Saison 1956-1957 du Stade rennais UC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade rennais université-club
1956-1957

Généralités
Président Louis Girard
Entraîneur Henri Guérin
Résultats
Championnat 16e
11V-5N-18D, 27 points
36 buts pour, 63 contre
Barrage D1-D2 Relégué en D2
Lille OSC 2 - 0, 1 - 3, 1 - 2
Coupe de France Seizièmes de finale
FC Nancy 1 – 2
Coupe Charles Drago Deuxième tour
Olympique d'Alès 0 - 1
Meilleur buteur Championnat :
Guy Méano (10)
Toute la saison :
Guy Méano (10)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1956-1957 du Stade rennais université-club débute le 19 août 1956 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 17 juin 1957 avec une relégation en Division 2 concédée après une défaite en match d'appui de barrage.

Le Stade rennais UC est également engagé en Coupe de France. Éliminé dès les seizièmes de finale, il est ensuite reversé en Coupe Charles Drago.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Pour son retour en Division 1, le Stade rennais UC doit faire face à une saison bien difficile. Le SRUC doit notamment recomposer son attaque après le départ de Jean Grumellon qui retrouve l'US Saint-Malo pour y disputer ses derniers matchs, mais aussi le manque de compétitivité de José Caeiro, qui commence à ressentir le poids des ans. Plusieurs joueurs arrivent pour combler ces manques : le jeune algérien Mahi, le futur international Stanislas Dombeck ou encore l'Aixois Guy Méano. Au milieu, René Gaulon, ancien du Red Star, arrive également. Du côté structurel, l'heure est également au changement, avec la construction d'une nouvelle tribune de 10 000 places dont 2 000 assises côté route de Lorient[1].

Recomposée, l'attaque rennaise aura toutes les peines du monde à s'exprimer en D1. De loin la plus mauvaise équipe du championnat dans cet exercice, le Stade rennais compensera avec une défense bien plus performante. Insuffisant cependant pour empêcher un début de saison extrêmement difficile (1V-1N-7D pour les neuf premiers matchs) qui donnera le ton de l'ensemble de l'année. Rapidement dernier, le SRUC est le plus souvent incapable de s'illustrer à l'extérieur (1V-2N-14D !).

Ne lui reste plus que la possibilité de s'illustrer par quelques « coups », en particulier à domicile. C'est ainsi que le 2 décembre, les Rennais mettent fin à l'invincibilité de l'AS Saint-Étienne, qui courait depuis le début du championnat. Peu à peu, l'équipe menée par Antoine Cuissard parvient à s'extraire de son marasme, en obtenant notamment une série de cinq matchs sans défaite en février - mars. De quoi permettre aux Rennais de revenir à hauteur de leurs concurrents directs pour le maintien : Strasbourg, Nancy, Valenciennes et Metz.

À la faveur d'une nouvelle série de bons résultats, les Rennais parviennent à la quinzième place à l'issue de l'avant-dernière journée, synonyme de maintien. Las, le dernier match oppose les Rennais à l'AS Saint-Étienne à Geoffroy-Guichard. Calamiteux à l'extérieur, Henri Guérin et ses hommes doivent l'emporter chez des Verts tout juste sacrés champions de France pour être certains de se maintenir. Logiquement battus (0 - 2) sur deux buts marqués par René Ferrier et Kees Rijvers, les Rennais sont dépendants du résultat du FC Metz à Angers. Mais les Messins l'emportent à Bessonneau et passent devant le SRUC au classement.

Seizième du classement final, le Stade rennais doit une nouvelle fois passer par la terrible épreuve des barrages. Comme deux ans auparavant, c'est le Lille OSC qui se présente en face. À l'issue de la première manche, les Rennais virent en tête, l'ayant emporté (2 - 0) grâce à des buts de Méano et Dombeck, mais Lille remet les compteurs à égalité en gagnant la seconde manche par le même écart de buts (1 - 3). Une belle est organisée pour départager les deux formations. Elle sera fatale aux Rennais, qui s'inclinent 1 but à 2 et sont de nouveau relégués en Division 2. Maudits, les Bretons s'inclinent pour la troisième fois en trois barrages disputés, après 1953 et 1955, ce qui leur octroie un début de réputation en la matière[1]...

