Steigt freudig in die Luft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Steigt freudig in die Luft (Élevez-vous joyeusement dans l'air), (BWV 36a), est une cantate perdue de caractère profane de Johann Sebastian Bach. La musique ne nous est pas parvenue.

Elle a été composée à Leipzig en 1726 pour le vingt-quatrième anniversaire de la princesse Charlotte Friederica Wilhelmine, seconde épouse du prince Léopold d'Anhalt-Köthen, qui tombait le samedi 30 novembre, date probable de la première de l'œuvre, mais sans certitude.

Le texte est de Christian Friedrich Henrici (Picander)[1],[2],[3] qui l'a publié dans son Ernst-und Schertzhaffte Satyrische Gedichte, Teil I de 1727.

Structure[modifier | modifier le code]

La cantate comprenait neuf parties :

  1. Aria : Steigt freudig in die Lufft zu den erhabnen Höhen.
  2. Recitativo : Durchlauchtigste.
  3. Aria : Die Sonne zieht mit sanfften Triebe.
  4. Recitativo : Die Danckbarkeit.
  5. Aria : Sey uns willkommen, schönster Tag!.
  6. Recitativo : Wiewohl das ist noch nicht genung.
  7. Aria : Auch mit gedämpfften schwachen Stimmen.
  8. Recitativo : Doch ehe wir.
  9. Aria : Grüne, blühe, lebe lange.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Finlay, I. (1950). Bach's Secular Cantata Texts. Music and Letters, 189-195.
  2. Christoph Wolff (Eds.), Die Welt der Bach-Kantaten, Metzler/Bärenreiter, Stuttgart und Kassel, 3 Bände Sonderausgabe, 2006, (ISBN 3-476-02127-0)
  3. C. S. Terry and D. Litti, Bach's Cantata Libretti, Journal of the Royal Musical Association 1917 44(1):71-125; doi:10.1093/jrma/44.1.71
  • Gilles Cantagrel, Les cantates de J.-S. Bach, Paris, Fayard, mars 2010, 1665 p.  (ISBN 978-2-213-64434-9)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste des cantates de Jean-Sébastien Bach