Centre d'entraînement Henri-Guérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centre d'entraînement Henri-Guérin
Piverdiere Siege administratif.jpg

Le siège administratif du Stade rennais et le terrain d'entraînement principal du Centre Henri-Guérin.

Généralités
Surnom(s)
La Piverdière
Adresse
Construction et ouverture
Ouverture
Juin 2000
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

Le centre d'entraînement Henri-Guérin, couramment surnommé la Piverdière, du nom du lieu-dit où il est situé, est le centre d'entraînement de l'équipe de football du Stade rennais FC. Inauguré en juin 2000, il est situé à la périphérie de l'agglomération de Rennes, et accueille les entraînements de l'équipe première, mais aussi les entraînements et matchs de ses équipes de jeunes. Depuis 2007, le centre est également le siège social du Stade rennais qui y regroupe ses services administratifs et commerciaux.

Historique[modifier | modifier le code]

François Pinault inaugure le centre d'entraînement en juin 2000.

Le , le conseil municipal de la ville de Rennes vote la construction d'un centre d'entraînement dédié au Stade rennais football club, situé au lieu-dit la Piverdière, à proximité immédiate du Roazhon Park[1]. Depuis son ouverture en 1912, le Stade rennais utilise comme lieu d'entraînement les terrains annexes ou le terrain d'honneur du parc des sports de la route de Lorient[2],[3], sans bénéficier d'un centre totalement dédié à cet usage. Le centre d'entraînement est inauguré en juin 2000 par François Pinault[4]. Il prend le nom de centre d'entraînement Henri-Guérin, en hommage à un ancien joueur et entraîneur du Stade rennais, devenu ensuite sélectionneur de l'équipe de France de football et dirigeant au sein de la Ligue de Bretagne[5].

En 2007, le centre d'entraînement subit plusieurs aménagements. Le Stade rennais y déménage ses services administratifs et commerciaux, situés auparavant dans des préfabriqués installés à côté du stade de la route de Lorient[6],[7], pour en faire son siège social. Un bâtiment consacré à la kinésithérapie et à la balnéothérapie est également construit[8], alors qu'un terrain synthétique, principalement consacré aux jeunes joueurs du centre de formation, est installé[9].

Enfin, de nouveaux travaux sont réalisés à partir de 2011. À cette date, une nouvelle aire de jeu est aménagée pour les entraînements des professionnels, le terrain principal étant jugé trop gras en hiver, et facteur de blessures. La pelouse qui y est installée est ainsi de qualité identique à celle du stade de la route de Lorient[10]. Le terrain d'honneur, où évolue l'équipe réserve, voit quant à lui la construction de deux tribunes couvertes de 156 places chacune, qui sont inaugurées en 2012[11].

Description des installations[modifier | modifier le code]

Entrée du club house au centre d'entraînement.

Occupant une superficie de huit hectares[12], le centre d'entraînement comprend trois terrains en gazon naturel, un terrain synthétique, et deux aires de jeux, l'une en gazon naturel, l'autre en synthétique. Le bâtiment consacré aux joueurs comprend plusieurs salles[13] :

Le centre d'entraînement Henri-Guérin est également le siège social du Stade rennais football club[8], un bâtiment abritant la plupart des services administratifs et commerciaux du club y étant installé sur une surface d'environ 1 000 mètres carrés[6],[8]. Enfin, à l'usage des équipes de jeunes du club, le centre d'entraînement compte un petit bâtiment séparé, abritant d'autres vestiaires.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Utilisation du centre[modifier | modifier le code]

Propriété de la ville de Rennes[15], le centre d'entraînement Henri-Guérin est à l'usage exclusif du Stade rennais football club. Comme son nom l'indique, son rôle principal est d'abriter les entraînements de l'effectif professionnel du club. S'y déroulent également les entraînements des joueurs du centre de formation, qui bénéficient notamment du terrain synthétique de dernière génération[9].

Homologué par la Fédération française de football sous le nom de stade de la Piverdière[16], le centre d'entraînement accueille également des matchs de compétition officielle, en particulier ceux de l'équipe réserve du club qui évolue en Championnat de France amateur[17], et ceux des équipes du centre de formation. Le , la réserve du Stade rennais remporte ainsi à la Piverdière le titre de champion de France des réserves professionnelles[18].

