Saison 1972-1973 du Stade rennais FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade rennais football club
1972-1973

Généralités
Président Joseph Dault
Entraîneur René Cédolin
Résultats
Championnat 10e
14V-10N-14D, 38 points
46 buts pour, 53 contre
Coupe de France Trente-deuxièmes de finale
Red Star FC 1 - 3
Meilleur buteur Championnat :
Hervé Guermeur (11)
Toute la saison :
Hervé Guermeur (11)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1972-1973 du Stade rennais football club débute le 9 août 1972 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 2 juin 1973 avec la dernière journée de cette compétition.

Le Stade rennais FC est également engagé en Coupe de France.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Fraîchement renommé Stade rennais football club, le club rouge et noir change d'époque à l'été 1972. À la naissance du SRFC se sur-impriment les débuts en tant qu'entraîneur principal de René Cédolin, qui succède ainsi à Jean Prouff. Ce dernier, à 53 ans, laisse de côté la compétition de haut-niveau, mais espère pouvoir y revenir dans le futur[1]. Il devient provisoirement directeur technique du Stade rennais[2], et quittera le club en fin de saison. Les changements touchent également l'effectif, avec les départs de trois anciens vainqueurs de la Coupe de France 1971 : l'emblématique Marcel Aubour, le solide défenseur Zygmunt Chlosta et l'efficace Serge Lenoir, meilleur buteur du club les deux saisons précédentes. Au rayon des arrivées, on note le recrutement du Malien Fantamady Keita, meilleur buteur de la Coupe d'Afrique des nations en ce début d'année 1972. Il est le premier joueur originaire d'Afrique noire à être recruté par le Stade rennais depuis la décolonisation. Le SRFC se tourne également vers l'Amérique du Sud avec les recrutements de l'Uruguayen Duarte et de l'Argentin Cherini.

Sur le terrain, le SRFC réalise une saison moyenne, médiocre. Un début d'exercice correct le voit s'installer au milieu du classement, avant qu'un hiver très difficile ne le voit plonger dangereusement vers la zone de relégation. Heureusement, grâce à un ultime sursaut lors des dix dernières journées, le Stade rennais remonte et obtient finalement la dixième place. En Coupe de France, le succès n'est pas plus au rendez-vous, les « Rouge et Noir » étant sortis dès leur entrée en lice, par le Red Star.

Auparavant, plusieurs faits avaient marqué la saison rennaise. Le 3 décembre, la 17e journée de D1 doit se tenir. Elle est perturbée par une grève de nombreux joueurs professionnels protestant contre un projet de réforme des contrats[3]. Des dix matchs prévus, seuls deux sont finalement joués, dont un Stade rennais - OGC Nice que les Bretons remportent aisément (3 - 0). Deux semaines plus tard, contre toute attente, le Groupement décide d'annuler les deux résultats obtenus de façon pourtant régulière sur le terrain et de faire rejouer l'ensemble de la 17e journée en mars. La colère est grande côté rennais et une pétition récoltant 6 000 signatures est lancée[3]. Malgré cela, le match est effectivement rejoué. Justice, le Stade rennais l'emportera une seconde fois, sur la plus petite des marges cependant (1 - 0).

Mi-janvier, une avalanche de blessures parmi les habituels titulaire propulse le jeune Pierrick Hiard dans les buts rennais à l'occasion d'un match face au Paris FC dans un Parc des Princes tout juste rénové. Âgé de 17 ans, Hiard réussit ses débuts[3] malgré les deux buts parisiens. Plus tard dans la saison, Hiard sera l'un des fers de lance de la première victoire du Stade rennais en Coupe Gambardella, en compagnie de joueurs tels que Christian Gourcuff, Jean-Luc Arribart, Orhan et Rabier. En finale, les juniors rennais battent aux tirs au but les voisins de l'AS Brestoise (1 - 1, 6 - 5 t.a.b[4].).

Transferts en 1972-1973[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbol support vote.png Arrivées
Ricardo Cherini Drapeau de l'Argentine Argentine Drapeau : Argentine Instituto Córdoba
Daniel David Drapeau de la France France Drapeau : France Paris-Joinville
Réginald Dortomb Drapeau de la France France Drapeau : France AC Ajaccio
Juan Duarte Drapeau de l'Uruguay Uruguay Drapeau : Uruguay Nacional Montevideo
Jean-Paul Escale Drapeau de la France France Drapeau : France AC Ajaccio
Pierrick Hiard Drapeau de la France France Drapeau : France SRUC amateurs
Fantamady Keita Drapeau du Mali Mali Drapeau : Mali AS Real Bamako
Alain Rizzo Drapeau de la France France Drapeau : France ES La Ciotat
Symbol oppose vote.png Départs
Marcel Aubour Drapeau de la France France Drapeau : France Stade de Reims
René Cédolin Drapeau de la France France arrêt (devient entraîneur du club)
Zygmunt Chlosta Drapeau de la France France Drapeau : France AS Monaco
Zdenko Kobešćak Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie Drapeau : France EDS Montluçon
Serge Lenoir Drapeau de la France France Drapeau : France SEC Bastia
Sokrat Mojsov Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie FK Vardar Skopje
Yannick Porcher Drapeau de la France France Drapeau : France SO Châtellerault
Philippe Terrier Drapeau de la France France Drapeau : France US Dunkerque

