Saint-Seurin-sur-l'Isle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Seurin-sur-l'Isle
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Libourne
Canton Le Nord-Libournais
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Libournais
Maire
Mandat
Marcel Berthomé
2014-2020
Code postal 33660
Code commune 33478
Démographie
Population
municipale
3 129 hab. (2014)
Densité 354 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 54″ nord, 0° 00′ 02″ ouest
Altitude Min. 12 m
Max. 75 m
Superficie 8,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de la Gironde
City locator 14.svg
Saint-Seurin-sur-l'Isle

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Saint-Seurin-sur-l'Isle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Seurin-sur-l'Isle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Seurin-sur-l'Isle

Saint-Seurin-sur-l'Isle est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est sur la rive gauche (sud) de l'Isle, affluent de la Dordogne.

Elle est traversée par les lignes de chemin de fer: Lyon - Bordeaux et Coutras - Tulle.

La commune est aussi traversée par le méridien de Greenwich (longitude 0°), qui passe 100 m à l'est de la mairie, ainsi que par le 45e parallèle nord (latitude 45°N), à égale distance du pôle Nord et de l'équateur. Le point d'intersection de ces deux lignes remarquables est dans la commune voisine de Puynormand[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Seurin-sur-l'Isle[1]
Porchères Saint-Antoine-sur-l'Isle
Camps-sur-l'Isle Saint-Seurin-sur-l'Isle[1] Gours
Saint-Sauveur-de-Puynormand Puynormand

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 en cours Marcel Berthomé[2] DVG Retraité
Maire en activité le plus âgé (95 ans)[3]
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 129 habitants, en augmentation de 6,14 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
468 379 476 507 524 518 584 591 616
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
880 1 047 1 317 721 759 726 753 711 767
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
843 877 889 875 942 1 024 1 126 1 215 1 414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 559 1 738 2 046 2 424 2 491 2 376 2 472 3 053 3 129
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La médiathèque

La médiathèque Jean-Cocteau est située entre la mairie et l'église.

Un marché important a lieu dans les rues de la ville chaque dimanche matin.

Sports et activités[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]