Alain Berset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain Berset
Illustration.
Portrait officiel, 2022.
Fonctions
Conseiller fédéral
Département fédéral de l'intérieur
En fonction depuis le
Élection 14 décembre 2011
Réélection 9 décembre 2015
11 décembre 2019
Prédécesseur Micheline Calmy-Rey
Président de la Confédération suisse
Élection 6 décembre 2017
Conseiller aux États
Élection 19 octobre 2003
Réélection 21 octobre 2007
23 octobre 2011
Législature 47e à 49e
Prédécesseur Jean-Claude Cornu
Successeur Christian Levrat
Président du Conseil des États
Député à l'Assemblée constituante du
canton de Fribourg
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Fribourg
Origine Misery-Courtion
Nationalité Suisse
Parti politique PS
Diplômé de Université de Neuchâtel
Profession Économiste
Résidence Belfaux

Alain Berset, né le à Fribourg (originaire de Misery-Courtion), est une personnalité politique suisse, membre du Parti socialiste.

Député du canton de Fribourg au Conseil des États de à , il le préside pour la période 2008-2009. Depuis le , il est conseiller fédéral et chef du Département fédéral de l'intérieur. Il est président de la Confédération en 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Berset naît le à Fribourg. Il est originaire d'une autre commune du canton, Misery-Courtion[1].

Il a une sœur, Christiane. Sa famille déménage à Belfaux alors qu'il a quatre ans[2]. Son grand-père maternel, François Angéloz, est un militant socialiste. Son père se nomme Michel. Sa mère, Solange Berset, libraire de profession, mène une carrière politique cantonale : elle est syndique de Belfaux de 2001 à 2011, préside le Parti socialiste du canton de Fribourg de 2002 à 2008[3] et siège au Grand Conseil fribourgeois, qu'elle préside en 2010[4],[5],.

Il obtient une maturité classique au Collège Sainte-Croix de Fribourg en 1991, puis une licence en sciences politiques en 1996 et un doctorat en sciences économiques en 2005 à l'Université de Neuchâtel.

Il se spécialise ensuite dans le développement économique régional et les migrations, domaines dans lesquels il publie des contributions scientifiques entre 1996 et 2006.

Il a pratiqué l'athlétisme de 15 à 24 ans. Il est champion romand du 800 mètres à l'âge de 17 ans[6].

Il est marié à Muriel Zeender Berset[7], fille d'un horloger antiquaire de Fribourg. Elle est docteur en littérature, enseignante de français et peintre[8]. Ils ont trois enfants[9] et vivent au centre de Belfaux, dans l'ancienne forge acquise par le grand-père paternel d'Alain Berset, maréchal-ferrant, en 1959[2],[10],[11].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il siège à partir du [12] à l'Assemblée constituante fribourgeoise et préside le groupe parlementaire socialiste jusqu'à la fin de la révision constitutionnelle en , qui aboutit à une constitution adoptée par le peuple avec 58 % des voix[13] et à la dissolution de la Constituante le [14]. Il est également membre du Conseil général de Belfaux entre et [1].

Élu en 2003 au Conseil des États, réélu en 2007 et 2011 (premier tour), comme représentant du canton de Fribourg, il est membre du bureau du Conseil des États dès 2005. Il en est élu président le , avec 43 voix soit l'unanimité des bulletins valables, et conserve le perchoir jusqu'au [15]. Il est notamment membre de la Commission de l'économie et des redevances, de la Commission des finances, de la Délégation des finances, de la Commission des institutions politiques (président à partir de 2009) et de la Commission des affaires juridiques[1]. Il est également vice-président du groupe socialiste de l'Assemblée fédérale à partir de 2006[1],[16]. Il siège en outre à l'Assemblée parlementaire de la francophonie[17] à partir de 2005 (président de la section suisse à partir de 2009) et à l'Assemblée parlementaire de l'OSCE[18] à partir de 2007. Il est également président de la fédération romande de l'Association suisse des locataires[19] ainsi que de l'Association suisse pour la promotion des AOC et IGP[20].