L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat Coupe France Total Saison
M But inscrit M But inscrit M But inscrit
G Drapeau : France FRA Daniel Bernard 29 septembre 1949 - 25 0 1 0 26 0
A Drapeau : France FRA André Betta 4 mars 1944 Drapeau : France A 33 2 1 0 34 2
G Drapeau : France FRA François Blin 12 octobre 1953 - 1 0 0 0 1 0
D Drapeau : France FRA Louis Cardiet 20 juin 1943 Drapeau : France A 32 0 0 0 32 0
A Drapeau : Argentine ARG Ricardo Cherini 24 avril 1950 - 18 4 1 1 19 5
D Drapeau : France FRA Alain Cosnard 19 septembre 1944 - 36 0 1 0 37 0
A Drapeau : France FRA Daniel David 5 octobre 1949 - 27 8 0 0 27 8
A Drapeau : France FRA Réginald Dortomb 13 septembre 1945 Drapeau : France B 34 5 1 0 35 5
A Drapeau : Uruguay URU Juan Duarte 10 avril 1948 - 2 0 0 0 2 0
G Drapeau : France FRA Jean-Paul Escale 6 mars 1938 - 11 0 0 0 11 0
M Drapeau : France FRA Pierre Garcia 27 juillet 1943 - 34 1 1 0 35 1
D Drapeau : France FRA Bernard Goueffic 29 janvier 1947 - 24 0 1 0 25 0
A Drapeau : France FRA Hervé Guermeur 12 février 1949 - 37 11 1 0 38 11
G Drapeau : France FRA Pierrick Hiard 27 avril 1955 - 1 0 0 0 1 0
A Drapeau : Mali MLI Fantamady Keita 25 septembre 1949 Drapeau : Mali A 27 9 1 0 28 9
D Drapeau : France FRA Loïc Kerbiriou 7 mars 1949 - 15 0 0 0 15 0
M Drapeau : France FRA Raymond Keruzoré 17 juin 1949 - 30 4 1 0 31 4
D Drapeau : France FRA Daniel Périault 16 avril 1946 - 9 0 1 0 10 0
A Drapeau : France FRA Philippe Redon 12 décembre 1950 Drapeau : France B 4 2 0 0 4 2
D Drapeau : France FRA Alain Rizzo 13 octobre 1949 - 38 0 1 0 39 0
A Drapeau : France FRA Alain Séradin 24 avril 1953 - 0 0 0 0 0 0
M Drapeau : Argentine ARG Héctor Toublanc 12 janvier 1947 - 1 0 0 0 1 0

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Bernard
Cardiet
Goueffic
Rizzo
Cosnard
Keruzoré
Garcia
David
Betta
Dortomb
Guermeur

Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu ¹ Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 9 août Division 1 1 Lyon E Symbol oppose vote.svg 1-3 15 Guermeur But inscrit
2 16 août Division 1 2 Bastia D Symbol support vote.svg 2–1 11 Guermeur But inscrit David But inscrit
3 21 août Division 1 3 Paris FC D Symbol support vote.svg 2-1 7 Keita But inscrit Dortomb But inscrit
4 26 août Division 1 4 Nancy D Symbol support vote.svg 4–1 6 Keruzoré But inscrit Keita But inscrit But inscrit David But inscrit
5 6 septembre Division 1 5 Nantes E Symbol oppose vote.svg 0–1 7
6 16 septembre Division 1 6 Marseille E Symbol oppose vote.svg 0-3 9
7 20 septembre Division 1 7 Reims D Symbol support vote.svg 1-0 9 Cherini But inscrit
8 30 septembre Division 1 8 Sochaux E Symbol oppose vote.svg 1–2 10 Betta But inscrit
9 4 octobre Division 1 9 Valenciennes D Symbol support vote.svg 2–0 8 Keruzoré But inscrit Keita But inscrit
10 7 octobre Division 1 10 Angers E Symbol support vote.svg 2–0 7 Keruzoré But inscrit David But inscrit
11 17 octobre Division 1 11 Saint-Étienne D Symbol neutral vote.svg 2–2 7 Keita But inscrit Dortomb But inscrit
12 20 octobre Division 1 12 Red Star E Symbol oppose vote.svg 0-2 8
13 28 octobre Division 1 13 Ajaccio D Symbol neutral vote.svg 1-1 10 Keruzoré But inscrit
14 5 novembre Division 1 14 Metz E Symbol oppose vote.svg 1–2 10 Dortomb But inscrit
15 19 novembre Division 1 15 Bordeaux D Symbol support vote.svg 3-0 9 Keita But inscrit Dortomb But inscrit But inscrit
16 26 novembre Division 1 16 Strasbourg E Symbol oppose vote.svg 1-2 11 Garcia But inscrit
17 3 décembre Division 1 17 Nice D Symbol support vote.svg 3-0 - Keita But inscrit But inscrit Betta But inscrit Annulé[5]
17 10 décembre Division 1 18 Nîmes E Symbol neutral vote.svg 1–1 10 Guermeur But inscrit
18 17 décembre Division 1 19 Sedan D Symbol neutral vote.svg 1–1 7 Guermeur But inscrit
19 7 janvier Division 1 20 Bastia E Symbol oppose vote.svg 0–4 10
20 17 janvier Division 1 21 Paris FC E Symbol neutral vote.svg 2-2 10 Guermeur But inscrit Keita But inscrit
21 28 janvier Coupe de France 1/32 finale Red Star N[6] Symbol oppose vote.svg 1-3 Cherini But inscrit
22 4 février Division 1 22 Nantes D Symbol neutral vote.svg 0–0 12
23 11 février Division 1 23 Marseille D Symbol oppose vote.svg 2–3 13 David But inscrit But inscrit
24 25 février Division 1 24 Reims E Symbol neutral vote.svg 1-1 13 Guermeur But inscrit
25 9 mars Division 1 17 Nice D Symbol support vote.svg 1-0 10 Keita But inscrit
26 17 mars Division 1 25 Sochaux D Symbol neutral vote.svg 0–0 13
27 24 mars Division 1 26 Valenciennes E Symbol oppose vote.svg 0-2 13
28 28 mars Division 1 27 Angers D Symbol oppose vote.svg 1–2 13 Redon But inscrit
29 31 mars Division 1 28 Saint-Étienne E Symbol oppose vote.svg 0-2 14
30 7 avril Division 1 29 Red Star D Symbol neutral vote.svg 1–1 15 Keita But inscrit
31 11 avril Division 1 30 Ajaccio E Symbol support vote.svg 3-2 14 Guermeur But inscrit But inscrit David But inscrit
32 14 avril Division 1 31 Nancy E Symbol oppose vote.svg 0–4 13
33 21 avril Division 1 32 Metz D Symbol support vote.svg 1–0 13 Redon But inscrit
34 27 avril Division 1 33 Bordeaux E Symbol neutral vote.svg 1–1 13 Cherini But inscrit
35 2 mai Division 1 34 Strasbourg D Symbol support vote.svg 1–0 12 Betta But inscrit
36 5 mai Division 1 35 Nice E Symbol oppose vote.svg 0–2 15
37 12 mai Division 1 36 Nîmes D Symbol support vote.svg 1–0 12 Guermeur But inscrit
38 29 mai Division 1 37 Sedan E Symbol support vote.svg 3–2 10 Guermeur But inscrit Cherini But inscrit David But inscrit
39 2 juin Division 1 38 Lyon D Symbol support vote.svg 3–2 10 Guermeur But inscrit Cherini But inscrit David But inscrit
  • 1 N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 1[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 1 FC Nantes 1re journée 10e 38
Coupe de France Olympique lyonnais 1/32 de finale 1/32 de finale 1

Division 1[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
7 Nîmes 42 38 16 10 12 48 39 +9
8 Reims 41 38 15 11 12 50 47 +3
9 Bastia 38 38 15 8 15 59 41 +18
10 Rennes 38 38 14 10 14 46 53 -7
11 Sochaux 37 38 12 13 13 56 54 +2
12 Paris FC 36 38 13 10 15 54 58 -4
13 Lyon 35 38 14 7 17 62 67 -5

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
38 38 14 10 14 46 53 -7 11 6 2 29 15 +14 3 4 12 17 38 -21


Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38
Terrain E D D D E E D E D E D E D E D E D E D E E D D E D E D E D E E D E D E D E D
Résultats D V V V D D V D V V N D N D V D V N N D N N D N N D D D N V D V N V D V V V
Points 0 2 4 6 6 6 8 8 10 12 13 13 14 14 16 16 18 19 20 20 21 22 22 23 24 24 24 24 25 27 27 29 30 32 32 34 36 38
Place 15 11 7 6 7 9 9 10 8 7 7 8 10 10 9 11 10 10 7 10 10 12 13 13 13 13 13 14 15 14 13 13 13 12 15 12 10 10

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Coupe Gambardella 1972-1973[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 364
  2. Claude Loire, op. cit., p. 471
  3. a b et c Claude Loire, op. cit., p. 360
  4. Palmarès de la Coupe Gambardella sur FFF.fr
  5. a b et c De nombreux joueurs de D1 étant en grève, seuls deux matchs de la 17e journée sont normalement disputés. Le Groupement décide finalement de faire rejouer tous les matchs, y compris ceux qui avaient été joués. La 17e journée est rejouée le 9 mars 1973
  6. Match disputé à Rouen

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994