BWV 248a

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le numéro BWV 248a désigne une cantate profane de Johann Sebastian Bach écrite en 1733 ou 1734, probablement en l'honneur de la famille royale de Saxe ou peut-être pour accueillir le nouvel électeur à Leipzig. La partition et le texte sont à présent perdus mais une partie de l’œuvre a été reprise pour l'Oratorio de Noël[1]. Quelques sources donnent Jauchzet, frohlocket! pour titre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ignace Bossuyt, Johann Sebastian Bach, Christmas oratorio (BWV 248), Leuven University Press, (ISBN 9789058674210), p. 35
  2. « Musique et musiciens », Université du Québec (consulté le 30 juillet 2013)

Articles connexes[modifier | modifier le code]