Éric Judor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric Judor
Description de cette image, également commentée ci-après

Éric Judor au festival du cinéma américain de Deauville 2013.

Naissance (48 ans)
Meaux (Seine-et-Marne)
Nationalité Française
Profession acteur, réalisateur, humoriste

Éric Judor, né le à Meaux, est un acteur, réalisateur et humoriste français. Il est notamment connu comme membre du duo comique Éric et Ramzy, qu'il forme avec Ramzy Bédia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Éric Judor est né d'un père français originaire de Guadeloupe et d'une mère autrichienne[1].

À 18 ans, il tente une carrière de tennisman professionnel aux États-Unis. Les résultats ne suivant pas, il ne persévère pas. Il aurait cependant battu Hicham Arazi, deux fois quart de finaliste à Roland-Garros, alors que celui-ci était classé trois centième au classement mondial[2].

Après avoir été accompagnateur touristique aux États-Unis pendant deux ans puis au Canada[3], il est recruté comme logisticien chez Bouygues[4]. Il y organise les plannings des ingénieurs qui travaillent sur les plates-formes pétrolières[5].

Révélation comique avec Ramzy (années 1990-2000)[modifier | modifier le code]

Éric et Ramzy en 2000, dans un restaurant.

Il rencontre son alter-ego comique Ramzy Bédia en 1994[4]. La célébrité acquise par leurs sketchs à la télévision se combine au succès de leurs spectacles sur scène ainsi qu'à celui de la série H. Jusqu'au passage au cinéma.

Ils co-écrivent et jouent dans La Tour Montparnasse infernale, dont ils confient la réalisation à Charles Nemes. Les Robins des Bois sont également impliqués dans le projet puisque Pierre-François Martin-Laval participe à l'écriture, et Marina Foïs interprète le rôle féminin principal. Le succès commercial du film lance la carrière des acteurs.

Le tandem Éric et Ramzy se reforme ainsi en 2004 pour Double Zéro, de Gérard Pirès, et Les Dalton, de Philippe Haïm.

Après des apparitions dans des comédies de Djamel Bensalah, Judor s'aventure vers un cinéma plus expérimental en entamant une collaboration avec le réalisateur Quentin Dupieux. Avec lui, il sort Steak (également avec Ramzy), en 2007.

Sa carrière se retrouve influencée par ce virage humoristique : avec Ramzy, ils écrivent et réalisent en 2008 le décalé Seuls Two, influencé par le cinéma de Dupieux, mais fraîchement accueilli par le grand public. En 2011, ils renouent donc avec leur ton habituel pour Halal Police d'État, de Rachid Dhibou. Un joli succès en salles.

Carrière en solo (années 2010)[modifier | modifier le code]

Le comédien au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012, pour la présentation de Wrong.

C'est à la télévision, et en solo, qu'il va poursuivre ses volontés de changement de ton : en 2011, il créé et porte la série Platane pour Canal +, satire du show-biz dont le succès critique lui permet de décrocher une seconde saison. Cette nouvelle livraison, plus centrée sur la famille, est lancée le lundi 16 septembre 2013. Ramzy Bédia participe à 9 des 12 épisodes produits, et dans le cadre de la promotion de la série, les Cahiers du cinéma consacrent leur une à Judor.

Parallèlement, Dupieux lui confie des rôles dans deux autres projets cinématographiques : Wrong, en 2012 et Wrong Cops, en 2014. Et l'acteur évolue, toujours seul, dans la comédie Mohamed Dubois, écrite et réalisée par Ernesto Ona, et qui sort en 2013.

En 2015, il prête ses traits au Génie dans la grosse production française Les Nouvelles Aventures d'Aladin, avec Kev Adams dans le rôle-titre.

Début 2016, le duo Éric et Ramzy se reforme au cinéma pour La Tour de contrôle infernale, préquelle de leur succès sorti quinze ans plus tôt, que Judor réalise seul. Il enchaîne avec un autre projet en solo : la comédie décalée Problemos, dont il a confié le script à Blanche Gardin, et prévue pour l'année suivante.

Un autre retour se profile : durant 2017, il écrit la saison 3 de Platane[6]. Par ailleurs, il a pour projet d'écrire une adaptation de Zorro, et de confier le rôle-titre à l'acteur Jean Dujardin[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Activité à la radio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]