Communauté de communes du pays de Saint-Flour Margeride

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride
Blason de Communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Forme Communauté de communes
Siège Saint-Flour
Communes 26
Président Pierre Jarlier
Budget 27 000 000  (2014)
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 200043909
Démographie
Population 15 132 hab. (2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Superficie 622,83 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride
Situation dans le département au .
Liens
Site web C.C. du Pays de Saint-Flour Margeride
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride est, à partir du 1er janvier 2017, une ancienne communauté de communes française située dans le département du Cantal, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette communauté de communes résulte de la fusion[1], le , de la communauté de communes du Pays de Saint-Flour avec la communauté de communes Margeride-Truyère.

CC du Pays de Saint-Flour[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du Pays de Saint-Flour est créée en 1994[2] par les cinq communes suivantes : Alleuze, Coren, Roffiac, Saint-Flour et Saint-Georges. Neuf autres communes les rejoignent en 2000 : Anglards-de-Saint-Flour, Lastic, Mentières, Montchamp, Paulhac, Sériers, Tanavelle, Tiviers et Vieillespesse. Puis Villedieu en 2006, Lavastrie en 2008, Cussac en 2010 et Les Ternes en 2013.

CC Margeride Truyère[modifier | modifier le code]

La communauté de communes Margeride-Truyère est créée en 1999[1]. Son siège est situé à Ruynes-en-Margeride.

Évolution récente[modifier | modifier le code]

Le , les communes de Faverolles, Loubaresse, Saint-Just et Saint-Marc fusionnent pour constituer la commune nouvelle de Val d'Arcomie.

Le , la Commission départementale de coopération intercommunale du Cantal, réunie pour examiner le projet de schéma départemental de coopération intercommunale[3], envisage, après examen des amendements[4], la fusion de la communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride avec les communautés de communes de Caldaguès-Aubrac, du Pays de Pierrfort-Neuvéglise et de la Planèze[5] à partir du 1er janvier 2017.

Confirmée par les élus communautaires et les communes (voir annexe 1 de l'arrêté de création[6]), cette fusion au sein de Saint-Flour Communauté a lieu le [6].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située entre les Monts du Cantal et la Margeride, entre les rivières Alagnon et Truyère. Elle est traversée selon un axe nord-sud par l'autoroute A 75.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle regroupait les 26 communes suivantes[Note 1] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Flour
(siège)
15187 Sanflorains 27,14 6 643 (2014) 245
Alleuze 15002 22,85 211 (2014) 9,2
Anglards-de-Saint-Flour 15005 12,28 343 (2014) 28
Chaliers 15034 18,37 170 (2014) 9,3
Clavières 15051 44,66 214 (2014) 4,8
Coren 15055 Corentiens 16,86 411 (2014) 24
Cussac 15059 Cussacois 13,68 132 (2014) 9,6
Lastic 15097 Lasticois 10,47 120 (2014) 11
Lavastrie 15099 24,14 263 (2014) 11
Lorcières 15107 21,82 177 (2014) 8,1
Mentières 15125 13,17 119 (2014) 9
Montchamp 15130 15,90 137 (2014) 8,6
Paulhac 15148 Paulhacois 46,92 409 (2014) 8,7
Roffiac 15164 21,26 609 (2014) 29
Ruynes-en-Margeride 15168 29,66 654 (2014) 22
Saint-Georges 15188 Saint-Georgeois 33,14 1 138 (2014) 34
Sériers 15227 12,62 136 (2014) 11
Soulages 15229 Soulageois 15,09 83 (2014) 5,5
Tanavelle 15232 13,58 246 (2014) 18
Les Ternes 15235 19,13 592 (2014) 31
Tiviers 15237 Tiviernois 13,53 168 (2014) 12
Vabres 15245 18,83 240 (2014) 13
Val d'Arcomie 15108 86,27 1 005 (2014) 12
Védrines-Saint-Loup 15251 27,56 137 (2014) 5
Vieillespesse 15259 24,91 275 (2014) 11
Villedieu 15262 Villadéens 18,99 534 (2014) 28

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[7]
2009 2012 2013
-15 12715 132
(Source : depuis 2006, population municipale, Insee.)

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Village d’entreprises – Zone d'Activités du Rozier-Coren - Saint-Flour.

Les élus[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride se compose de 56 membres représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit :

Nombre de délégués Communes
1 Alleuze, Anglards-de-Saint-Flour, Chaliers, Clavières, Cussac, Lastic
Lavastrie, Lorcières, Mentières, Montchamp, Sériers, Soulages
Tanavelle, Tiviers, Vabres, Védrines-Saint-Loup, Vieillespesse
2 Coren, Paulhac, Roffiac, Les Ternes, Villedieu
3 Ruynes-en-Margeride
4 Saint-Georges
5 Val d'Arcomie
17 Saint-Flour

Présidence[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire élit un président pour une durée de six ans. Le bureau exécutif est composé du président, de huit vice-présidents et de huit conseillers communautaires.

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 2016 Pierre Jarlier UDI maire de Saint-Flour

Compétences[modifier | modifier le code]

Le 17 décembre 2015, le conseil communautaire a révisé ses statuts pour préciser ses compétences[8].

Compétences obligatoires[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l'espace (aménagement et urbanisme - planification)
  • Actions de développement économique (développement économique - développement touristique)

Compétences optionnelles[modifier | modifier le code]

  • Protection et mise en valeur de l'environnement
  • Construction, aménagement, entretien et gestion des équipements sportifs et culturels d’intérêt communautaire
  • Politique du logement et du cadre de vie
  • Aménagement, entretien et gestion de la voirie

Compétences facultatives[modifier | modifier le code]

  • Actions à caractère sanitaire et social
  • Transports de personnes
  • Soutien à l’animation culturelle, sportive et touristique
  • Jeunesse

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

  • zones d'activités de Montplain-Allauzier, Rozier-Coren, Crozatier (Saint-Georges), Volzac, Belvezet (Ruynes-en-Margeride), Bois de la Voreille (Vabres)
  • village d'entreprises de Rozier-Coren ; télécentre
  • pôle territorial de santé
  • centre aqualudique de Saint-Flour
  • complexe sportif intercommunal de Besserette
  • centre de loisirs sans hébergement (quartier Besserette - Saint-Flour)
  • réseaux de chaleur bois à Crozatier, Volzac, centre aqualudique
  • écomusée de Margeride
  • multiples ruraux à Faverolles, Loubaresse

Projets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce nombre était de 29 avant la fusion des communes de Faverolles, Loubaresse, Saint-Just et Saint-Marc en la commune nouvelle de Val d'Arcomie le .

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]