Saison 1985-1986 du Stade rennais FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade rennais football club
1985-1986

Généralités
Président Gérard Dimier
Entraîneur Pierre Mosca
Résultats
Championnat 13e
12V-10N-16D, 34 points
36 buts pour, 41 contre
Coupe de France Demi-finales
Olympique de Marseille 0 - 1, 1 - 1
Meilleur buteur Championnat :
Mario Relmy (8)
Toute la saison :
Mario Relmy (10)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1985-1986 du Stade rennais football club débute le avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le avec la dernière journée de cette même compétition.

Le Stade rennais FC est également engagé en Coupe de France.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

De retour en D1, le Stade rennais doit de nouveau chambouler son effectif pour prétendre s'y installer durablement. Bousdira, Morin et Zajaczkowski vont ainsi chercher meilleure fortune sous d'autres cieux. Le Polonais Mazur étant retourné dans son pays, le SRFC peut recruter un autre joueur étranger. Il s'agira de l'international belge Eddy Voordeckers. Autres recrues, les Toulousains Didier Christophe et Guy Lacombe (le premier étant international et le second champion olympique), Gérard Lanthier, qui a passé de nombreuses années à l'AJ Auxerre mais sort d'une saison décevante avec le Paris Saint-Germain[1], ou encore Gilles Gallou croisé la saison précédente avec le FC Rouen.

En début de saison, l'entraîneur Pierre Mosca ambitionne une place finale au milieu de tableau. Une intuition inspirée, son équipe s'y calant rapidement dès le mois de septembre (après un début d'exercice particulièrement chargé, la saison s'arrêtant plus tôt que d'habitude pour cause de Coupe du monde mexicaine disputée dès la fin du mois mai 1986[2]), obtenant quelques victoires convaincantes, comme celle remportée à Marseille (2 - 1) en septembre. La période est cependant plus difficile, et le Stade rennais glisse lentement vers le bas du classement, dont il est 18e début février, une place synonyme de barrages. Fort heureusement, les points accumulés en début de saison permettent au SRFC de disposer d'une marge confortable sur le RC Strasbourg et le SEC Bastia, qui semblent promis à la relégation, et une série de résultats plus positifs permettront aux Rennais de remonter à une honorable treizième place finale. De cette manière, le club breton réussit à se maintenir en D1 pour la première fois depuis 1974.

L'année rennaise est marquée par l'émergence d'un jeune joueur nommé Jocelyn Angloma. Repéré par Mario Relmy en Guadeloupe, alors qu'il évolue avec l'Étoile de Morne-à-l'Eau[3], Angloma réalise un essai convaincant en novembre 1985 qui conduit le club a lui proposer un contrat amateur. Intégré à l'équipe C puis à l'équipe B, il frappe rapidement à la porte des professionnels, et fait ses débuts à l'occasion d'un trente-deuxième de finale de Coupe de France disputé contre l'Amicale de Lucé, le [4]. Non-qualifié pour la D1, il devra cependant attendre le mois de mars pour faire ses débuts en championnat, au poste de milieu droit[4].

En Coupe de France, le Stade rennais réalise son meilleur parcours depuis sa victoire en 1971. Après avoir logiquement sorti Lucé, il doit se frotter à un autre promu en D1, le Havre AC. Défaits à l'aller (1 - 2), les « Rouge et Noir » s'en sortent au retour au bénéfice du nombre de buts marqués à l'extérieur (1 - 0). En huitièmes de finale, de grandes retrouvailles ont lieu avec le FC Rouen, désormais en D2, et qui, comme la saison précédente, doit plier face aux Bretons (1 - 1 à Robert-Diochon, 2 - 0 route de Lorient). La tâche est plus difficile en quarts, alors que l'AJ Auxerre se présente ; c'est cette fois à l'issue d'une prolongation que les Rennais remportent le match retour, Didier Christophe inscrivant le but vainqueur.

Comme un clin d'œil à sa dernière victoire dans l'épreuve, le Stade rennais retrouve l'Olympique de Marseille sur sa route en demi-finale. Comme en 1971, le match aller au Vélodrome voit Marseille s'imposer un but à zéro. Au match retour, les Rennais croient à l'exploit lorsque Relmy ouvre le score peu après la mi-temps. Mais un but d'Abdoulaye Diallo à un quart d'heure de la fin vient tuer tout suspense. Rennes éliminé voit s'envoler ses rêves de coupe.

