Der Himmel dacht auf Anhalts Ruhm und Glück

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Der Himmel dacht auf Anhalts Ruhm und Glück (Le ciel a songé à la gloire et au bonheur d'Anhalt) (BWV 66a) est une cantate profane (Serenata) de Johann Sebastian Bach composée à Köthen en 1718 et jouée pour la première fois au palais princier le 10 décembre de cette année à l'occasion du 24e anniversaire du prince Léopold d'Anhalt-Köthen. Bien qu'il soit né un 9 décembre, en 1694, les festivités n'eurent lieu que le lendemain. Le livret est de Christian Friedrich Hunold et fut imprimé dans ses « Auserlesene und theils noch nie gedruckte Gedichte » à Halle en 1719 tandis que la musique est entièrement perdue.

Il semble que ce soit la première cantate qu'ait écrite J.S. Bach à Köthen. Il y a deux figures allégoriques, « Die Glückseeligkeit Anhalts » et « Fama ».

La cantate Erfreut euch, ihr Herzen (BWV 66) est issue de cette cantate 66a dont plusieurs mouvements se retrouvent dans la cantate de Pâques de 1724.

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

Il y a huit mouvements :

  1. récitatif : Der Himmel dacht auf Anhalts Ruhm und Glück.
  2. aria : Traget ihr Lüffte den Jubel von hinnen.
  3. récitatif : Die Klugheit auf dem Thron zu sehn.
  4. aria : Ich weiche der Erden sagen.
  5. récitatif : Wie weit bist du mit Anhälts Götter-Ruhm.
  6. aria : Beglücktes Land von süsser Ruh und Stille!.
  7. récitatif : Nun theurer Fürst! der seinen Purpur schmücket.
  8. aria : Es strahle die Sonne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Cantagrel, Les cantates de J.-S. Bach, Paris, Fayard, mars 2010, 1665 p.  (ISBN 978-2-213-64434-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]