Saison 1982-1983 du Stade rennais FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade rennais football club
1982-1983

Généralités
Président Gérard Dimier
Entraîneur Jean Vincent
Résultats
Championnat 1er du groupe A, promu en D1
23V-8N-3D, 54 points
68 buts pour, 25 contre
Match des champions de D2 Champion
SC Toulon 1 - 0, 2 - 2
Coupe de France Trente-deuxièmes de finale
Toulouse FC 0 - 1
Meilleur buteur Championnat :
Farès Bousdira (17)
Vicky Peretz (17)
Toute la saison :
Vicky Peretz (19)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1982-1983 du Stade rennais football club débute le avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le avec un titre de champion de France de deuxième division synonyme de remontée en Division 1.

Le Stade rennais FC est également engagé en Coupe de France.


Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

À l'aube de la saison 1982-1983, l'objectif du Stade rennais FC est clairement la remontée en première division. « Le temps du purgatoire touche à sa fin », prédit ainsi le Maire de Rennes, Edmond Hervé[1]. Pour appuyer ses dires, la municipalité consent une subvention de 2 millions de francs au club afin de l'aider à sortir de l'impasse dans lequel il est engagé depuis le milieu des années 1970[1].

Après le départ de Pierre Garcia, le SRFC se lance à la recherche d'un nouvel entraîneur. C'est Jean Vincent, qui vient de mener le Cameroun à la Coupe du monde, qui est retenu parmi vingt-cinq candidatures[1]. Pour la première fois depuis 1933 et le départ de Kalman Szekany, le club rompt avec la tradition d'un entraîneur déjà passé sous les couleurs rennaises comme joueur. Vincent trouve à sa disposition un effectif qui ne compte plus Jean-Yves Kerjean, et où toute la ligne d'attaque est à redessiner après les départs de M'Pelé, Bonsink, Nosibor, Llorens, Saliné et Anafal... Les recruteurs rennais ont cependant le nez creux en faisant venir les Antillais Relmy et Sither, alors que l'Israélien Vicky Peretz fait son arrivée dans le cadre d'un accord avec le RC Strasbourg[1].

Le Stade rennais débute sa saison en fanfare, et s'empare rapidement de la tête de son groupe. Peretz et Sither trouvent rapidement leurs marques et empilent les buts, bien secondés par un Farès Bousdira efficace. Invaincu pendant toute la phase aller, le Stade rennais creuse l'écart au classement. Sa série d'invincibilité s'arrête finalement à la vingtième journée, sur le terrain de son dauphin, le Nîmes Olympique (0 - 2). Victime d'un petit coup de moins bien en décembre - janvier, les Rennais voient les Nîmois revenir à un point, mais jamais la première place ne sera cédée aux « Crocodiles ». Reparti sur de bonnes bases, et malgré une élimination dès les trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France face au Toulouse FC, le Stade rennais s'assure sa remontée en Division 1 le 14 mai, après une victoire obtenue à Limoges. Cerise sur le gâteau, le SRFC remporte le titre de champion de France de deuxième division en battant le SC Toulon après une double confrontation entre les deux clubs.

Transferts en 1982-1983[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbol support vote.png Arrivées
Patrick Brulez Drapeau de la France France Drapeau : France FC Tours
Serge Le Dizet Drapeau de la France France Drapeau : France Stade quimpérois
Louis M'Fédé Drapeau du Cameroun Cameroun Drapeau : Cameroun Canon Yaoundé
Vicky Peretz Drapeau d’Israël Israël Drapeau : France RC Strasbourg
Mario Relmy Drapeau de la France France Drapeau : France Girondins de Bordeaux
Pierre Sither Drapeau de la France France Drapeau : France La Berrichonne de Châteauroux
Symbol oppose vote.png Départs
Houssaine Anafal Drapeau du Maroc Maroc Drapeau : Maroc KAC de Kénitra
Karel Bonsink Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Flag of Hong Kong (1959–1997).svg Seiko Sports Association
Pierre Guillard Drapeau de la France France Drapeau : France UCK Vannes
Jean-Yves Kerjean Drapeau de la France France Drapeau : France FC Chaumont
Jacques Linarès Drapeau de la France France Drapeau : France SRFC amateurs
Robert Llorens Drapeau de la France France Drapeau : France Le Havre AC
François M'Pelé Drapeau de la République du Congo République populaire du Congo arrêt
Guy Nosibor Drapeau de la France France Drapeau : France AS Corbeil-Essonnes
Gérard Saliné Drapeau de la France France Drapeau : France CS Thonon
Fabrice Simon Drapeau de la France France Drapeau : France AS Saint-Seurin