Transferts en 1985-1986[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbol support vote.png Arrivées
Jocelyn Angloma Drapeau de la France France Drapeau : France Étoile de Morne-à-l'Eau[5]
Franck Barthélémy Drapeau de la France France Drapeau : France INF Vichy
Didier Christophe Drapeau de la France France Drapeau : France Toulouse FC
Gilles Gallou Drapeau de la France France Drapeau : France FC Rouen
Guy Lacombe Drapeau de la France France Drapeau : France Toulouse FC
Gérard Lanthier Drapeau de la France France Drapeau : France Paris Saint-Germain
Yves Mangione Drapeau de la France France Drapeau : France INF Vichy
Eddy Voordeckers Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Belgique KS Waterschei THOR Genk
Symbol oppose vote.png Départs
Moussa Bezaz Drapeau de la France France Drapeau : France SAS Épinal
Farès Bousdira Drapeau de la France France Drapeau : France AS Béziers
Serge Le Dizet Drapeau de la France France Drapeau : France Stade quimpérois (prêt)
Bruno Marin Drapeau de la France France Drapeau : France Angers SCO
Włodzimierz Mazur Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau : Pologne GKS Zagłębie Sosnowiec
Philippe Morin Drapeau de la France France Drapeau : France RC Paris
Bernard Samson Drapeau de la France France Drapeau : France SC Abbeville (prêt)
Christian Zajaczkowski Drapeau de la France France Drapeau : France Le Havre AC

L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat Coupe France Total Saison Notes
M But inscrit M But inscrit M But inscrit
M Drapeau : France FRA Jocelyn Angloma 7 août 1965 - 6 0 9 1 15 1 [5]
A Drapeau : France FRA Philippe Barraud 23 octobre 1965 - 7 2 5 0 12 2
M Drapeau : France FRA Franck Barthélémy 16 avril 1965 - 5 0 1 0 6 0
G Drapeau : France FRA Gilles Bourges 21 mai 1963 - 1 0 0 0 1 0
A Drapeau : France FRA Jacky Charrier 2 juillet 1962 - 28 4 7 3 35 7
M Drapeau : France FRA Didier Christophe 8 décembre 1956 Drapeau : France A 34 2 9 2 43 4
A Drapeau : France FRA Laurent Delamontagne 9 octobre 1965 Drapeau : France B 0 0 1 0 1 0
D Drapeau : France FRA Alain Doaré 28 novembre 1963 - 31 0 6 0 37 0
M Drapeau : France FRA Gilles Gallou 12 août 1957 - 17 0 0 0 17 0
G Drapeau : France FRA Pierrick Hiard 27 avril 1955 Drapeau : France A 37 0 9 0 46 0
M Drapeau : France FRA Guy Lacombe 13 juin 1955 - 38 5 7 1 45 6
M Drapeau : France FRA Gérard Lanthier 3 avril 1956 - 34 1 8 2 42 3
D Drapeau : France FRA Gilbert Le Goff 13 mai 1958 - 31 1 7 1 38 2
A Drapeau : France FRA Yves Mangione 27 décembre 1964 - 1 0 1 0 2 0
D Drapeau : France FRA Dominique Marais 28 décembre 1955 - 19 0 7 0 26 0
A Drapeau : Cameroun CMR Louis M'Fédé 26 février 1961 Drapeau : Cameroun A 11 0 3 1 14 1
M Drapeau : Argentine ARG Oscar Muller 28 juillet 1957 - 20 1 5 0 25 1
D Drapeau : France FRA Thierry Ninot 12 août 1959 - 37 2 8 0 45 2
A Drapeau : France FRA Mario Relmy 7 mai 1960 - 35 8 7 2 42 10
D Drapeau : France FRA Patrice Rio 15 août 1948 Drapeau : France A 36 5 9 1 45 6
M Drapeau : France FRA Thierry Robert 20 septembre 1964 - 12 0 1 0 13 0
M Drapeau : Belgique BEL Eddy Voordeckers 4 février 1960 Drapeau : Belgique A 32 4 4 0 36 4

