Saison 1989-1990 du Stade rennais FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade rennais football club
1989-1990

Généralités
Président Jean-Raphaël Soucaret
Entraîneur Raymond Keruzoré
Résultats
Championnat 1er du groupe B, promu en D1
18V-8N-8D, 44 points[1]
39 buts pour, 27 contre
Match des champions de D2 Vice-champion
AS Nancy-Lorraine 0 - 1, 0 - 1
Coupe de France Seizièmes de finale
FC Metz 1 - 1 a.p. (2 - 4 t.a.b.)
Meilleur buteur Championnat :
Erik van den Boogaard (15)
Toute la saison :
Erik van den Boogaard (18)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1989-1990 du Stade rennais football club débute le 22 juillet 1989 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 15 mai 1990 avec une défaite pour l'attribution de champion de France de D2, synonyme néanmoins de promotion en Division 1.

Le Stade rennais FC est également engagé en Coupe de France.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Après l'échec de la saison précédente, l'été rennais est relativement calme. Parmi les titulaires, seuls Imre Garaba, Gaëtan Brusseau et Michel Audrain font leurs valises, vite remplacés par Michel Sorin, Jean-Marc Miton et Jean-Luc Ribar. Le recrutement rennais se cantonne exclusivement à des joueurs évoluant dans des clubs bretons (excepté Miton, venu du Stade lavallois, dans le département voisin qu'est la Mayenne). Un peu plus tard dans la saison, l'effectif est renforcé par l'arrivée du Tchadien Al Habbo « Bob » Sénoussi, qui sort de deux courtes expériences au Touquet puis à Quimper après avoir longtemps évolué à Nice[2], et qui vient suppléer Yannick Guillochon, gravement blessé au tibia[3].

Le club entame sa saison sur les mêmes bases que la précédente, avant de monter en puissance à l'automne. Moins performant offensivement, il bénéficie d'une rivalité beaucoup moins féroce qu'en 1988-1989 pour se hisser rapidement aux avant-postes. Début décembre, le Stade rennais s'installe à la première place et augmente légèrement son avance au cours de l'hiver. Fin février, le SRFC compte cinq points d'avance sur Le Havre[4]. Au cours du printemps, c'est finalement l'US Valenciennes-Anzin, pourtant battu à Nungesser par le SRFC le 24 mars, qui se présente comme le principal concurrent des « Rouge et Noir » pour la montée. Des résultats irréguliers aidant, ces derniers ne parviennent pas à assurer leur montée, concédant notamment leurs deux seules défaites de la saison à domicile au cours du sprint final, face à un SC Abbeville pourtant lanterne rouge (0 - 1) et contre le Stade lavallois de François Omam-Biyik (0 - 2), auteur ce soir-là d'un doublé.

La défaite contre Laval est momentanément grave de conséquences : leader depuis début décembre, le Stade rennais laisse alors la première place, la seule qui garantisse la montée en D1, à des Valenciennois qui n'avaient pu ce soir-là faire mieux qu'un match nul sur sa pelouse contre Beauvais (0 - 0). Au classement, les deux équipes sont à égalité parfaite au niveau des points et à la différence de buts, les Nordistes n'ayant l'avantage que grâce à un plus grand nombre de buts marqués[5]. À l'orée de l'ultime journée, Raymond Keruzoré et ses hommes doivent donc faire mieux à Lorient que les Valenciennois dans le même temps à Angers. Pendant une heure de jeu, la situation ne bouge pas, les deux matchs en restant à 0 - 0. François Denis ouvre la marque pour Rennes à vingt minutes de la fin, et donne virtuellement la montée à son équipe, mais quelques minutes plus tard, l'USVA marque à son tour par l'intermédiaire de Wilfried Gohel. Et puis, dans les arrêts de jeu du match au Moustoir, Hiard dégage le ballon sur Falette qui déborde et centre pour Denis, dont le tir contré monte dans le ciel lorientais. À la réception se trouve Jean-Christophe Cano, qui, à la lutte avec les défenseurs lorientais, parvient à trouver le moyen de glisser le ballon de la tête au fond des filets[3]. Cano, lui aussi gravement blessé au tibia durant toute la seconde partie de saison[3], devient le héros de la remontée rennaise en première division, après trois saisons passées dans l'anonymat de la D2.