Transferts en 1956-1957[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbol support vote.png Arrivées
Stanislas Dombeck Drapeau de la France France Drapeau : France Stade français
René Gaulon Drapeau de la France France Drapeau : France Red Star Olympique
Louis Guégan Drapeau de la France France Drapeau : France CPB Rennes
Nicolas Imbernon Drapeau de la France France Drapeau : France FC Metz
Mahi Khennane dit Mahi[2] Drapeau de la France France Drapeau : France GC Mascara
Bernard Lambert Drapeau de la France France Drapeau : France US Saint-Malo
Guy Méano Drapeau de la France France Drapeau : France AS Aix-en-Provence
Antoine Pascual Drapeau de la France France Drapeau : France AS Marine d'Oran
Guy Simon Drapeau de la France France Drapeau : France AS Brestoise
Symbol oppose vote.png Départs
René Billon Drapeau de la France France Drapeau : France SRUC amateurs
Pierre Chopin Drapeau de la France France Drapeau : France Drapeau de Fougères
Jean Grumellon Drapeau de la France France Drapeau : France US Saint-Malo
Serge Hidalgo Drapeau de la France France Drapeau : France US Vendôme
Bernard Josse Drapeau de la France France Drapeau : France SRUC amateurs
Jean Lairy Drapeau de la France France Drapeau : France US Le Mans
Guillaume Le Boëdec Drapeau de la France France Drapeau : France Red Star Olympique
Jean Louradour Drapeau de la France France Drapeau : France SC Nazairien
Gérard Souchet Drapeau de la France France Drapeau : France Véloce vannetais

L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat[3] Coupe France Coupe Drago Total Saison
M But inscrit M But inscrit M But inscrit M But inscrit
A Drapeau : France FRA Marcel Abautret 14 février 1926 - 0 0 0 0 0 0 0 0
D Drapeau : France FRA Yves Boutet 3 décembre 1936 - 25 0 2 0 0 0 27 0
A Flag of Spain (1945–1977).svg ESP José Caeiro 17 février 1925 - 12 0 0 0 0 0 12 0
M Drapeau : France FRA Jean Cueff 6 novembre 1931 - 27 1 1 0 1 0 29 1
M Drapeau : France FRA Antoine Cuissard 19 juillet 1924 Drapeau : France A 25 7 1 1 1 0 27 8
A Drapeau : France FRA Stanislas Dombeck 26 septembre 1931 - 23 3 2 0 1 0 26 3
M Drapeau : France FRA René Gaulon 7 juillet 1927 Drapeau : France B 24 3 0 0 0 0 24 3
A Drapeau : France FRA Louis Guégan 9 juillet 1933 - 4 0 1 0 0 0 5 0
D Drapeau : France FRA Henri Guérin 27 août 1921 Drapeau : France A 10 0 0 0 0 0 10 0
M Drapeau : France FRA Nicolas Imbernon 30 novembre 1929 - 27 1 2 0 0 0 29 1
A Drapeau : France FRA Mahi Khennane dit Mahi[2] 21 octobre 1936 - 24 5 2 1 1 0 27 6
A Drapeau : France FRA Bernard Lambert 29 mai 1936 - 12 2 1 0 1 0 14 2
M Drapeau : France FRA Paul Le Dren 25 janvier 1929 - 15 0 2 0 1 0 18 0
A Drapeau : France FRA Émile Legangnoux 12 février 1925 - 25 4 1 0 0 0 26 4
A Drapeau : France FRA Yves Legrand 4 février 1935 - 19 3 1 2 1 0 21 5
A Drapeau : France FRA Bernard Maiseau[4] 10 août 1928 - 0 0 0 0 0 0 0 0
A Drapeau : France FRA Guy Méano 11 novembre 1934 - 35 10 1 0 0 0 35 10
A Drapeau : France FRA Antoine Pascual 3 décembre 1933 - 4 0 0 0 0 0 4 0
G Drapeau : France FRA Louis Pinat 12 août 1929 Drapeau : France B 37 0 2 0 1 0 40 0
D Drapeau : France FRA Jacques Poulain 6 août 1932 - 25 1 1 0 1 0 27 1
D Drapeau : France FRA Guy Simon 21 avril 1933 - 20 0 1 0 1 0 22 0
D Drapeau : France FRA Yves Toupel 25 décembre 1932 - 14 0 1 0 1 0 16 0