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Hiard
Doaré
Ninot
Rio
Le Goff
Lanthier
Lacombe
Voordeckers
Christophe
Charrier
Relmy

Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu ¹ Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 16 juillet Division 1 1 Strasbourg E Symbol neutral vote.svg 1-1 7 Rio But inscrit
2 19 juillet Division 1 2 Metz D Symbol neutral vote.svg 0–0 10
3 26 juillet Division 1 3 Bastia E[6] Symbol support vote.svg 2-0 6 Voordeckers But inscrit Charrier But inscrit
4 30 juillet Division 1 4 Monaco D Symbol oppose vote.svg 0–1 8
5 2 août Division 1 5 Toulouse E Symbol oppose vote.svg 1–4 16 Relmy But inscrit
6 9 août Division 1 6 Lille D Symbol support vote.svg 2-0 8 Relmy But inscrit Voordeckers But inscrit
7 16 août Division 1 7 Bordeaux E Symbol oppose vote.svg 2-3 11 Muller But inscrit Battiston Inscrit contre son camp (csc)
8 24 août Division 1 8 Auxerre D Symbol support vote.svg 4–1 9 Rio But inscrit Lacombe But inscrit Voordeckers But inscrit Charrier But inscrit
9 30 août Division 1 9 Le Havre E Symbol oppose vote.svg 0–1 10
10 3 septembre Division 1 10 Laval D Symbol support vote.svg 1–0 8 Rio But inscrit
11 13 septembre Division 1 11 Marseille E Symbol support vote.svg 2–1 7 Ninot But inscrit Lacombe But inscrit
12 20 septembre Division 1 12 Brest D Symbol oppose vote.svg 0-4 8
13 27 septembre Division 1 13 Nice E Symbol oppose vote.svg 1-2 12 Lacombe But inscrit
14 5 octobre Division 1 14 Paris SG D Symbol oppose vote.svg 2–3 12 Rio But inscrit Lacombe But inscrit
15 11 octobre Division 1 15 Nancy E Symbol neutral vote.svg 0-0 13
16 18 octobre Division 1 16 Sochaux D Symbol neutral vote.svg 0-0 13
17 25 octobre Division 1 17 Lens E Symbol neutral vote.svg 0-0 12
18 2 novembre Division 1 18 Nantes E Symbol oppose vote.svg 0–1 13
19 8 novembre Division 1 19 Toulon D Symbol support vote.svg 1–0 12 Relmy But inscrit
20 20 novembre Division 1 20 Metz E Symbol oppose vote.svg 1–4 12 Lanthier But inscrit
21 22 novembre Division 1 21 Bastia D Symbol support vote.svg 3-1 12 Relmy But inscrit Voordeckers But inscrit Charrier But inscrit
22 29 novembre Division 1 22 Monaco E Symbol oppose vote.svg 0–1 13
23 7 décembre Division 1 23 Toulouse D Symbol support vote.svg 2–1 12 Relmy But inscrit But inscrit
24 14 décembre Division 1 24 Lille E Symbol oppose vote.svg 0-2 13
25 21 décembre Division 1 25 Bordeaux D Symbol neutral vote.svg 0–0 13
26 11 janvier Division 1 26 Auxerre E Symbol oppose vote.svg 0-1 14
27 18 janvier Division 1 27 Le Havre D Symbol support vote.svg 2–1 15 Rio But inscrit Christophe But inscrit
28 25 janvier Coupe de France 1/32 finale Lucé (D4) N[7] Symbol support vote.svg 5-3 Rio But inscrit Lanthier But inscrit Relmy But inscrit M'Fédé But inscrit Charrier But inscrit
29 1er février Division 1 28 Laval E Symbol oppose vote.svg 0-1 16
30 8 février Division 1 29 Marseille D Symbol oppose vote.svg 1–2 18 Relmy But inscrit
31 15 février Coupe de France 1/16 finale aller Le Havre E Symbol oppose vote.svg 1-2 Lacombe But inscrit
32 19 février Coupe de France 1/16 finale retour Le Havre D Symbol support vote.svg 1-0 Christophe But inscrit
33 1er mars Division 1 30 Nice D Symbol support vote.svg 2-0 18 Ninot But inscrit Christophe But inscrit
34 4 mars Coupe de France 1/8 finale aller Rouen (D2) E Symbol neutral vote.svg 1-1 Charrier But inscrit
35 8 mars Division 1 31 Paris SG E Symbol oppose vote.svg 0–1 18
36 11 mars Division 1 32 Brest E Symbol oppose vote.svg 1–2 18 Le Goff But inscrit
37 15 mars Division 1 33 Nancy D Symbol support vote.svg 1–0 18 Barraud But inscrit
38 18 mars Coupe de France 1/8 finale retour Rouen (D2) D Symbol support vote.svg 2-0 Lanthier But inscrit Charrier But inscrit
39 22 mars Division 1 34 Sochaux E Symbol neutral vote.svg 0–0 18
40 29 mars Coupe de France 1/4 finale aller Auxerre E Symbol neutral vote.svg 1-1 Angloma But inscrit
41 1er avril Coupe de France 1/4 finale retour Auxerre D Symbol support vote.svg 2-1 a.p. Le Goff But inscrit Christophe But inscrit
42 4 avril Division 1 35 Lens D Symbol support vote.svg 2–0 16 Barraud But inscrit Charrier But inscrit
43 12 avril Division 1 36 Nantes D Symbol neutral vote.svg 0–0 17
44 15 avril Coupe de France 1/2 finale aller Marseille E Symbol oppose vote.svg 0-1
45 18 avril Division 1 37 Toulon E Symbol neutral vote.svg 1–1 14 Relmy But inscrit
46 22 avril Coupe de France 1/2 finale retour Marseille D Symbol neutral vote.svg 1-1 Relmy But inscrit
47 25 avril Division 1 38 Strasbourg D Symbol neutral vote.svg 1–1 13 Lacombe But inscrit
  • 1 N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 1[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 1 Paris Saint-Germain 1re journée 13e 38
Coupe de France Girondins de Bordeaux 1/32 de finale 1/2 finales 9

Division 1[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
10 Lille 36 38 13 10 15 40 49 -9
11 Laval 35 38 11 13 14 39 47 -8
12 Marseille 34 38 11 12 15 43 39 +4
13 Rennes 34 38 12 10 16 36 41 -5
14 Brest 34 38 13 8 17 53 63 -10
15 Sochaux 34 38 11 12 15 47 57 -10
16 Toulon 33 38 9 15 14 43 46 -3

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
38 34 12 10 16 36 41 -5 10 5 4 24 15 +9 2 5 12 12 26 -14

Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38
Terrain E D E D E D E D E D E D E D E D E E D E D E D E D E D E D D E E D E D D E D
Résultats N N V D D V D V D V V D D D N N N D V D V D V D N D V D D V D D V N V N N N
Points 1 2 4 4 4 6 6 8 8 10 12 12 12 12 13 14 15 15 17 17 19 19 21 21 22 22 24 24 24 26 26 26 28 29 31 32 33 34
Place 7 10 6 8 16 8 11 9 10 8 7 8 12 12 13 13 12 13 12 12 12 13 12 13 13 14 15 16 18 18 18 18 18 18 16 17 14 13

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Gérard Lanthier sur HistoAJA.free.fr
  2. Du au , plus précisément
  3. « Angloma, la longévité », 100 ans en Rouge et Noir, Hors-série Ouest-France, 2001, p. 58
  4. a et b Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 418
  5. a et b Jocelyn Angloma signe en novembre une licence amateur à la suite d'un essai. Il débute avec l'équipe C puis intègre la réserve, avant de faire ses débuts en Coupe de France avec l'équipe première. Il ne pourra cependant faire ses débuts en Division 1 qu'en mars, n'étant pas qualifié jusqu'alors par la Fédération française de football. Source : « Angloma, la longévité », 100 ans en Rouge et Noir, Hors-série Ouest-France, 2001, p. 58
  6. a et b Le terrain du SEC Bastia est suspendu, à la suite d'incidents survenus le face au FC Sochaux-Montbéliard lors d'un huitième de finale de Coupe de France. Le match « à domicile » de Bastia est disputé à Tours
  7. Match disputé à Orléans

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994