Transferts en 1989-1990[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbol support vote.png Arrivées
Régis Gorguès Drapeau de la France France Drapeau : France Jeunesse combourgeoise
Arnaud Le Lann Drapeau de la France France Drapeau : France FC Lorient
Jean-Marc Miton Drapeau de la France France Drapeau : France Stade lavallois
Jean-Luc Ribar Drapeau de la France France Drapeau : France Stade quimpérois
Bob Sénoussi Drapeau du Tchad Tchad Drapeau : France Stade quimpérois[6]
Michel Sorin Drapeau de la France France Drapeau : France Brest Armorique FC
Symbol oppose vote.png Départs
Michel Audrain Drapeau de la France France Drapeau : France Stade quimpérois
Philippe Barraud Drapeau de la France France Drapeau : France FC Tours
Gaëtan Brusseau Drapeau de la France France Drapeau : France CO Le Puy
Gilles Bourges Drapeau de la France France Drapeau : France Olympique avignonnais[7]
Imre Garaba Drapeau de la Hongrie Hongrie Drapeau : Belgique Royal Charleroi SC
Yannick Le Guen Drapeau de la France France Drapeau : France Véloce vannetais


L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat[8] Coupe France Total Saison Notes
M But inscrit M But inscrit M But inscrit
D Drapeau : France FRA Jean-Christophe Cano 10 octobre 1967 - 19 1 0 0 19 1
A Drapeau : France FRA Laurent Delamontagne 9 octobre 1965 Drapeau : France A' 36 9 4 4 40 13
M Drapeau : France FRA Patrick Delamontagne 18 juin 1957 Drapeau : France A 30 1 4 2 34 3
D Drapeau : France FRA François Denis 14 mai 1964 - 30 5 2 0 32 5
D Drapeau : France FRA Albert Falette 16 mars 1962 - 14 0 4 0 18 0
A Drapeau : France FRA Christophe Fauvel 11 janvier 1970 - 4 0 0 0 4 0
D Drapeau : France FRA Régis Gorguès 6 mai 1972 - 4 0 0 0 4 0
M Drapeau : France FRA Thierry Goudet 11 novembre 1962 - 23 0 2 0 25 0
M Drapeau : France FRA Yannick Guillochon 2 juin 1960 - 14 0 0 0 14 0
M Drapeau : France FRA Frédéric Guimard 12 juin 1970 - 10 0 1 0 11 0
G Drapeau : France FRA Pierrick Hiard 27 avril 1955 Drapeau : France A 35 0 4 0 39 0
D Drapeau : France FRA Serge Le Dizet 27 juin 1964 Drapeau : France A' 35 0 3 0 38 0
D Drapeau : France FRA Arnaud Le Lann 7 novembre 1970 - 0 0 1 0 1 0
G Drapeau : France FRA Franck Mantaux 19 août 1965 - 1 0 0 0 1 0
D Drapeau : France FRA Jean-Marc Miton 24 décembre 1959 - 35 0 3 1 38 1
D Drapeau : France FRA Alain Noël 3 février 1964 - 19 0 4 0 23 0
M Drapeau : France FRA Jean-Luc Ribar 26 février 1965 - 32 2 4 2 36 4
M Drapeau : Tchad CHA Bob Sénoussi 15 octobre 1966 - 19 1 2 0 21 1 Arrive en novembre de Quimper
D Drapeau : France FRA Michel Sorin 18 septembre 1961 - 36 3 4 0 40 3
M Drapeau : France FRA Thierry Turban 16 juillet 1965 - 19 1 2 0 21 1
A Drapeau : Pays-Bas NED Erik van den Boogaard 19 avril 1964 - 36 15 4 3 40 18

