Jean-François Domergue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Domergue.

Jean-François Domergue
Image illustrative de l’article Jean-François Domergue
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (61 ans)
Lieu Bordeaux
Taille 1,77 m
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
1969-1975Drapeau : France G Bordeaux
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1975-1980Drapeau : France G Bordeaux117 (11)
1980-1982Drapeau : France Lille OSC082 0(8)
1982-1983Drapeau : France Ol lyonnais042 0(9)
1983-1986Drapeau : France Toulouse FC125 (20)
1986-1988Drapeau : France Ol Marseille089 0(7)
1988-1989Drapeau : France SM Caen046 0(7)
1969-1989Total5010(62)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1984-1989Drapeau : France France009 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2000-2004Drapeau : France Le Havre AC 131 (50)
2004-2007Drapeau : France Montpellier HSC 104 (34)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Jean-François Domergue, né à Bordeaux le , est un footballeur international français, devenu entraîneur puis dirigeant.

En quinze ans de carrière, ce défenseur dispute 501 matchs professionnels (dont 445 matchs de première division) et marque 62 buts. Il est sélectionné à neuf reprises en équipe de France, avec laquelle il devient champion d'Europe de football en 1984.

Carrière[modifier | modifier le code]

Formé aux Girondins de Bordeaux, Jean-François Domergue y commence sa carrière comme arrière gauche[1]. Après deux années d'apprentissage, il devient titulaire en défense au cours de la saison 1977-1978 au sein d'une équipe qui progresse dans la hiérarchie du football français. Devant le risque de perdre sa place avec le recrutement prestigieux réalisé par le club (Marius Trésor notamment), il signe en 1980 un contrat de trois ans avec le Lille OSC[2]. Il y remporte le tournoi international amical de la communauté urbaine de Lille en 1981, en marquant en finale[3].

Devenu un joueur réputé de première division, il enchaîne 188 matches consécutifs de championnat entre avril 1981 et février 1986 sous les maillots de Lille, Lyon (avec lequel il connaît la relégation en 1983, malgré ses huit buts en championnat) et Toulouse. Sélectionné de dernière minute au championnat d'Europe des Nations en 1984, il rentre en cours de jeu à la place d'Yvon Le Roux, blessé, au cours du premier match face au Danemark et ne quitte plus l'équipe. Il participe donc aux cinq matchs de la compétition et inscrit même un doublé en demi-finale contre le Portugal.

Il signe en 1986 à l'Olympique de Marseille pour occuper le poste de libéro. Il y découvre la coupe d'Europe avec la Coupes des Coupes et une élimination en demi-finale contre l'Ajax Amsterdam. Grâce à ces performances, il est à nouveau sélectionné à trois reprises, en équipe de France[4]. Après deux saisons marseillaises, il rejoint le promu du SM Caen, qui découvre pour la toute première fois la Division 1. Son expérience lui permet de contribuer largement à maintenir le club caennais parmi l'élite lors de cette saison 1988-1989. Il arrête sa carrière en début de saison suivante en raison de désaccords avec l’entraîneur, Robert Nouzaret[5].

Reconverti comme dirigeant, d'abord à Caen puis au Paris SG (recruteur puis directeur général adjoint de juin 1992 à décembre 2000), il devient en 2000 l'entraîneur du Havre AC, qu'il fait monter en première division après deux saisons.

En 2002, il est pressenti comme possible successeur de Roger Lemerre à la tête de l'équipe de France (c'est finalement Jacques Santini qui sera choisi).

En 2004, il rejoint le Montpellier HSC en Ligue 2, où il est démis de ses fonctions le 24 avril 2007 -à 4 journées de la fin du championnat- et remplacé par Rolland Courbis par le président du club, Louis Nicollin, en raison de la place de relégable qu'occupe alors Montpellier[6]. Il reste cependant au sein du club héraultais ou il est nommé manager adjoint du centre de formation. Il devient directeur de ce même centre de formation en juillet 2009.

Sa bonne amitié avec Michel Platini lui fait quitter quitte le club de Montpellier en décembre 2013 pour entrer à l'UEFA (c'est Henri Stambouli qui lui succède). À partir de janvier 2014, il y occupe un poste de chargé de mission pour le développement des écoles de football dans les pays de l'Est.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En Équipe de France[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Son fils, Xavier Domergue, est journaliste sportif et commentateur de matchs de foot sur beIN Sport.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Jean-François Domergue [7],[8]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1975-1976 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 3 0 - - - - - 3 0
1976-1977 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 8 0 1 0 - - - 9 0
1977-1978 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 21 0 5 1 - - - 26 1
1978-1979 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 37 3 3 0 - - - 40 3
1979-1980 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 38 7 1 0 - - - 39 7
1980-1981 Drapeau de la France Lille OSC D1 36 6 7 0 - - - 43 6
1981-1982 Drapeau de la France Lille OSC D1 38 2 1 0 - - - 39 2
1982-1983 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 38 8 4 1 - - - 42 9
1983-1984 Drapeau de la France Toulouse FC D1 38 7 3 0 - - - 41 7
1984-1985 Drapeau de la France Toulouse FC D1 38 3 9 3 - - - 47 6
1985-1986 Drapeau de la France Toulouse FC D1 36 7 1 0 - - - 37 7
1986-1987 Drapeau de la France Olympique de Marseille D1 38 6 8 0 - - - 46 6
1987-1988 Drapeau de la France Olympique de Marseille D1 35 0 1 0 C2 7 0 43 0
1988-1989 Drapeau de la France SM Caen D1 38 5 5 1 - - - 43 6
1989-1990 Drapeau de la France SM Caen D1 3 1 - - - - - 3 1
Total sur la carrière 445 55 49 6 - 7 0 501 61
  • 9 sélections et 2 buts en équipe de France[9], avec :
    • 5 matchs et 2 buts lors de la phase finale de l'Euro 1984
    • 2 matchs et 0 but lors des éliminatoires de l'Euro 1988
    • 2 matchs et 0 but lors de rencontres amicales

Entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : France Le Havre AC : 50 victoires, 45 défaites et 36 matchs nuls (en championnat), soit 38 % de victoires
  • Drapeau : France Montpellier HSC : 34 victoires, 39 défaites et 31 matchs nuls (en championnat), soit 33 % de victoires[7]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Jean-François Domergue, afterfoot.com
  2. collectif, « Ille », L'Équipe football 81, L'Équipe,‎ , p. 18 (ISSN 0153-1069)
  3. « Tournoi de la Communauté Urbaine de Lille », sur rsssf.com (consulté le 30 décembre 2010)
  4. Fiche de Jean-François Domergue, site de la Fédération française de football
  5. « Saison 1989-90 », sur Petite histoire du Stade Malherbe de Caen (consulté le 30 décembre 2010)
  6. « Le nouveau coup de sang de Loulou Nicollin », sur 20minutes.fr (consulté le 18 octobre 2010)
  7. a et b Statistiques de Jean-François Domergue, footballdatabase.eu
  8. (en) « Jean-François Domergue », sur www.national-football-teams.com (consulté le 21 janvier 2016)
  9. « Joueur - Jean-François DOMERGUE - FFF », sur Fédération Française de Football (consulté le 21 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]