Wer sucht die Pracht, wer wünscht den Glanz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wer sucht die Pracht, wer wünscht den Glanz (BWV 221) est une cantate d'un compositeur inconnu attribuée précédemment à Johann Sebastian Bach et qui a donc reçu un numéro au catalogue BWV.

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

Il y a neuf mouvements :

  1. sinfonia en ré majeur
  2. récitatif (ténor) : Wer such die Pracht, wer wunscht den Glanz
  3. aria (ténor, basse) : Seele suchst du dein Vergnugen
  4. récitatif (basse) : Umsonst ist hier die Kunst, mur Schatten
  5. aria (ténor) : Felsenfest muss der Grund von hersen
  6. récitatif (basse) : So ist denn das dein einziges Bemuhen
  7. aria (basse) : Entfernet euch, Verganglichkeiten
  8. récitatif (ténor) : O schoner Schluss, o wohl!
  9. aria (ténor, basse) : Der Himmel selbst zerfallt, seine Glanz

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]