Guy Lacombe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacombe.
Guy Lacombe
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 13 juin 1955 (1955-06-13) (58 ans)
Lieu Villefranche-de-Rouergue (Aveyron)
Période pro. 1977-1989
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1970-1975 Drapeau : France Stade Villefranchois
Parcours amateur
Saisons Club
1975-1976 Drapeau : France US Albi 29 (10)
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1976-1979 Drapeau : France FC Nantes 55 0(9)
1979-1981 Drapeau : France RC Lens 86 (16)
1981-1983 Drapeau : France FC Tours 90 (10)
1983-1985 Drapeau : France Toulouse FC 82 0(6)
1985-1986 Drapeau : France Stade rennais 53 0(6)
1986-1987 Drapeau : France Lille OSC 23 0(4)
1987-1989 Drapeau : France AS Cannes 35 0(4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1983-1984 Drapeau : France France olympique 09 0(2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1995-1997 Drapeau : France AS Cannes
1998-1999 Drapeau : France Toulouse FC
1999-2002 Drapeau : France EA Guingamp
2002-2005 Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard
2005-2007 Drapeau : France Paris Saint-Germain
2007-2009 Drapeau : France Stade rennais
2009-2011 Drapeau : France AS Monaco
2012-2013 Drapeau : Émirats arabes unis Al Wasl Dubaï
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 17 février 2013

Guy Lacombe, né le 13 juin 1955 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), est un footballeur puis entraîneur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En tant que joueur, Guy Lacombe est prêté par le Stade rennais, au LOSC (Lille Olympique Sporting Club) en décembre 1986 jusqu'à la fin de saison. Il y marque 4 buts notamment un triplé en championnat, le 13 décembre 1986 contre Sochaux où les Lillois s'imposent à domicile 6 à 0. Son dernier but sous les couleurs lilloises est marqué le 15 mai 1987 contre le FC Metz (victoire de Lille à domicile 3 à 0).

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Guy Lacombe fait ses premières armes au centre de formation de l'AS Cannes. De 1990 à 1995, il va diriger plusieurs futures stars du football français : Zinédine Zidane, Patrick Vieira, Johan Micoud, Peter Luccin ou encore Sébastien Frey. En octobre 1995, il prend la tête de l'équipe première et évite la relégation au club pendant deux saisons.

À l'été 1998, il prend en charge la destinée du Toulouse Football Club, alors tout frais promu en 1e division, mais l'expérience n'est pas satisfaisante : il est remplacé par Alain Giresse en janvier 1999 alors que le club est bon dernier au classement.

Mais Guy Lacombe rebondit très vite à l'En Avant de Guingamp qu'il rejoint en février 1999. Sous son impulsion, le club se maintient en 2e division et revient en 1re division dès la saison suivante. Malgré des moyens limités, le club se maintient parmi l'élite pendant les saisons 2000-2001 et 2001-2002, grâce aux bonnes performances, entre autres, de Hubert Fournier, Fabrice Fiorèse et Florent Malouda. Guy Lacombe réalise son plus beau coup lors du Mercato en 2002, en faisant venir en Bretagne un attaquant ivoirien qui n'était que remplaçant au Mans en 2e division, un certain Didier Drogba.

Fort de ses succès passés, Guy Lacombe rejoint Sochaux à l'été 2002 en remplacement de Jean Fernandez. S'appuyant sur une génération exceptionnelle de joueurs (Benoît Pedretti, Pierre-Alain Frau, Sylvain Monsoreau, Mickaël Pagis, Santos ou encore Wilson Oruma), Lacombe obtient des résultats satisfaisants en championnat : (5e en 2003 et en 2004, 10e en 2005) et en Coupe de la Ligue (finaliste en 2003 et vainqueur en 2004). Le club réalise également un bon parcours en Coupe UEFA lors des saisons 2003-2004 et 2004-2005. Le travail de Guy Lacombe à Sochaux est reconnu et l'équipe séduit par le jeu qu'elle développe : un football offensif et de qualité. Malgré tout, le torchon brûle entre le président du club Jean-Claude Plessis et son entraîneur : Guy Lacombe refuse de prolonger son contrat et les deux hommes décident de mettre fin à leur fructueuse collaboration en août 2005.