Conseil fédéral[modifier | modifier le code]

Le , il est désigné comme candidat officiel du Parti socialiste à la succession de Micheline Calmy-Rey au Conseil fédéral, sur un ticket comportant également le conseiller d'État vaudois Pierre-Yves Maillard[21]. Le suivant, lors du renouvellement intégral du Conseil fédéral, Alain Berset est élu au second tour par 126 voix sur 245[22], devenant le 115e conseiller fédéral de l'histoire[23]. Il entre en fonction le et dirige le Département fédéral de l'intérieur (DFI) en remplacement de Didier Burkhalter, qui passe au Département fédéral des affaires étrangères[24].

Il est réélu au Conseil fédéral le , avec 210 voix. Le , par 190 voix sur 210 valables, l'Assemblée fédérale l'élit président de la Confédération pour l'année 2018[25]. Durant cette année, une photo de lui assis sur une bordure en train de relire ses notes en marge de la 73e Assemblée générale des Nations unies lui donne une certaine notoriété[26].

Le , il est réélu au Conseil fédéral avec 214 voix. En 2020, pendant la pandémie de Covid-19, il est très présent dans les médias pour présenter et expliquer les décisions du Conseil fédéral.

En , le quotidien Le Temps juge que son bilan à la tête du DFI est « assez maigre », rappelant notamment l'échec de son grand projet de réforme de la prévoyance vieillesse en 2017, et que la diminution symbolique des primes d'assurance-maladie en 2022 constitue une de ses plus belles victoires politiques[27].

Affaire du chantage[modifier | modifier le code]

Le , l'hebdomadaire alémanique Die Weltwoche révèle, sous la plume de l'ancien conseiller national UDC zurichois Christoph Mörgeli, que le conseiller fédéral a été victime d'une tentative de chantage l'année précédente[28] : une femme, condamnée depuis au pénal, aurait tenté de lui extorquer 100 000 francs en menaçant de publier des photos et messages privés qu'ils avaient échangés[29]. Le monde politique s'empare de l'affaire[30] et l'Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (MPC) ouvre une enquête pour vérifier que le conseiller fédéral n'a pas bénéficié de faveurs dans le traitement de sa plainte[31].