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Hiard
Miton
Sorin
Denis
Le Dizet
P. Delamontagne
Sénoussi
Ribar
Goudet
L. Delamontagne
v.d. Boogaard


Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu ¹ Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 22 juillet Division 2 - Groupe B 1 Lorient D Symbol support vote.svg 4-1 1 van den Boogaard But inscrit L. Delamontagne But inscrit But inscrit Turban But inscrit
2 29 juillet Division 2 - Groupe B 2 Rouen E Symbol oppose vote.svg 0–1 8
3 2 août Division 2 - Groupe B 3 Tours D Symbol support vote.svg 2-1 4 van den Boogaard But inscrit But inscrit
4 5 août Division 2 - Groupe B 4 Créteil E Symbol neutral vote.svg 1–1 5 van den Boogaard But inscrit
5 12 août Division 2 - Groupe B 5 Saint-Seurin-sur-l'Isle D Symbol support vote.svg 2–0 4 van den Boogaard But inscrit L. Delamontagne But inscrit
6 19 août Division 2 - Groupe B 6 Lens E Symbol oppose vote.svg 0-3 8
7 26 août Division 2 - Groupe B 7 Guingamp D Symbol support vote.svg 2-0 5 van den Boogaard But inscrit L. Delamontagne But inscrit
8 30 août Division 2 - Groupe B 8 Dunkerque E Symbol oppose vote.svg 0–2 8
9 9 septembre Division 2 - Groupe B 9 Quimper D Symbol neutral vote.svg 0–0 7
10 16 septembre Division 2 - Groupe B 10 Abbeville E Symbol support vote.svg 3–1 5 Sorin But inscrit L. Delamontagne But inscrit Leroy Inscrit contre son camp (csc)
11 23 septembre Division 2 - Groupe B 11 Le Havre D Symbol support vote.svg 1–0 4 van den Boogaard But inscrit
12 30 septembre Division 2 - Groupe B 12 Valenciennes D Symbol support vote.svg 1-0 2 Sorin But inscrit
13 4 octobre Division 2 - Groupe B 13 Niort E Symbol neutral vote.svg 0-0 2
14 14 octobre Division 2 - Groupe B 14 La Roche-sur-Yon D Symbol neutral vote.svg 0–0 2
15 20 octobre Division 2 - Groupe B 15 Angers E Symbol oppose vote.svg 2-3 4 L. Delamontagne But inscrit van den Boogaard But inscrit
16 28 octobre Division 2 - Groupe B 16 Beauvais D Symbol support vote.svg 2-1 3 Denis But inscrit L. Delamontagne But inscrit
17 4 novembre Division 2 - Groupe B 17 Laval E Symbol neutral vote.svg 1-1 2 Denis But inscrit
18 11 novembre Division 2 - Groupe B 18 Rouen D Symbol support vote.svg 2–1 2 Denis But inscrit But inscrit
19 25 novembre Division 2 - Groupe B 19 Tours E Symbol support vote.svg 1–0 2 van den Boogaard But inscrit
20 2 décembre Division 2 - Groupe B 20 Créteil D Symbol support vote.svg 1–0 2 Sénoussi But inscrit
21 9 décembre Division 2 - Groupe B 21 Saint-Seurin-sur-l'Isle E Symbol neutral vote.svg 1-1 1 van den Boogaard But inscrit
22 16 décembre Coupe de France 7e tour Cherbourg (D3) D Symbol support vote.svg 6-0 Ribar But inscrit P. Delamontagne But inscrit van den Boogaard But inscrit L. Delamontagne But inscrit But inscrit But inscrit
23 27 janvier Coupe de France 8e tour La Montagnarde (D3) E Symbol support vote.svg 4-2 P. Delamontagne But inscrit van den Boogaard But inscrit But inscrit L. Delamontagne But inscrit
24 4 février Division 2 - Groupe B 22 Lens D Symbol support vote.svg 1–0 1 van den Boogaard But inscrit
25 10 février Division 2 - Groupe B 23 Guingamp E Symbol support vote.svg 1–0 1 van den Boogaard But inscrit
26 16 février Coupe de France 1/32 finale Saint-Seurin-sur-l'Isle N[9] Symbol support vote.svg 1-0 a.p. Ribar But inscrit
27 21 février Division 2 - Groupe B 24 Dunkerque D Symbol support vote.svg 3-1 1 van den Boogaard But inscrit But inscrit P. Delamontagne But inscrit
28 24 février Division 2 - Groupe B 25 Quimper E Symbol neutral vote.svg 0–0 1
29 3 mars Division 2 - Groupe B 26 Abbeville D Symbol oppose vote.svg 0-1 1
30 10 mars Coupe de France 1/16 finale Metz (D1) E Symbol neutral vote.svg 1-1 a.p.² Miton But inscrit
31 16 mars Division 2 - Groupe B 27 Le Havre E Symbol oppose vote.svg 0–2 1
32 24 mars Division 2 - Groupe B 28 Valenciennes E Symbol support vote.svg 1-0 1 Sorin But inscrit
33 31 mars Division 2 - Groupe B 29 Niort D Symbol support vote.svg 2–0 1 Ribar But inscrit van den Boogaard But inscrit
34 7 avril Division 2 - Groupe B 30 La Roche-sur-Yon E Symbol oppose vote.svg 0-2 1
35 14 avril Division 2 - Groupe B 31 Angers D Symbol support vote.svg 3–2 1 Ribar But inscrit L. Delamontagne But inscrit But inscrit
36 21 avril Division 2 - Groupe B 32 Beauvais E Symbol neutral vote.svg 0–0 1
37 28 avril Division 2 - Groupe B 33 Laval D Symbol oppose vote.svg 0–2 2
38 5 mai Division 2 - Groupe B 34 Lorient E Symbol support vote.svg 2–0 1 Denis But inscrit Cano But inscrit
39 11 mai Division 2 - Match des champions aller Nancy D Symbol oppose vote.svg 0–1
40 15 mai Division 2 - Match des champions retour Nancy E Symbol oppose vote.svg 0–1
  • 1 N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international
  • 2 2 - 4 aux tirs au but

