Aria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aria (homonymie).

Une aria est une pièce de musique écrite pour un vocaliste solo dans un opéra.

Historique[modifier | modifier le code]

Une aria désignait à l'origine toute mélodie expressive, souvent chantée. Au XVIIe siècle, l'aria était écrite sous une forme appelée forme lied (un thème A suivi d'un thème B, puis d'un retour au thème A) : ce type d'aria est aussi connu sous le nom d'aria da capo ou aria avec da capo.

L'aria investit ensuite le répertoire de l'opéra avec ses nombreuses variantes (aria cantabile, aria agitata, aria di bravura, etc.).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le contexte le plus répandu pour une aria est probablement l'opéra. De nombreuses arias forment également des mouvements d'oratorios ou de cantates.

Certains compositeurs ont également écrit des « arias de concert », ne faisant pas partie d'œuvres plus vastes, comme Ah Perfido de Beethoven, ou encore, un certain nombre d'arias de concert de Mozart dont Ch'io mi scord di te? ( K. 505), dédié à Nancy Storace.

Au milieu du XIXe siècle, de nombreux opéras devinrent des séquences d'arias, privilégiant le bel canto à l'importance du récit, tandis que d'autres opéras comme ceux de Richard Wagner étaient composés d'un bloc, sans qu'un passage particulier puisse être identifié comme une aria qui aurait pu être une œuvre à part entière.

Quelques arias célèbres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]