Lors de la trêve hivernale de la saison 2005-2006, il est nommé entraîneur du Paris Saint-Germain par le président Pierre Blayau, en remplacement de Laurent Fournier. Avec lui, le PSG remporte la coupe de France 2005-2006 contre l'Olympique de Marseille et gagne ainsi une place en coupe UEFA pour la saison 2006-2007, mais les résultats du club en championnat sont médiocres. Son passage à la tête du club de la capitale est marqué par des conflits répétés avec de nombreux joueurs "vedettes" de son effectif : Mario Yepes, Bonaventure Kalou, Jérôme Rothen et surtout Vikash Dhorasoo avec qui il ira jusqu'au clash, ce qui entraînera le licenciement de l'international français le .

Le , deux jours après la défaite du PSG contre Valenciennes, Guy Lacombe est destitué de son poste d'entraîneur par Alain Cayzac, contre 4 millions d'euros d'indemnités de licenciement[1]. Il est remplacé par Paul Le Guen. Son bilan en tant qu'entraîneur du PSG est de 8 victoires, 14 défaites et 16 nuls pour 38 matches joués en Ligue 1.

Il obtient, quelques mois après, un poste de consultant sportif pour Canal+ et France Télévision.

Le , Guy Lacombe prend la succession de Pierre Dréossi au poste d'entraîneur du Stade rennais. Dréossi reste manager général du club. Au terme d'une série positive en fin de saison, il parvient à amener le club à la 6e place.

Son contrat étant arrivé à échéance, il s'engage pour 2 ans avec l'AS Monaco le où il remplace Ricardo.

A Monaco, club qui vient de traverser des saisons moyennes, il ne parvient pas à inverser la tendance, notamment en raison d'un fond de jeu inexistant (l'ASM réalise ainsi une série de quatre 0-0 d'affilée entre les 28ème et 31ème journées, une première dans l'histoire du club). Il amène néanmoins l'équipe en finale de la Coupe de France en 2010, match perdu 1-0 au terme des prolongations. Son coaching lors de cette finale a été par la suite contesté. La saison suivante est encore plus catastrophique. Au terme de la 17ème journée, l'AS Monaco n'a remporté que deux victoires, dont une seule sur son terrain, s'est fait éliminer de la Coupe de la Ligue et a vu son stade se déserter, l'équipe, enfermée dans un schéma ultra défensif, ne proposant aucun spectacle. Guy Lacombe est sur la sellette après une nouvelle défaite au stade Louis II face à l'ASSE. Finalement, il obtient un sursis grâce à un but inespéré de Park qui permet aux joueurs du rocher se s'imposer dans les arrêts de jeu face à Sochaux (2-1). À la suite des mauvais résultats depuis le début de saison et deux jours après l'élimination de son équipe en 32ème de finale de la Coupe de France face à Chambéry, il est démis de ses fonctions le 10 janvier 2011.

Le le club d'Al Wasl Dubaï annonce sa nomination au poste d'entraîneur à la place de Bruno Metsu, démissionnaire pour des problèmes de santé. Lacombe vit ainsi sa première expérience à l'étranger. Après une défaite 4-0 face à Al Ahli, le club, alors neuvième du championnat, se sépare de lui le 17 février 2013[2].

Depuis le 1er octobre 2013, Guy Lacombe a rejoint la Direction Technique Nationale en tant qu'entraineur national et responsable de la formation des cadres techniques[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

Club Matchs Victoires Match nul Défaites % victoire
FC Sochaux 152 48 33 33 31,6 %
Paris SG 38 8 16 14 21 %
Stade rennais 58 24 23 11 41,4 %
AS Monaco 57 18 20 16 31,58 %

Statistiques en Championnat (Ligue 1 au 10 janvier 2011).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. planetepsg.com
  2. « Guy Lacombe viré d'Al Wasl », sur lequipe.fr, L'Equipe.fr,‎ 17 février 2013 (consulté le 17 février 2013)
  3. Guy Lacombe rejoint la DTN