Siehe, es hat überwunden der Löwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Siehe, es hat überwunden der Löwe (BWV 219) est une cantate de Georg Philipp Telemann précédemment attribuée à Johann Sebastian Bach et a ainsi reçu une numéro de catalogue BWV.

Elle a été composée à Eisenach en 1723 pour la messe de Saint Michel. Elle fut jouée de nouveau à Hambourg quelques années plus tard. Le texte est de Erdmann Neumeister.

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour deux trompettes, deux violons, alto et basse continue, trois solistes vocaux (soprano, ténor, basse) et en chœur en quatre parties.

Il y a six mouvements :

  1. chœur : Siehe! Es hat überwunden der Löwe
  2. aria (basse) : Gott sturzt den Hochmut des wutenden Drachen
  3. récitatif (soprano) : Mensch, willt du nicht dein Heil verscherzen
  4. aria (alto) : Wenn in meinen Letzen Zugen Sund und' Satan mich bekriegen
  5. chœur : Lass deine Kirch' und unser land
  6. chœur : Zuletzt lass sie an unserm End' den Satan von uns jagen

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]