Vereinigte Zwietracht der wechselnden Saiten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 207
Vereinigte Zwietracht der wechselnden Saiten
Titre français L'Heureuse Réconciliation des cordes divisées
Date de composition 1726

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S A T B
chœur SATB
Trompette I-III, timbale, flûte traversière I/II, hautbois d'amour I/II, cor anglais, basson, cordes, basse continue

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Vereinigte Zwietracht der wechselnden Saiten (L'Heureuse Réconciliation des cordes divisées) (BWV 207) est une cantate profane de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig en 1726 en l'honneur de Gottlieb Kortte quand celui-ci devint professeur de droit romain à l'Université de Leipzig.

L'auteur du texte est probablement Christian Friedrich Henrici (Picander).

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour trois trompettes, timbales, deux flûtes traversières, deux hautbois d'amour, hautbois ténor (cor anglais), basson, cordes, basse continue et quatre solistes, soprano (Glück = heureux), alto (Dankbarkeit = gratitude), ténor (Fleiss = diligence), basse (Ehre = renommée) et chœur à quatre voix.

Il y a onze mouvements :

  1. marche en ré majeur
  2. chœur : Vereinigte Zwietracht der wechselnden Saiten
  3. récitatif (ténor) : Wen treibt ein edler Trieb zu dem, was Ehre heisst
  4. aria (ténor) : Zieht euren Fuss nur nicht zurucke
  5. récitatif (soprano, basse) : Dem nur allein soll meine Wohnung offen sein
  6. aria (soprano) : Den soll mein Lorbeer schutzend decken
  7. ritournelle en ré majeur
  8. récitatif (alto) : Es ist kein leeres Wort, kein ohne Grund erregtes Hoffen
  9. aria (alto) : Atzet dieses Angedenken
  10. récitatif (soprano, alto, ténor et basse) : Ihr Schlafrigen, herbei!
  11. chœur : Kortte lebe, Kortte bluhe

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]