Saison 1936-1937 du Stade rennais UC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade rennais université-club
1936-1937
Description de cette image, également commentée ci-après
L'effectif rennais

Généralités
Président Isidore Odorico
Entraîneur Jean Batmale
Résultats
Championnat 15e, relégué en D2
8V-4N-18D, 20 points
38 buts pour, 58 contre
Coupe de France Huitièmes de finale
RC Paris 0 – 1
Meilleur buteur Championnat :
Josef Mayboeck (9)
Toute la saison :
Josef Mayboeck (12)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1936-1937 du Stade rennais université-club débute le 30 août 1936 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 16 mai 1937 avec la dernière journée de cette même compétition.

Le Stade rennais UC est également engagé en Coupe de France.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Après cinq saisons passées dans l'élite, le Stade rennais UC connaît en cette saison 1936-1937 sa première relégation en Division 2. L'été d'avant, le club - toujours en proie à des difficultés financières - avait dû se résoudre à voir partir quelques-uns de ses meilleurs éléments (dont son buteur Walter Vollweiler), de même que son entraîneur Josef Schneider. Ce dernier est remplacé par Jean Batmale, ancien joueur du club, qui commence sa carrière d'entraîneur. Côté arrivées, le club se renforce pourtant avec les venues de trois internationaux français : Ali Benouna, Louis Finot et Lucien Laurent (ce dernier est resté célèbre comme étant le premier buteur de l'histoire de la Coupe du monde).

La première partie de saison est purement et simplement catastrophique, avec 7 points engrangés lors de la phase aller (3V-1N-11D), et le club sombre très vite dans les profondeurs du classement, atteignant de façon définitive la zone de relégation dès la 10e journée. Le secteur défensif n'est pas particulièrement défaillant, mais le secteur offensif reste souvent désespérément muet (avec 38 buts, le SRUC finira de très loin plus mauvaise attaque de ce championnat). Malgré un léger mieux après décembre, le club ne parviendra pas à s'extraire de cette mauvaise situation, et termine le championnat à l'avant-dernière place, synonyme de Division 2.

En Coupe de France, le bilan n'est pas meilleur, avec une élimination dès les huitièmes de finale comme la saison précédente.


Transferts en 1936-1937[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbole vote pour Arrivées
Meflah Benaouda dit Aoued Drapeau de la France France Drapeau : France Olympique d'Alès
Ali Benouna Drapeau de la France France Drapeau : France FC Sète
Léon Boesinger Drapeau de la France France Drapeau : France LO Villeurbanne
André Bordier Drapeau de la France France Drapeau : France US Suisse Paris
Louis Finot Drapeau de la France France Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard
István Gyulai Drapeau Hongrie Hongrie Drapeau Hongrie Bocskai FC
René Klein Drapeau de la France France Drapeau : France ASC Pessac
Lucien Laurent Drapeau de la France France Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard
André Le Gall Drapeau de la France France Drapeau : France AS Brestoise
Imre Markos Drapeau Hongrie Hongrie Drapeau Hongrie Bocskai FC
Franz Siedler Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau : France AS Brestoise
J.A. Stewart Drapeau de l'Angleterre Angleterre Drapeau : Angleterre ?
Symbole vote contre Départs
René Barlemann Drapeau de la France France Drapeau : France USB Longwy
Maurice Castro Drapeau de la France France Drapeau : France Stade de Reims
André Chauvel Drapeau de la France France Drapeau : France Le Havre AC
Jean Collet Drapeau de la France France Drapeau : France FC Mulhouse
Édouard Fitoussi Drapeau de la France France Drapeau : France Stade de Reims
Antoine Lopez Drapeau de la France France Drapeau : France Olympique d'Alès
Georges Rose Drapeau de la France France Drapeau : France Excelsior Roubaix
Joseph Rouxel Drapeau de la France France Drapeau : France US Servannaise
Josef Schneider Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau : France Le Havre AC
Adolphe Touffait Drapeau de la France France arrêt
Walter Vollweiler Drapeau : Troisième Reich (1933-1935) Allemagne Drapeau : France FCO Charleville
Paul Le Guerrier Drapeau de la France France Drapeau : France SRUC amateurs
Robert Le Moal Drapeau de la France France Drapeau : France SRUC amateurs


