Saint-Jean-la-Poterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Jean-la-Poterie
Saint-Jean-la-Poterie
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Intercommunalité Redon Agglomération
Maire
Mandat
Alexis Matull
2020-2026
Code postal 56350
Code commune 56223
Démographie
Gentilé Potians, Potiane
Population
municipale
1 485 hab. (2018 en diminution de 1,92 % par rapport à 2013)
Densité 176 hab./km2
Population
agglomération
52 758 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 14″ nord, 2° 07′ 29″ ouest
Altitude 70 m
Min. 1 m
Max. 81 m
Superficie 8,44 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Redon
(banlieue)
Aire d'attraction Redon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Guer
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Saint-Jean-la-Poterie
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Saint-Jean-la-Poterie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-la-Poterie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-la-Poterie
Liens
Site web Site de la commune

Saint-Jean-la-Poterie [sɛ̃ ʒɑ̃ la pɔtʁi] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne. Ses habitants sont les Potians et les Potianes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Jean-la-Poterie est située sur la rive droite de l'Oust, à trois kilomètres à l'ouest de Redon (Ille-et-Vilaine), dans une agglomération à la jonction de deux régions, la Bretagne et les Pays de la Loire, et de trois départements, la Loire-Atlantique, l'Ille-et-Vilaine et le Morbihan. Comme toutes les communes de l'agglomération elle est située approximativement au milieu du triangle Rennes / Nantes / Vannes.

Les communes limitrophes sont Redon en Ille-et-Vilaine à l'est, ainsi que les 3 communes morbihannaises de Rieux au sud, Allaire, le chef-lieu de canton à l'ouest et Saint-Perreux au nord. Saint-Jean-la-Poterie est également géographiquement proche de Saint-Nicolas-de-Redon en Loire-Atlantique dont elle est séparée par un corridor constitué par la rue de Vannes appartenant à Redon et la Vilaine (avant sa confluence avec l’Oust.

Rose des vents Saint-Perreux Rose des vents
Allaire N Redon
O    Saint-Jean-la-Poterie    E
S
Rieux

Selon le classement établi par l'Insee, Saint-Jean-La-Poterie est une commune urbaine, une des quatre communes de banlieue de l’unité urbaine de Redon, qui fait partie de l’aire urbaine de Redon et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

C'est l’une des communes de la Communauté de communes du Pays de Redon (CCPR) devenue Redon Agglomération en 2018.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limité au nord par le cours actuel de l'Arz. Cette dernière, à l'issue d'un parcours de 66,5 kilomètres se jette dans l'Oust à Saint-Jean-la-Poterie, à proximité du lieu-dit "Près de Bonnard". À noter que dans son ancien cours l'Arz confluait avec l'Oust dans la commune de Saint-Perreux. Le ruisseau de la Brochardais est un affluent de l'Arz de 1,7 kilomètres intégralement situé à Saint-Jean-la-Poterie.

Le territoire de la commune est limité à l'est par l'ancien cours de l'Oust. Le cours actuel de la rivière fait qu'une petite partie de la commune se trouve sur la rive gauche de l'Oust.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Jean-la-Poterie est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Redon, une agglomération inter-régionale regroupant 6 communes[4] et 22 641 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Redon dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 22 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (56,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (59 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (26,9 %), zones urbanisées (20,4 %), forêts (17,5 %), zones agricoles hétérogènes (15,3 %), terres arables (14 %), mines, décharges et chantiers (3,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,7 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Habitat et logement[modifier | modifier le code]

En 2017, le nombre total de logements dans la commune était de 778. Un nombre en constante augmentation comme le montre le tableau d'évolution ci-dessous. En effet, depuis 1968 le nombre de logements a doublé alors que la population communale n'a augmenté que de 50% sur la même période. La commune est classé en zone C, c'est-à-dire sans tension sur le marché immobilier.

Evolution du nombre de logement à Saint-Jean-la-Poterie (56)[11].
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2017
Nombre de logements 394 435 504 590 627 696 741 778

Le parc immobilier est quasi exclusivement constitué de logement individuel: 97% de maisons et 3% d'appartements[11]. Il y a relativement peu d'immobiliers anciens, seul 27,4% des résidences principales ont été construit avant 1945[11]. Concernant le statut d'occupation de ces logements, 82,6 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (80,7 % en 2012)[11], contre 67,5 % pour le Morbihan[12] et 57,5 % pour la France entière[13] .

Le tableau ci-dessous présente la répartition en catégories et types de logements à Saint-Jean-la-Poterie en 2017 en comparaison avec celles du Morbihan et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi la très faible proportion des résidences secondaires et logements occasionnels (6,6 %) par rapport au département (18 %) vraisemblablement en raison de l’éloignement du littoral et des centres touristiques régionaux.

Le logement à Saint-Jean-la-Poterie (56) en 2017.
Saint-Jean-la-Poterie[11] Morbihan[12] France entière[13]
Résidences principales (en %) 84,2 74,6 82,2
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 6,6 18 9,7
Logements vacants (en %) 9,2 7,4 8,2

Le développement récent du parc de logement fait qu'il est principalement d'une architecture moderne sans homogénéité particulière entre les maisons.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Jean-la-Poterie tire son nom des deux villages : Saint-Jean-des-Marais et La Poterie[14].