Match de Coupe Gambardella disputé sur le terrain d'honneur du centre d'entraînement.

Environnement et accès[modifier | modifier le code]

Entrée du centre sur la route de Sainte-Foix.

Le centre d'entraînement Henri-Guérin est situé dans le quartier Cleunay - Arsenal-Redon, dans la partie ouest de l'agglomération rennaise. Dans sa partie est, il est bordé par la rocade de Rennes, et se trouve non loin du cours de la Vilaine situé plus au Nord. Entre le centre d'entraînement et la Vilaine se trouve le parking dédié aux spectateurs qui viennent assister aux matchs disputés au Roazhon Park[19]. La présence de ce dernier est également un élément qui caractérise l'environnement du centre d'entraînement.

Situé sur la route de Sainte-Foix[16], le centre d'entraînement n'est desservi directement par aucune ligne de bus du réseau de la Star. Les arrêts les plus proches sont ceux des lignes 9 et 11, qui desservent le Roazhon Park et le centre commercial adjacent[20]. En automobile, le centre d'entraînement est accessible directement par la sortie « porte de Cleunay » de la rocade.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loire 1997, p. 52
  2. « Interview de Prouff, entraîneur du Stade rennais » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 8 août 2010)
  3. « Travaux et entraînements au Stade rennais » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 8 août 2010)
  4. Pascal Ferré, « Rennes, l'impossible phare ouest », France Football no 2905, 11 décembre 2001, p. 34
  5. Georges Cadiou, La grande histoire du football en Bretagne, Liv'Éditions, Le Faouët, 1998, p. 351 et 352 (ISBN 2-910781-69-0)
  6. a et b « Des travaux débutent à la Piverdière », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 8 août 2010)
  7. Patrick Dessault, « Dréossi, l'homme au Nord », France Football, no 2974bis, 11 avril 2002, p. 30
  8. a, b et c « La Piverdière en travaux », sur staderennais.com, (consulté le 8 août 2010)
  9. a et b « Un nouveau terrain synthétique à la Piverdière », sur staderennais.com, (consulté le 8 août 2010)
  10. « Piverdière : de gros changements pour 2011-2012 », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 1er novembre 2013)
  11. « Travaux intersaison : quels changements ? », sur staderennais.com, (consulté le 1er novembre 2013)
  12. a et b « Le centre d'entraînement », sur stade-rennais-online.com (consulté le 10 août 2010)
  13. « Centre d'entraînement », sur staderennais.com (consulté le 10 août 2010)
  14. « Après l'effort... la récupération », sur staderennais.com, (consulté le 10 août 2010)
  15. « Les clubs professionnels », sur rennes.fr (consulté le 8 août 2010)
  16. a et b « Stade rennais FC - les terrains du club », sur fff.fr (consulté le 10 août 2010)
  17. « CFA : reprise ce dimanche », sur staderennais.com, (consulté le 10 août 2010)
  18. « CFA : Les Espoirs sont champions ! », sur staderennais.com, (consulté le 10 août 2010)
  19. « Plan d'accès au stade de la route de Lorient », sur staderennais.com (consulté le 9 août 2010)
  20. [PDF] « Mini-plan du réseau de transports urbains de l'agglomération de Rennes », sur star.fr (consulté le 10 août 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Cette bibliographie présente quelques ouvrages de référence. Ceux utilisés pour la rédaction de cet article sont suivis du symbole Document utilisé pour la rédaction de l’article.

  • (fr) Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Rennes, Éditions Apogée, , 488 p. (ISBN 2-909275-40-X)
  • (fr) Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton, volume II : 1991-1997, Rennes, Éditions Apogée, , 104 p. (ISBN 2-84398-000-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (fr) Claude Loire & Virginie Charbonneau, Stade rennais FC, 100 ans en rouge et noir, l'album du centenaire, Rennes, Éditions Apogée, , 123 p. (ISBN 2843981077)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :