Was Gott tut, das ist wohlgetan (BWV 100)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Was Gott tut, das ist wohlgetan.
Cantate BWV 100
Was Gott tut, das ist wohlgetan
Titre français Ce que Dieu fait est bien fait
Liturgie Trinité XV.
Date de composition entre 1732 et 1735
Auteur(s) du texte
Samuel Rodigast
Texte original
Traduction de J-P. Grivois, note à note

Traduction française interlinéaire

Traduction française de M. Seiler
Effectif instrumental
Soli : S A T B
chœur SATB
Cor d'harmonie I/II, timbale, flûte traversière, hautbois d'amour, violon I/II, violine, Violoncelle, alto, orgue, basse continue
Partition complète [PDF]

Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)

Commentaires (en)

Was Gott tut, das ist wohlgetan, (Ce que Dieu fait est bien fait) (BWV 100), est une cantate religieuse de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig en 1732-1735 pour le 15e dimanche après la Trinité ou un autre jour liturgique.

Bach reprend intégralement le texte du psaume homonyme de Samuel Rodigast et la mélodie est de Severius Gastorius .

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour deux cors d'harmonie, timbales, flûte traversière, hautbois d'amour, deux violons, violone, violoncelle, alto, orgue, basse continue, quatre solistes (soprano, alto, ténor, basse) et chœur à quatre voix.

Il y a cinq mouvements :

  1. chœur : Was Gott tut, das ist wohlgetan, seine Wille
  2. aria (soprano) : Was Gott tut, das ist wohlgetan, er wird mich wohl bedenken
  3. aria (basse) : Was Gott tut, das ist wohlgetan, er ist mein Licht und Leben
  4. aria (alto) : Was Gott tut, das its wohlgetan! Muss ich den Kelch gleich
  5. chœur : Was Gott tut, das ist wohlgetan, dabei will ich verbleiben

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]