L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat[2] Coupe France Total Saison
M But inscrit M But inscrit M But inscrit
D Drapeau : France FRA Yannick Bajeot 1er septembre 1959 - 10 0 1 0 11 0
D Drapeau : France FRA Philippe Berlin 25 mars 1956 - 34 0 3 0 37 0
M Drapeau : France FRA Farès Bousdira 20 septembre 1953 Drapeau : France A 33 17 2 0 35 17
D Drapeau : France FRA Patrick Brulez 31 octobre 1950 - 30 0 3 0 33 0
D Drapeau : France FRA Alain Doaré 28 novembre 1963 - 0 0 0 0 0 0
D Drapeau : France FRA Didier Dufour 25 avril 1952 - 34 0 3 0 37 0
G Drapeau : France FRA Jean-Noël Dusé 15 décembre 1948 - 33 0 3 0 36 0
D Drapeau : France FRA Serge Le Dizet 27 juin 1964 Drapeau : France B 0 0 0 0 0 0
A Drapeau : France FRA Bruno Marin 9 octobre 1963 - 1 0 0 0 1 0
A Drapeau : Cameroun CMR Louis M'Fédé 26 février 1961 Drapeau : Cameroun A 1 0 1 1 2 1
A Drapeau : France FRA Philippe Morin 28 mars 1962 - 33 11 3 1 36 12
A Drapeau : Israël ISR Vicky Peretz 11 février 1953 Drapeau : Israël A 33 17 3 2 35 19
M Drapeau : France FRA Patrick Rampillon 4 juillet 1955 - 1 0 0 0 1 0
A Drapeau : France FRA Mario Relmy 7 mai 1960 - 17 7 2 1 19 8
M Drapeau : France FRA Bernard Samson 12 décembre 1958 - 33 6 3 2 36 8
A Drapeau : France FRA Pierre Sither 19 février 1957 - 31 9 1 1 32 10
D Drapeau : France FRA Bernard Tischner 9 septembre 1957 - 31 1 2 0 33 1
G Drapeau : France FRA Dominique Vaast 25 mars 1959 - 1 0 0 0 1 0
M Drapeau : France FRA Dominique Vésir 19 janvier 1956 - 18 0 1 1 19 1
M Drapeau : France FRA Christian Zajaczkowski 16 février 1961 - 33 0 3 0 36 0

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Dusé
Berlin
Tischner
Brulez
Dufour
Bousdira
Samson
Zajaczkowski
Sither
Peretz
Morin


Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu ¹ Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 31 juillet Division 2 - Groupe A 1 Châteauroux E Symbol support vote.svg 3-1 1 Morin But inscrit Samson But inscrit Bousdira But inscrit
2 7 août Division 2 - Groupe A 2 Nœux-les-Mines D Symbol neutral vote.svg 1–1 3 Peretz But inscrit
3 14 août Division 2 - Groupe A 3 Angoulême E Symbol support vote.svg 1-0 1 Morin But inscrit
4 21 août Division 2 - Groupe A 4 Nîmes D Symbol support vote.svg 2–0 1 Peretz But inscrit But inscrit
5 28 août Division 2 - Groupe A 5 Béziers E Symbol support vote.svg 2–1 1 Peretz But inscrit Bousdira But inscrit
6 4 septembre Division 2 - Groupe A 6 Viry-Châtillon D Symbol support vote.svg 2-0 1 Morin But inscrit Sither But inscrit
7 11 septembre Division 2 - Groupe A 7 Angers E Symbol support vote.svg 2-0 1 Bousdira But inscrit Sither But inscrit
8 18 septembre Division 2 - Groupe A 8 Guingamp D Symbol support vote.svg 1–0 1 Samson But inscrit
9 25 septembre Division 2 - Groupe A 9 Libourne E Symbol neutral vote.svg 2–2 1 Peretz But inscrit Sither But inscrit
10 2 octobre Division 2 - Groupe A 10 Abbeville D Symbol support vote.svg 2–0 1 Bousdira But inscrit Sither But inscrit
11 9 octobre Division 2 - Groupe A 11 Valenciennes E Symbol neutral vote.svg 2–2 1 Morin But inscrit Bousdira But inscrit
12 16 octobre Division 2 - Groupe A 12 Alès D Symbol neutral vote.svg 1-1 1 Bousdira But inscrit
13 23 octobre Division 2 - Groupe A 13 Racing Paris 1[3] E Symbol neutral vote.svg 0-0 1
14 30 octobre Division 2 - Groupe A 14 Le Havre D Symbol support vote.svg 1–0 1 Bousdira But inscrit
15 6 novembre Division 2 - Groupe A 15 Montpellier E Symbol support vote.svg 2-1 1 Morin But inscrit Samson But inscrit
16 13 novembre Division 2 - Groupe A 16 Corbeil-Essonnes E Symbol support vote.svg 4-2 1 Peretz But inscrit Bousdira But inscrit Sither But inscrit Boucolon Inscrit contre son camp (csc)
17 20 novembre Division 2 - Groupe A 17 Limoges D Symbol support vote.svg 3-0 1 Peretz But inscrit Bousdira But inscrit But inscrit
18 27 novembre Division 2 - Groupe A 18 Nœux-les-Mines E Symbol neutral vote.svg 0–0 1
19 4 décembre Division 2 - Groupe A 19 Angoulême D Symbol neutral vote.svg 0–0 1
20 11 décembre Division 2 - Groupe A 20 Nîmes E Symbol oppose vote.svg 0–2 1
21 9 janvier Coupe de France 6e tour AS Vitré (Ligue) E Symbol support vote.svg 7-1 Morin But inscrit Samson But inscrit Peretz But inscrit But inscrit Vésir But inscrit Sither But inscrit M'Fédé But inscrit
22 16 janvier Coupe de France 7e tour Douarnenez (DH) D Symbol support vote.svg 2-0 Samson But inscrit Relmy But inscrit
23 22 janvier Division 2 - Groupe A 21 Béziers D Symbol support vote.svg 2-0 1 Bousdira But inscrit But inscrit
24 29 janvier Division 2 - Groupe A 22 Viry-Châtillon E Symbol neutral vote.svg 1–1 1 Peretz But inscrit
25 5 février Division 2 - Groupe A 23 Angers D Symbol support vote.svg 4–1 1 Morin But inscrit Peretz But inscrit Sither But inscrit Relmy But inscrit
26 12 février Coupe de France 1/32 finale Toulouse (D1) N[4] Symbol oppose vote.svg 0-1
27 19 février Division 2 - Groupe A 24 Guingamp E Symbol support vote.svg 2-0 1 Peretz But inscrit Bousdira But inscrit
28 26 février Division 2 - Groupe A 25 Libourne D Symbol support vote.svg 5–1 1 Morin But inscrit Samson But inscrit Bousdira But inscrit But inscrit Relmy But inscrit
29 19 mars Division 2 - Groupe A 26 Abbeville E Symbol support vote.svg 1-0 1 Morin But inscrit
30 26 mars Division 2 - Groupe A 27 Valenciennes D Symbol support vote.svg 2–1 1 Tischner But inscrit Morin But inscrit
31 2 avril Division 2 - Groupe A 28 Alès E Symbol oppose vote.svg 1-2 1 Samson But inscrit
32 9 avril Division 2 - Groupe A 29 Racing Paris 1[3] D Symbol support vote.svg 2–1 1 Morin But inscrit Relmy But inscrit
33 23 avril Division 2 - Groupe A 30 Le Havre E Symbol oppose vote.svg 1-2 1 Relmy But inscrit
34 30 avril Division 2 - Groupe A 31 Montpellier D Symbol support vote.svg 4–1 1 Morin But inscrit Sither But inscrit But inscrit Relmy But inscrit
35 7 mai Division 2 - Groupe A 32 Corbeil-Essonnes D Symbol support vote.svg 6–0 1 Peretz But inscrit But inscrit But inscrit Bousdira But inscrit Relmy But inscrit Piazza Inscrit contre son camp (csc)
36 14 mai Division 2 - Groupe A 33 Limoges E Symbol support vote.svg 1–0 1 Peretz But inscrit
37 21 mai Division 2 - Groupe A 34 Châteauroux D Symbol support vote.svg 5–2 1 Samson But inscrit Peretz But inscrit But inscrit But inscrit Sither But inscrit
38 27 mai Division 2 - Match des champions aller Toulon E Symbol support vote.svg 1–0 Bérenguier Inscrit contre son camp (csc)
39 3 juin Division 2 - Match des champions retour Toulon D Symbol neutral vote.svg 2–2 Bousdira But inscrit Relmy But inscrit
  • 1 N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 2[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]
Match des champions[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 2 Stade rennais FC 1re journée 1er 36[2]
Coupe de France Paris Saint-Germain 6e tour 1/32 de finale 3

Division 2 - Groupe A[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Rennes 54 34 23 8 3 68 25 +43
2 Nîmes 49 34 19 11 4 65 34 +31
3 Valenciennes 47 34 18 11 5 74 39 +35
4 Racing Paris 1 43 34 17 9 8 60 28 +32

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
34 54 23 8 3 68 25 +43 14 3 0 43 9 +34 9 5 3 25 16 +9


Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
Terrain E D E D E D E D E D E D E D E E D E D E D E D E D E D E D E D D E D
Résultats V N V V V V V V N V N N N V V V V N N D V N V V V V V D V D V V V V
Points 2 3 5 7 9 11 13 15 16 18 19 20 21 23 25 27 29 30 31 31 33 34 36 38 40 42 44 44 46 46 48 50 52 54
Place 1 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 402
  2. a et b Dont les deux rencontres du match des champions de D2
  3. a b c et d À l'été 1982, Jean-Luc Lagardère prend le contrôle du Paris FC qu'il renomme « Racing Paris 1 » avec l'accord du Racing Club de France. À l'issue de la saison, un accord prévoyant une fusion entre le Racing Paris 1 et le Racing Club de France en cas de maintien du premier nommé en D2 est mis en application. Le nouveau club reprend le nom de Racing Club de Paris. Le nom du Paris FC ne subsiste lui qu'à travers l'ancienne équipe réserve qui évolue au niveau amateur
  4. Match disputé à Redon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994