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 2[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]
Match des champions[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 2 AS Nancy-Lorraine 1re journée 2e 36[8]
Coupe de France Montpellier HSC 7e tour 1/16 de finale 4

Division 2 - Groupe B[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Rennes 44 34 18 8 8 39 27 +12
2 Valenciennes 44 34 18 8 8 45 34 +11
3 Rouen 41 34 16 9 9 46 29 +17
4 Laval 41 34 15 11 8 49 35 +14

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
34 44 18 8 8 39 27 +12 13 2 2 26 10 +16 5 6 6 13 17 -4


Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
Terrain D E D E D E D E D E D D E D E D E D E D E D E D E D E E D E D E D E
Résultats V D V N V D V D N V V V N N D V N V V V N V V V N D D V V D V N D V
Points 2 2 4 5 7 7 9 9 10 12 14 16 17 18 18 20 21 23 25 27 28 30 32 34 35 35 35 37 39 39 41 42 42 44
Place 1 8 4 5 4 8 5 8 7 5 4 2 2 2 4 3 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Victoire à deux points
  2. Fiche de Bob Sénoussi sur Footballdatabase.eu
  3. a b et c Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 437
  4. Classement du groupe B de la D2 1989-1990 à l'issue de la 25e journée sur LFP.fr
  5. Classement du groupe B de la D2 1989-1990 à l'issue de la 33e journée sur LFP.fr
  6. Le transfert de Bob Sénoussi est effectif en novembre
  7. Transfert définitif après un prêt la saison précédente
  8. a et b Dont les deux rencontres du match des champions de D2
  9. Match disputé à Châtellerault

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994