L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat Coupe France Total Saison
M But inscrit M But inscrit M But inscrit
G Drapeau : France FRA William Bambridge 23 juin 1911 - 28 0 4 0 32 0
A Drapeau : France FRA Meflah Benaouda dit Aoued 7 mai 1906 - 20 8 3 1 23 9
A Drapeau : France FRA Ali Benouna 16 mai 1907 Drapeau : France A 10 0 0 0 10 0
A Drapeau : France FRA Georges Boccon ? - 11 2 0 0 11 2
M Drapeau : France FRA Léon Boesinger 27 juin 1909 Drapeau : France B 27 0 4 0 31 0
D Drapeau : France FRA André Bordier 15 novembre 1913 Drapeau : France B 24 0 4 0 28 0
M Drapeau : Autriche AUT Georg Braun 22 février 1907 Drapeau : Autriche A 17 0 4 0 21 0
M Drapeau : France FRA Louis Finot 8 juillet 1909 Drapeau : France A 28 1 4 0 32 1
D Drapeau : France FRA Gaston Gardet 2 avril 1913 Drapeau : France B 22 0 2 0 24 0
M Drapeau Hongrie HUN István Gyulai 8 décembre 1908 - 10 0 0 0 10 0
A Drapeau : Troisième Reich (1933-1935) ALL Walter Kaiser 2 novembre 1907 - 6 0 2 0 8 0
A Drapeau : France FRA René Klein ? - 14 3 4 1 18 4
M Drapeau : France FRA Jean Laurent 30 décembre 1906 Drapeau : France A 10 1 2 0 12 1
A Drapeau : France FRA Lucien Laurent 10 décembre 1907 Drapeau : France A 28 8 4 3 32 11
A Drapeau : France FRA André Le Gall 4 septembre 1912 - 3 0 0 0 3 0
A Drapeau Hongrie HUN Imre Markos 9 juin 1908 Drapeau : Hongrie A 22 4 2 0 24 4
A Drapeau : Autriche AUT Josef Mayboeck ? - 14 9 1 3 15 12
D Drapeau : France FRA[1] François Pleyer 23 février 1911 - 26 1 4 0 30 1
G Drapeau : Autriche AUT Franz Siedler ? - 2 0 0 0 2 0
A Drapeau : Angleterre ENG J.A. Stewart ? - 2 1 0 0 2 1
M Drapeau : France FRA René Villacampa 6 avril 1914 - 6 0 0 0 6 0

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Bambridge
Pleyer
Bordier
Boesinger
Braun
Gardet
Klein
L. Laurent
Aoued
Finot
Markos


Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu[légende 1] Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 30 août Division 1 1 RC Paris E Symbole vote pour 1–3 15 Mayboeck But inscrit
2 6 septembre Division 1 2 Sète D Symbole vote pour 3–1 8 Mayboeck But inscrit But inscrit L. Laurent But inscrit
3 13 septembre Division 1 3 Cannes D Symbole vote contre 0-2 13
4 20 septembre Division 1 4 Lille E Symbole vote contre 1–3 12 Mayboeck But inscrit
5 27 septembre Division 1 5 Fives E Symbole vote contre 1–5 14 Mayboeck But inscrit
6 4 octobre Division 1 6 Marseille D Symbole vote pour 3-1 13 Aoued But inscrit But inscrit L. Laurent But inscrit
7 11 octobre Division 1 7 Exc. Roubaix E Symbole vote contre 1–3 13 Markos But inscrit
8 18 octobre Division 1 8 Mulhouse D Symbole vote contre 1–2 14 Pleyer But inscrit
9 25 octobre Division 1 9 Antibes E Symbole vote contre 0–1 14
10 1er novembre Division 1 10 Red Star D Symbole vote contre 1–3 15 Markos But inscrit
11 8 novembre Division 1 11 RC Roubaix D Symbole vote neutre 1–1 15 Klein But inscrit
12 11 novembre Division 1 12 Sochaux E Symbole vote contre 0-1 15
13 22 novembre Division 1 13 Strasbourg D Symbole vote soutien 2-1 15 J. Laurent But inscrit Stewart But inscrit
14 6 décembre Division 1 14 Metz E Symbole vote contre 1–2 15 Markos But inscrit
15 20 décembre Coupe de France 1/32 finale Saint-Servan D Symbole vote pour 7-2 Mayboeck But inscrit But inscrit But inscrit L. Laurent But inscrit But inscrit But inscrit Klein But inscrit
16 25 décembre Division 1 15 Rouen D Symbole vote contre 0–1 15
17 27 décembre Division 1 16 RC Paris D Symbole vote contre 1-3 16 Mayboeck But inscrit
18 1er janvier Division 1 17 Sète E Symbole vote neutre 1-1 16 Aoued But inscrit
19 3 janvier Division 1 18 Cannes E Symbole vote pour 2–1 15 Aoued But inscrit L. Laurent But inscrit
20 10 janvier Division 1 19 Lille D Symbole vote neutre 0–0 15
21 17 janvier Coupe de France 1/16 finale Calais N Au Havre Symbole vote neutre 0-0 a.p[2]
22 28 janvier Coupe de France 1/16 finale (rejoué) Calais N[3] Symbole vote neutre 1-0 Aoued But inscrit
23 31 janvier Division 1 20 Fives D Symbole vote pour 1–0 15 Aoued But inscrit
24 7 février Coupe de France 1/8 finale RC Paris N Au Havre Symbole vote contre 0-1
25 14 février Division 1 21 Marseille E Symbole vote contre 0-3 15
26 7 mars Division 1 22 Exc. Roubaix D Symbole vote pour 5–4 15 Aoued But inscrit L. Laurent But inscrit But inscrit Klein But inscrit But inscrit
27 14 mars Division 1 23 Mulhouse E Symbole vote contre 2–5 15 Aoued But inscrit But inscrit
28 28 mars Division 1 24 Antibes D Symbole vote contre 0-1 15
29 3 avril Division 1 25 Red Star E Symbole vote pour 1–0 15 L. Laurent But inscrit
30 18 avril Division 1 26 RC Roubaix E Symbole vote contre 3–4 15 Finot But inscrit Markos But inscrit Boccon But inscrit
31 25 avril Division 1 27 Sochaux D Symbole vote neutre 1-1 15 Boccon But inscrit
32 2 mai Division 1 28 Strasbourg E Symbole vote contre 0–3 15
33 9 mai Division 1 29 Metz D Symbole vote pourx 5-1 15 Mayboeck But inscrit But inscrit But inscrit L. Laurent But inscrit But inscrit
34 16 mai Division 1 30 Rouen E Symbole vote contre 0–1 15
  1. N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 1[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]


Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 1 Olympique de Marseille 1re journée 15e 30
Coupe de France FC Sochaux-Montbéliard 1/32 de finale 1/8 de finale 4

Division 1[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
12 RC Roubaix 27 30 11 5 14 50 61 -11
13 Antibes 26 30 11 4 15 50 64 -14
14 Cannes 25 30 8 9 13 48 55 -7
15 Rennes (Relégation en Division 2) 20 30 8 4 18 38 58 -20
16 Mulhouse (Relégation en Division 2) 15 30 6 3 21 48 102 -54

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
30 20 8 4 18 38 58 -20 6 3 6 24 22 +2 2 1 12 14 36 -22

Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Terrain E D D E E D E D E D D E D E D D E E D D E D E D E E D E D E
Résultats D V D D D V D D D D N D V D D D N V N V D V D D V D N D V D
Points 0 2 2 2 2 4 4 4 4 4 5 5 7 7 7 7 8 10 11 13 13 15 15 15 17 17 18 18 20 20
Place 15 8 13 12 14 13 13 14 14 15 15 15 15 15 15 16 16 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le joueur, Autrichien de naissance, est naturalisé français en décembre 1936
  2. L'épreuve des tirs au but n'existant pas, le match doit être rejoué
  3. À Rouen

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994