Moot-Moot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Moot-Moot

Genre Série d'animation en 3D, humour
Création Éric Judor, Ramzy Bedia
Production 4 Mecs en baskets production, 4 Mecs à lunettes production, Franche Connection Animation
Musique Sébastien Tellier (Infernal)
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Canal+
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 15
Durée 13 minutes
Diff. originale – inconnu

Moot-Moot est une série télévisée d'animation française en 15 épisodes de 13 minutes, créée par Éric Judor et Ramzy Bedia, et diffusée le sur Canal+[1], jusqu'à une dernière date de diffusion inconnue.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série prend place dans la ville fictive de Mootown et met en scène les mésaventures des Moot-Moot, une famille de moutons[2]. Le père, Bernard, est directeur d'une usine de production de gazon, et la mère, Berthe, est un tyran domestique, fan de Karl LagerMoot (parodie de Karl Lagerfeld). Ils ont deux enfants et agneaux : Zinédina et Michel[2], âgés respectivement de 7 et 14 ans.

Production[modifier | modifier le code]

Moot-Moot a été réalisé par François Reczulski et fait usage de l'animation en 3D[3]. Le générique de début est le morceau Infernal de Sébastien Tellier[1]. Les humoristes Éric Judor et Ramzy Bedia assurent eux-mêmes la production de la série, via les sociétés 4 Mecs en baskets production, 4 Mecs à lunettes production et Franche Connection Animation[4]. Par ailleurs, Moot-Moot est la deuxième collaboration d'Éric et Ramzy dans l'animation, le duo ayant déjà doublé les personnages de Razmo et Rapido, respectivement, dans la série d'animation Ratz, diffusée en 2003, produite par Xilam[5].

Selon Planète Jeunesse, « la mise en scène de Moot-Moot est essentiellement liée au jeu des acteurs. C'est à partir du scénario que leurs voix sont enregistrées, et, outrepassant l'étape traditionnelle du storyboard, l'animatique est réalisée d'après ces enregistrements. [...] Mais sous ce coté délirant se cache tout de même une morale sur notre société, vu ici comme peuplée de moutons. Certains sujets « chaud » comme le racisme, l'anorexie, la course à l'argent, et les licenciements massifs sont évoqués, mais poussés à l'absurde[1]. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série est diffusée le sur Canal+[1], jusqu'à une dernière date de diffusion inconnue. En 2008, elle est rediffusée sur la même chaîne et sur Canal+ Décalé[4].

  1. L'Enfer de la mode
  2. Iromoot 1 : les Internet
  3. Iromoot 2 : le retour des Internet
  4. Patron = grosse merguez
  5. Grand Dièse
  6. Sans ta clause
  7. Les grosses tètent
  8. Maxi maxi quiz
  9. Casse la dope
  10. Le Québécois
  11. Épisode numéro 19
  12. Le Cancer de la sein (Glinglin)
  13. Proot Moot
  14. Piège en haute grue
  15. Aïd sur la ville

Voix[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

En juin 2008, le premier épisode de la série, l'Enfer de la mode, remporte le prix de la meilleure série télévisée pendant la 3e édition du Festival international du film d'animation d'Annecy[4]. Elle obtient également une « mention spéciale » lors du Festival du film d'animation de Stuttgart en 2009[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Fiche de la série », sur Planète Jeunesse (consulté le )
  2. a et b « Moot-Moot », sur Allociné (consulté le )
  3. « Palmarès 2008, fiche film », sur annecy.org (consulté le )
  4. a b et c « Moot Moot primé au Festival d’animation d’Annecy », sur Premiere.fr (consulté le )
  5. « Moot-Moot - L'Encyclopédie des dessins animés », sur Toutelatele.com (consulté le )
  6. a b c d e f g et h « Doublage », sur Planète Jeunesse (consulté le )
  7. Jérôme Lachasse, « De "Moot-Moot" au "Seul et unique Ivan", la carrière "expérimentale" de Fred Testot », sur BFM TV, (consulté le )
  8. (en) Annemarie Moody, « Mary & Max, Muto Win at Stuttgart », sur awn.com, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]