En , alors que la politique sanitaire suivie par le Conseil fédéral pour surmonter la pandémie de COVID-19 est contestée et Alain Berset critiqué, l'affaire rebondit à la suite de révélations et fuites, à nouveau dans la Weltwoche, sur les circonstances du chantage et de son traitement. Elle donne lieu à des débats sur l'utilisation des véhicules de représentation et sur les limites entre respect de la vie privée des conseillers fédéraux et intérêt public à en connaître certains pans[32],[33],[34],[35],[36]. Dans un rapport non publié d', l'Autorité de surveillance du MPC conclut à l'absence de privilèges lors de l'enquête pénale[37]. En , les commissions de gestion ne retiennent « pas d'irrégularités dans la procédure des autorités de poursuite pénale ni d’utilisation abusive de fonds fédéraux »[38],[39],[40].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Alain Berset, Olivier Crevoisier, Serge-Alexandre Weygold et François Hainard, Main d'œuvre étrangère et diversité des compétences, Paris, Éditions L'Harmattan, , 222 p. (ISBN 978-2-7384-8887-9, lire en ligne)
  • Transformation des systèmes locaux d'emploi et compétitivité des régions (thèse de doctorat en sciences économiques et sociales), Université de Neuchâtel,
  • Alain Berset et Christian Levrat, Changer d'ère : pour un nouveau contrat gouvernemental, Lausanne, Éditions Favre, , 159 p. (ISBN 978-2-8289-0974-1)
    Ouvrage dans lequel les auteurs prônent un rapprochement entre les partis de gauche et du centre.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Nous souhaitons donc agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire » est une maxime prononcée par Alain Berset lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du sur le déconfinement progressif de la population lors de la pandémie de Covid-19 en Suisse[41],[42],[43],[44]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Biographie de Alain Berset », sur le site de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. a et b Bertrand Monnard, « Alain Berset superstar | Paris Match Suisse », sur paris-match.ch, (consulté le )
  3. « Portrait du nouveau conseiller fédéral Alain Berset », Arcinfo,‎ (lire en ligne)
  4. « Parlinfo: Membres - Solange Berset », sur site officiel du Parlement du canton de Fribourg (consulté le )
  5. « Solange Berset », sur www.laliberte.ch, (consulté le )
  6. Betrand Monnard, « Alain Berset: «Une très belle école de vie» », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  7. (de) Jessica Pfister, « Bundespräsident Alain Berset im Liechtenstein: Ohne meine Frau Muriel wäre ich nicht hier », sur Schweizer Illustrierte, (consulté le )
  8. Isabelle Falconnier, « Muriel Zeender, bonjour l'artiste », L'Hebdo,‎ , p. 52 à 54 (lire en ligne)
  9. « Biographie », sur berset.ch (consulté le )
  10. Mathieu S., « Climat pourri dans le fief d’Alain Berset », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  11. « Heimatschutz/Patrimoine, 4-2012 by Schweizer Heimatschutz - Issuu », sur webcache.googleusercontent.com (consulté le )
  12. « Constituante. Historique », sur www.fr.ch (consulté le )
  13. « Groupe socialiste de l'Assemblée constituante », sur appl.fr.ch (consulté le )
  14. « Constituante », sur www.fr.ch (consulté le )
  15. « Conseil des États - Session d'hiver 2008 - Première séance : Élection du bureau pour 2008/09 », sur parlement.ch (consulté le )
  16. « Groupe socialiste de l'Assemblée fédérale », sur sp-ps.ch (consulté le )
  17. « Les membres : Suisse », sur apf.francophonie.org (consulté le )
  18. « Assemblée parlementaire de l'OSCE », sur oscepa.org (consulté le )
  19. « Site officiel de l'Association suisse des locataires », sur asloca.ch (consulté le )
  20. « Site officiel de l'Association suisse pour la promotion des AOC et IGP », sur aoc-igp.ch (consulté le )
  21. « Le PS met ses espoirs dans un duo de ténors », Le Temps,‎
  22. « Renouvellement intégral du Conseil fédéral du 14 décembre 2011 », sur parlement.ch (consulté le ).
  23. « Alain Berset, l'ancien Neuchâtelois », Arcinfo,‎ (lire en ligne Accès payant).
  24. « Alain Berset décroche l'Intérieur », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  25. Bernard Wuthrich, « Alain Berset, une présidence tournée vers l’Europe », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  26. (de) Andreas Frei, « Weshalb dieses Foto Berset in Afrika zum Helden machte », Tages-Anzeiger,‎ (ISSN 1422-9994, lire en ligne, consulté le )
  27. Michel Guillaume, « Alain Berset, les primes de la revanche », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne Accès payant, consulté le )
  28. (de) Christoph Mörgeli, « Berset: Erpressung und Vertuschung », sur www.weltwoche.ch, (consulté le )
  29. « Une femme a tenté d’extorquer 100’000 francs à Alain Berset », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  30. « Secrets d’Etat, secrets d’alcôve », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  31. « Enquête sur le MPC après la tentative de chantage contre Alain Berset », sur rts.ch, (consulté le )
  32. Lea Hartmann, Daniella Gorbunova (adaptation), « La balade en limousine de Berset fait sensation », sur blick.ch, (consulté le ).
  33. Laure Lugon et Michel Guillaume, « Alain Berset: dernier tango à Zurich », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  34. Florian Fischbacher, « L'affaire de la tentative de chantage contre Alain Berset ressurgit », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  35. « Liaison extraconjugale – Alain Berset aurait eu recours à une limousine de fonction », Tribune de Genève,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. « Alain Berset dans une tourmente médiatico-politique », sur rts.ch, (consulté le ).
  37. (de) Mischa Aebi, « Bericht entlastet Berset vorläufig », Tages-Anzeiger,‎ , p. 5 (lire en ligne Accès payant).
  38. Philippe Boeglin, « Alain Berset sort indemne de son «affaire privée» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  39. « Pas de traitement de faveur accordé à Alain Berset, selon deux commissions parlementaires », sur rts.ch, (consulté le )
  40. Secrétariat des commissions de gestion, « Clarifications des CdG concernant la tentative de chantage contre le conseiller fédéral Alain Berset », sur www.parlement.ch, (consulté le )
  41. Eric Felley, « Alain Berset, la formule qui défie le temps », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  42. Eric Felley, « Alain Berset: un pied sur les gaz et un pied sur les freins », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  43. Eric Vanrares, « Aussi vite que possible, aussi lentement que nécessaire », sur Allnews, (consulté le )
  44. Nicolas Pinguely, « Le T-shirt reproduisant la phrase culte d'Alain Berset s'arrache », 24Heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]