O angenehme Melodei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 210
O angenehme Melodei
Titre français Ô, plaisante mélodie
Date de composition 1729
Texte original
Traduction de J-P. Grivois, note à note

Traduction française interlinéaire

Traduction française de M. Seiler
Effectif instrumental
Soli : S
Flûte transversale, hautbois d'amour, violon I/II, alto, basse continue (violone, clavecin)
Partition complète [PDF]

Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)

Commentaires (en)

O angenehme Melodei (Ô, plaisante mélodie) (BWV 210a), est une cantate profane de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig en 1729.

Histoire et livret[modifier | modifier le code]

Cette cantate fait partie du répertoire de cantates de félicitations et d'hommage de Bach. Il écrivit celle-ci pour soprano solo en tant que « Huldigungskantate » (cantate d'hommage) pour Christian de Saxe-Weissenfels à l'occasion de sa visite à Leipzig et la dirigea pour la première fois le . Elle fut ensuite dédicacée en 1739 à Joachim Friedrich von Flemming (de) (16651740), gouverneur de Leipzig avec un texte légèrement modifié et finalement aux « Gönner von Wissenschaft und Kunst» (Patrons des Sciences et des Arts), ce pourquoi elle est également appelée « Sponsorenkantate » (cantate des mécènes)[1].

De la cantate ne reste que la voix de soprano et même l'original a été perdu pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme Bach utilisa plus tard les cinq arias, le premier récitatif et le début du dernier récitatif pour sa cantate de mariage O holder Tag, erwünschte Zeit, BWV 210, il est possible de reconstituer toute la musique[2].

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

Comme pour la cantate BWV 120, celle-ci est écrite pour flûte traversière, hautbois d'amour, deux violons, alto, basse continue (avec violone et clavecin) et soprano[2]

Il y a 10 mouvements, alternance de récitatifs et d'arias :

  1. récitatif : O angenehme Melodei
  2. aria (hautbois d'amour, cordes) : Spielet, ihr beseelten Lieder
  3. récitatif : Ihr Sorgen, flieht
  4. aria (hautbois d'amour, violon) : Ruhet hie, matte Töne
  5. récitatif : Wiewohl, beliebte Musica
  6. aria (flûte) : Schweigt, ihr Flöten, schweigt, ihr Töne
  7. récitatif : Doch fasse dich, dein Glanz
  8. aria (hautbois d'amour, 2 violons) : Großer Flemming, alles Wissen
  9. récitatif (flûte, hautbois d'amour, cordes) : Erleuchtet Haupt, so bleibe fernerweit
  10. aria: Sei vergnügt, großer Flemming

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bach and the Story of an “Aria tempo di Polonaise” for Joachim Friedrich Flemming Szymon Paczkowski (Institute of Musicology, Warsaw University), 2006 Biennial Meeting of the American Bach Society
  2. a et b Alfred Dürr. 1971. "Die Kantaten von Johann Sebastian Bach", Bärenreiter (en allemand)

Articles connexes[modifier | modifier le code]