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Pinat
Poulain
Boutet
Cueff
Gaulon
Imbernon
Dombeck
Legangnoux
Méano
Cuissard
Mahi


Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu ¹ Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 19 août Division 1 1 Strasbourg E Symbol oppose vote.svg 0–2 18
2 26 août Division 1 2 Valenciennes D Symbol support vote.svg 3–0 8 Cueff But inscrit Legrand But inscrit Méano But inscrit
3 2 septembre Division 1 3 Marseille E Symbol oppose vote.svg 0-1 13
4 9 septembre Division 1 4 RC Paris D Symbol neutral vote.svg 2–2 11 Legrand But inscrit Legangnoux But inscrit
5 16 septembre Division 1 5 Angers E Symbol oppose vote.svg 0–2 14
6 23 septembre Division 1 6 Nîmes E Symbol oppose vote.svg 1-2 16 Legrand But inscrit
7 30 septembre Division 1 7 Nice D Symbol oppose vote.svg 2-3 17 Cuissard But inscrit Legangnoux But inscrit
8 14 octobre Division 1 8 Lens D Symbol oppose vote.svg 1–4 18 Méano But inscrit
9 28 octobre Division 1 9 Sochaux E Symbol oppose vote.svg 1–3 18 Gaulon But inscrit
10 4 novembre Division 1 10 Metz D Symbol support vote.svg 1–0 18 Gaulon But inscrit
11 18 novembre Division 1 11 Toulouse E Symbol oppose vote.svg 0–6 18
12 25 novembre Division 1 12 Sedan D Symbol support vote.svg 2-0 18 Méano But inscrit But inscrit
13 2 décembre Division 1 13 Saint-Étienne D Symbol support vote.svg 1-0 16 Méano But inscrit
14 9 décembre Division 1 14 Reims E Symbol oppose vote.svg 1–3 18 Legangnoux But inscrit
15 16 décembre Division 1 15 Nancy E Symbol oppose vote.svg 0–4 18
16 23 décembre Division 1 16 Lyon D Symbol support vote.svg 2-1 17 Gaulon But inscrit Legangnoux But inscrit
17 25 décembre Division 1 17 Monaco D Symbol oppose vote.svg 0-1 17
18 30 décembre Division 1 18 Lyon E Symbol oppose vote.svg 0–2 17
19 1er janvier Division 1 19 Monaco E Symbol oppose vote.svg 0–4 18
20 6 janvier Division 1 20 Strasbourg D Symbol support vote.svg 2–1 17 Dombeck But inscrit But inscrit
21 13 janvier Coupe de France 1/32 finale Roubaix N[5] Symbol support vote.svg 3-2 Mahi But inscrit Legrand But inscrit But inscrit
22 20 janvier Division 1 21 RC Paris E Symbol oppose vote.svg 0-3 18
23 27 janvier Division 1 22 Nancy D Symbol oppose vote.svg 0–3 18
24 3 février Coupe de France 1/16 finale Nancy N[6] Symbol oppose vote.svg 1-2 Cuissard But inscrit
25 10 février Division 1 23 Sedan E Symbol neutral vote.svg 1–1 18 Imbernon But inscrit
26 17 février Division 1 24 Marseille D Symbol neutral vote.svg 1-1 18 Lambert But inscrit
27 24 février Division 1 25 Angers D Symbol support vote.svg 4-1 18 Lambert But inscrit Mahi But inscrit But inscrit Méano But inscrit
28 3 mars Coupe Drago 2e tour Alès E Symbol oppose vote.svg 0-1
29 10 mars Division 1 26 Nice E Symbol support vote.svg 2–0 15 Mahi But inscrit Cuissard But inscrit
30 17 mars Division 1 27 Nîmes D Symbol support vote.svg 2-1 15 Cuissard But inscrit Méano But inscrit
31 31 mars Division 1 28 Valenciennes E Symbol oppose vote.svg 2–5 16 Cuissard But inscrit But inscrit
32 14 avril Division 1 29 Lens E Symbol oppose vote.svg 0-3 18
33 21 avril Division 1 30 Toulouse D Symbol support vote.svg 1–0 17 Méano But inscrit
34 28 avril Division 1 31 Metz E Symbol neutral vote.svg 1-1 17 Cuissard But inscrit
35 1er mai Division 1 32 Sochaux D Symbol support vote.svg 2–0 16 Poulain But inscrit Mahi But inscrit
36 12 mai Division 1 33 Reims D Symbol neutral vote.svg 1–1 15 Cuissard But inscrit
37 19 mai Division 1 34 Saint-Étienne E Symbol oppose vote.svg 0–2 16
38 2 juin Barrage aller Lille N[6] Symbol support vote.svg 2–0 Méano But inscrit Dombeck But inscrit
39 8 juin Barrage retour Lille N[7] Symbol oppose vote.svg 1–3 Méano But inscrit
40 17 juin Barrage (match d'appui) Lille N[7] Symbol oppose vote.svg 1–2 Mahi But inscrit
  • 1 N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 1[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]
Barrages[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Coupe Charles Drago[modifier | modifier le code]

Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 1 AS Saint-Étienne 1re journée 16e 37[3]
Coupe de France Toulouse FC 1/32 de finale 1/16 de finale 2
Coupe Charles Drago Olympique de Marseille 2e tour 2e tour 1

Division 1[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
13 Nice 30 34 11 8 15 59 72 -13
14 Valenciennes 29 34 10 9 15 43 72 -29
15 Metz 28 34 9 10 15 51 58 -7
16 Rennes 27 34 11 5 18 36 63 -27
17 Strasbourg 26 34 9 8 17 43 66 -23
18 Nancy 26 34 8 9 17 43 76 -33

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
34 27 11 5 18 36 63 -27 10 3 4 27 19 +8 1 2 14 9 44 -35


Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
Terrain E D E D E E D D E D E D D E E D D E E D E D E D D E D E E D E D D E
Résultats D V D N D D D D D V D V V D D V D D D V D D N N V V V D D V N V N D
Points 0 2 2 3 3 3 3 3 3 5 5 7 9 9 9 11 11 11 11 13 13 13 14 15 17 19 21 21 21 23 24 26 27 27
Place 18 8 13 11 14 16 17 18 18 18 18 18 16 18 18 17 17 17 18 17 18 18 18 18 18 15 15 16 18 17 17 16 15 16

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 281
  2. a et b Le prénom de Mahi Khennane fut toujours utilisé pour le désigner pendant sa carrière de footballeur, plutôt que son patronyme
  3. a et b Dont barrages de promotion/relégation
  4. Effectue cette année-là son service militaire
  5. Match disputé à Lille
  6. a et b Matchs disputés à Rouen
  7. a et b Matchs disputés à Paris, au Parc des Princes
  8. Les deux équipes ayant chacune remporté un match avec la même différence de but de +2, un match d'appui censé déterminer le vainqueur est organisé

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994