raffinés[1]. Il se distingue du végétalisme, qui exclut complètement les produits animaux mais n'exclut pas les produits transformés ou raffinés. Cette distinction a pour but de mettre en évidence l'absence d'effet favorable pour la santé de nutriments isolés (comme dans les compléments alimentaires) et des aliments extraits de végétaux (comme le sucre, la farine blanche[2] ou l'huile[3]). Ce type d'alimentation va dans le sens de certaines recommandations formulées par les autorités sanitaires en faveur d'une alimentation saine et équilibrée. Celles-ci recommandent notamment de limiter le sucre et les acides gras saturés et trans, et encouragent généralement la consommation de poisson et de fruits de mer[4],[5],[6],[7],[8].

Recherche[modifier | modifier le code]

Diabète[modifier | modifier le code]

Ce type d’alimentation est le plus efficace contre le diabète de type 2 d'après différentes études, permettant dans la majorité des cas de diminuer l'utilisation de médicaments voire de l'arrêter complètement[9].

Maladies cardiovasculaires[modifier | modifier le code]

Ce type d’alimentation permet, contrairement aux traitements médicamenteux et chirurgicaux, d'inverser le cours des maladies cardiovasculaires[9].

Dans une étude menée par Caldwell Esselstyn et publiée en 2014, une alimentation de ce type a permis d'obtenir une diminution voire une disparition des symptômes de maladies cardio-vasculaires pour 93 % des sujets l'ayant suivi[10]. L'étude a également montré une régression de la maladie coronarienne chez les sujets atteints ayant adopté cette pratique alimentaire et pour lesquels des résultats de tests étaient disponibles[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philip J Tuso, Mohamed H Ismail, Benjamin P Ha et Carole Bartolotto, « Nutritional Update for Physicians: Plant-Based Diets », The Permanente Journal, vol. 17, no 2,‎ , p. 61–66 (ISSN 1552-5767, PMID 23704846, PMCID PMC3662288, DOI 10.7812/TPP/12-085, lire en ligne, consulté le 9 juin 2017)
  2. (en-US) « History of the Term ‘Whole Food, Plant-Based’ », Center for Nutrition Studies,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2017)
  3. (en) T. Colin Campbell et Howard Jacobson, Whole: Rethinking the Science of Nutrition (chapter 1), Dallas, Texas, BenBella Books, (ISBN 9781939529848, lire en ligne), p. 17
  4. Tuso, M. H. Ismail, B. P. Ha et C Bartolotto, « Nutritional Update for Physicians: Plant-Based Diets », The Permanente Journal, vol. 17, no 2,‎ , p. 61–66 (PMID 23704846, PMCID 3662288, DOI 10.7812/TPP/12-085)
  5. « WHO | Diet », WHO
  6. Dietary Guidelines Advisory Committee. "Scientific Report of the 2015 Dietary Guidelines Advisory Committee." Washington (DC): USDA and US Department of Health and Human Services (2015).
  7. « App. E-3.7: Developing Vegetarian and Mediterranean-style Food Patterns – 2015 Advisory Report – health.gov », sur health.gov (consulté le 30 septembre 2015)
  8. « Can we say what diet is best for health? », Annu Rev Public Health, vol. 35,‎ , p. 83–103 (PMID 24641555, DOI 10.1146/annurev-publhealth-032013-182351, lire en ligne)
  9. a et b Balazs I Bodai, Therese E Nakata, William T Wong et Dawn R Clark, « Lifestyle Medicine: A Brief Review of Its Dramatic Impact on Health and Survival », The Permanente Journal, vol. 22,‎ (ISSN 1552-5767, PMID 29035175, PMCID PMC5638636, DOI 10.7812/TPP/17-025, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)
  10. a et b (en) Caldwell B. Esselstyn, Gina Gendy, Jonathan Doyle et Mladen Golubic, « A way to reverse CAD? », The Journal of Family Practice, vol. 63, no 7,‎ , p. 356–364b (ISSN 1533-7294, PMID 25198208, lire en ligne, consulté le 6 août 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) François Mariotti (dir.), Vegetarian and Plant-Based Diets in Health and Disease Prevention, Academic Press, , 922 p., 19,7 × 6,4 × 24,1 cm (ISBN 012803968X et 978-0128039687, lire en ligne)