Le nom de la localité est mentionné sous la forme Saint-Jean-de-la-Poterie en 1850[15].

Le village La Poterie doit son nom à la fabrication de poteries[14]. Saint-Jean-la-Poterie était autrefois un important centre céramique, où en 1881, 217 potières constituaient la quart de la population agglomérée et le septième de la population totale [16]. On y construit d'ailleurs une chapelle dédiée à saint Jacques et réservée aux potiers[14].

Le nom de la commune en gallo est Saent-Jan-la-Poteriy, en breton Sant-Yann-ar-Wern[17].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Saint-Jean-des-Marais et La Poterie, trèves de la paroisse de Rieux, sont unies en une nouvelle paroisse en 1826 sous le nom de Saint-Jean-des-Marais. La commune est créée à son tour dans les mêmes limites en 1850 et détachée de la commune de Rieux sous le nom de Saint-Jean-la-Poterie.

Poterie[modifier | modifier le code]

L'artisanat de la poterie, est connu à cet endroit depuis au moins le XVe siècle ; en 1886 on y recensait 25 maîtres potiers et 217 potières[18] ; cet artisanat a cessé à la fin du xxe siècle mais a notamment été immortalisé par les dessins de Mathurin Méheut (1941) et Yvonne Jean-Haffen. Les premières traces de cette activité remontent au XIe siècle, attestées par des travaux archéologiques réalisés en 2004.

« L'histoire de l'établissement primitif et de l'agglomération successive des potiers dans le pays de Rieux et spécialement dans la commune récemment formée de Saint-Jean-la-Poterie, succursale de Saint-Jean-des-Marais, nous est complètement inconnue, faute de documents » déclare M. Rozensweig en 1857, archiviste du département. Poursuivant son bref article par « Leurs usages particuliers, leurs mœurs qui diffèrent encore aujourd'hui des autres habitants, l'espèce d'isolement dans lequel ils vivent entre eux sans contracter d'alliances en dehors, la grâce et la légèreté de leurs poteries cuites en plein vent sur un feu de bruyères, rendent assez précieux les titres fort rares qui les concernent. » [19].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 1989 Jean Thébault - Cadre de banque
mars 1995 mars 2001 Alain Danveau - -
mars 2001 mars 2008 Jacques Dourdoigne - -
mars 2008 25 mai 2020 Michel Pierre[20] PS Enseignant retraité
25 mai 2020 En cours Alexis Matull[21] - -
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Jean-la-Poterie n'est actuellement pas jumelée.[22] :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1851. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[23]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[24].

En 2018, la commune comptait 1 485 habitants[Note 3], en diminution de 1,92 % par rapport à 2013 (Morbihan : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
1 3051 2801 3431 3551 3821 4151 4561 4331 510
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
1 3571 2891 3021 2181 1611 1651 0741 030943
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010
9039591 0771 1991 2521 3941 3371 4281 522
2015 2018 - - - - - - -
1 5021 485-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culte[modifier | modifier le code]

Le culte catholique est pratiqué à Saint-Jean-la-Poterie. C'est le seul culte bénéficiant d'un édifice religieux sur le territoire de la commune. La paroisse de Saint-Jean-la-Poterie fait partie du doyenné d'Allaire et du diocèse de Vannes.[26]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle des Marais (ruines de la première église de la commune).
  • La maison de la Potière (se visite toute l'année).
  • Le moulin à vent de la Grée des Moulins.
  • Église Saint-Jean-Baptiste.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 31 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Redon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 31 mars 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 31 mars 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 31 mars 2021).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Redon », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 31 mars 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 31 mars 2021).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 3 mai 2021)
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 3 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. a b c d et e « Chiffres clés - Logement en 2017 à Saint-Jean-la-Poterie » (consulté le 20 mai 2021).
  12. a et b « Chiffres clés - Logement en 2017 dans le Morbihan » (consulté le 20 mai 2021).
  13. a et b « Chiffres clés - Logement en 2017 dans la France entière » (consulté le 20 mai 2021).
  14. a b et c « Étymologie et Histoire de Saint-Jean-la-Poterie », sur infobretagne.com (consulté le 10 décembre 2019).
  15. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Marcel Maget - 1962 - Ethnographie métropolitaine : guide d'étude directe des comportements culturels (d’après une enquête d’ethnographie régionale et graphique de D. Lailler, de 1943).
  17. Saint-Jean-la-Poterie, Geobreizh.bzh.
  18. André Mussat, Arts et cultures de Bretagne : un millénaire, Rennes, Editions Ouest-France, , 380 p. (ISBN 978-2-737-31932-7, OCLC 34611255).
  19. M. Rozensweig, Les potiers du pays de Rieux, Société archéologique du Morbihan, 1857, deux pages
  20. « Michel Pierre a été élu maire », sur Ouest-France, (consulté le 10 mars 2021).
  21. « Municipales à Saint-Jean-la-Poterie. Alexis Matull est le nouveau maire », sur Ouest-France, (consulté le 29 mai 2020).
  22. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (consulté le 1er juin 2021).
  23. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  24. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  26. « description du doyenné d'Allaire », sur site du diocèse de Vannes (consulté le 1er juin 2021).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :