Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 117
Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut
Titre français Louange et gloire au Bien suprême
Date de composition 1728 - 1731
Auteur(s) du texte
Johann Jakob Schütz

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S T B
chœur SATB
Flûte traversière I/II, hautbois I/II, hautbois d'amour I/II, violons I/II, alto, basse continue

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut (Louange et gloire au Bien suprême) (BWV 117), est une cantate de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig dans la période 1728-1731 pour une occasion inconnue, peut-être un mariage.

Le texte est de Johann Jakob Schütz. Le thème du chœur est repris de la cantate Es ist das Heil uns kommen her BWV 9.

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour deux flûtes traversières, deux hautbois, deux hautbois d'amour, deux violons, alto, basse continue, quatre solistes vocaux (soprano, alto, ténor, basse) et chœur à quatre voix.

Il y a dix mouvements :

  1. chœur : Sei Lob' und Ehr' dem hochsten Gu
  2. récitatif : Es danken dir die Himmelsher, o Herrscher, basse
  3. arioso : Gebt unseerm Gott die Ehre, basse
  4. aria : Was unser Gott geschaffen hat, ténor
  5. chœur : Ich rief dem Herrn in meiner Not
  6. récitatif : Der Herr ist noch und nimmer nicht von seinem Volk geschieden, alto
  7. aria : Wenn Trost und Hulf' ermangeln muss, basse
  8. aria : Ich will dich all mein Leben lang, alto
  9. récitatif : Ihr, die ihr Christi Namen nennt, ténor
  10. chœur : So kommet vor sein Angesicht

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]