Beur sur la ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Peur sur la ville.
Beur sur la ville
Description de cette image, également commentée ci-après
Braquage d'une banque avec voiture bélier à Saint-Denis en 2010 (photo Shuck2 graffiti)
Réalisation Djamel Bensalah
Scénario Djamel Bensalah
Acteurs principaux
Sociétés de production Miroir Magique
Studio 37
France 2 Cinéma
TPS Star
Canal +
France Télévisions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie policière
Durée 100 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Beur sur la ville est un film français de Djamel Bensalah et sorti en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Khalid Belkacem est un jeune d'origine maghrébine qui a raté tous les examens qu'il a eu a passer dans sa vie. Mais une chance s'offre a lui : devenir policier. Le "Beur" sur la ville sera accompagné de ses amis : Mamadou, le Black et Henri, l'Asiatique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Beur sur la ville
  • Réalisation, scénario et production : Djamel Bensalah
  • Photographie : Pascal Gennesseaux
  • Casting : Pierre-Jacques Bénichou et Marie-France Michel
  • Musique : Rachid Taha réalisée par Sodi
  • Supervision musicale : Noria Bensalah
  • Décors : Bertrand Seitz
  • Graffiti Art : Shuck2[1]
  • Cascades : Patrick Cauderlier, Alexandre Cauderlier et Rémi Canaple
  • Montage : Jean-François Elie
  • Effets visuels : DURAN-DUBOI
  • Rushes : Laboratoires LTC
  • Scripte : Lucie Truffaut
  • Son : Antoine Deflandre, Sylvain Lasseur et Joël Rangon
  • Direction de production : Cyrille Bragnier
  • Costumes : Cyril Fontaine
  • Pays d'origine : France
  • Sociétés de production : Miroir Magique, Studio 37, France 2 Cinéma, TPS Star, Canal +, France Télévisions avec le soutien de la région Ile-de-France, du CNC et de l'ACSE
  • Sociétés de distribution : Paramount & Kinology

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film a été en grande partie tourné à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Cela se voit dans les décors, notamment les tournage proches de voies ferrées du RER B, de rues aulnaysiennes ou encore dans le quartier jouxtant le centre commercial du Forum Galion.

Quelques scènes sont également tournées au Blanc-Mesnil[4].

Dans l'émission Vendredi tout est permis animée par Arthur sur TF1, Booder révèle qu'un véritable braquage menés par de vrais malfaiteurs s'est produit pendant la période de tournage et que les passants ont pris ce braquage pour une scène du film.

Dans le prégénérique de début, les jingles de la Paramount et d'Orange Studio sont parodiés.

Musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

La musique entendue aux toilettes au début du film puis chez le ministre est le célèbre menuet L'Uccelleria de Luigi Boccherini, qui fait partie de l'ensemble des Quintettes à cordes avec deux violoncelles qu'il a composés[5].

On entend également en musique de fond la chanson La Boulette de Diam's lors de la scène au fast-food, puis plus tard C'est bon pour le moral de La Compagnie Créole.

Dans le film, la chanson Bébé comme la vie de France Gall est la sonnerie de téléphone portable de Booder.

Le générique de fin est accompagné par Né quelque part de Maxime Le Forestier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BIO ‹ SHUCK2 », sur shuck2.com (consulté le 15 mai 2016)
  2. JP, « Beur sur la ville (2011)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 24 janvier 2017)
  3. « LUMIERE : Film: Beur sur la ville », sur lumiere.obs.coe.int (consulté le 24 janvier 2017)
  4. Fabrice Levasseur, « L2TC.com - Lieux de Tournage Cinématographique », sur www.l2tc.com (consulté le 24 janvier 2017)
  5. Djamel Bensalah, Issa Doumbia, Steve Tran et Sandrine Kiberlain, Beur sur la ville, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]