Kheiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kheiron
Description de cette image, également commentée ci-après
Kheiron en janvier 2016, au dîner des révélations des César du cinéma.
Nom de naissance Manouchehr Tabib
Naissance (39 ans)
Téhéran, Iran
Nationalité Drapeau de la France Française
Drapeau de l'Iran Iranienne
Profession Humoriste
Acteur
Scénariste
Films notables Nous trois ou rien
Mauvaises herbes
Brutus vs César
Séries notables Bref
Site internet http://kheiron.fr

Manouchehr Tabib, dit Kheiron, né le [1],[2] à Téhéran en Iran, est un humoriste, acteur, scénariste, metteur en scène et réalisateur franco-iranien[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hibat Tabib, son père, dont il raconte l'histoire dans son premier film Nous trois ou rien.

Kheiron est le fils de Hibat Tabib, avocat iranien[3], auteur de livres de sociologie et expert européen « violence et médiation » et de Fereshteh Tabib[4], militante au sein de l'association Femme dans la cité et cheffe de projet “politique de la ville”[5]. Sa famille fuit le pays en janvier 1984[2].

Tout en se destinant à une vie artistique, Kheiron travaille durant quatre ans en tant qu'éducateur. À Pierrefitte-sur-Seine, il participe à un projet initié par son père pour aider les élèves « décrocheurs » à renouer avec l'école[6],[7],[8],[9].

En 2006, il entre au Jamel Comedy Club et écrit des chroniques pour l’émission T’empêches tout le monde de dormir en 2007. L'année suivante, Kheiron joue son premier spectacle intitulé Kheiron passe du Coq à Light où il conjugue différents talents scéniques : le stand-up, le slam et le rap[10]. Il se dit inspiré des humoristes Jerry Seinfeld, Dave Chappelle, Eddie Izzard et Chris Rock[7].

En 2011, il crée avec des amis humoristes (notamment Kyan Khojandi et Navo) le Bordel Club, un laboratoire de la blague.

Le Bordel Club n'est que le premier plateau d'humoristes créé et présenté par Kheiron. Suivent la Punchlive au Tabu, le Comedy Strip au théâtre de Dix heures et depuis octobre 2014 le Klub, au Sentier des Halles.

Kheiron obtient le second rôle de la mini-série Bref avec le personnage nommé Kheiron. Cette série est diffusée dans l'émission Le Grand Journal de Canal+ entre août 2011 et juillet 2012[7],[9],[8].

En 2012, il se produit sur scène dans Libre éducation, son stand-up d'improvisations, d'abord au théâtre de Dix heures, puis à L'Européen[7],[8],[11],[12] et enfin à l'Alhambra de janvier à mai 2014[1].

Kheiron détient le record de longévité et d'affluence au théâtre de l'Européen à Paris (18 mois).

Le 27 mars 2013, Kheiron officialise son premier EP de rap (7 titres) sur le site My Major Company, sorti le 20 avril 2015[13].

Le sort un premier long-métrage dont il est le réalisateur, le scénariste et l'interprète principal (premier rôle avec Leïla Bekhti), Nous trois ou rien, qui raconte l'histoire de ses parents depuis leur jeunesse en Iran, leur résistance au régime du shah puis à celui de l'ayatollah Khomeini, jusqu'à leur arrivée en France, et leur prise à bras le corps des problèmes sociaux en région parisienne. Le film réalise plus de 600 000 entrées[14].

Le 23 mars 2017, il est fait chevalier des Arts et des Lettres.[15]

En 2018, sa nouvelle réalisation, Mauvaises Herbes sort. Il y est aussi acteur aux côtés de Catherine Deneuve et André Dussollier entre autres. Le film est un nouveau succès critique.

Depuis 2019, il met des extraits de ses sketchs sur la plateforme de vidéo Youtube.

En 2020, il fait partie du jury de l'émission Le Grand Oral, diffusée sur France 2[16].

En 2020, sort, sur Amazon Prime Video, son troisième long-métrage où il est encore devant et derrière la caméra, Brutus vs César avec notamment Thierry Lhermitte et Ramzy Bedia. Contrairement à ses deux premiers films, celui-ci reçoit un accueil catastrophique de la presse et du public.

Spectacles[modifier | modifier le code]

Kheiron, en observation de Kheiron

Kheiron, Libre éducation de Kheiron

60 Minutes avec Kheiron de Kheiron

  • 2016-2017 à l'Européen, Paris
  • 2017 en tournée, Herblay, Aulnay sous Bois, Château-Gontier, Saint-Maurice, Enghien-Les-Bains, Lille, Bordeaux, Rouen, Deauville
  • 2018 à l'Européen, Paris
  • 2019 en tournée

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2011-2012 : Bref (série télévisée) de Kyan Khojandi et Bruno Muschio : Kheiron Il ne parle qu'au personnage principal "Je" joué par Kyan Khojandi. L'épisode 81 (Bref lui c'est Kheiron) en explique la raison.
    • 2011 :
      • Épisode 1, Bref, j'ai dragué cette fille
      • Épisode 6, Bref, j'ai trainé sur internet
      • Épisode 13, Bref, j'étais coincé dans un ascenseur
      • Épisode 16, Bref, je me suis bourré la gueule
      • Épisode 24, Bref, j'ai fait un rêve
      • Épisode 28, Bref, j'aime bien cette photo
    • 2012 :
      • Épisode 46, Bref, j'ai 30 ans
      • Épisode 56, Bref, j'ai grandi dans les années 90
      • Épisode 68, Bref, j'ai passé un coup de fil
      • Épisode 70, Bref, j'ai fait une connerie
      • Épisode 71, Bref, j'ai fait une soirée déguisée
      • Épisode 81, Bref, lui c'est Kheiron
  • 2013 : Enfin te voilà ! (série télévisée), épisode 1

Cinéma[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Entre vos mains


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kheiron, acide sulfureux, Libération, 10 décembre 2013
  2. a b et c Sandrine Blanchard, « Kheiron, un regard persan sur la banlieue », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  3. RMC, « Le Grand Oral de Kheiron, humoriste et réalisateur - 09/04 », RMC (consulté le ).
  4. Paris Match, « "Nous Trois ou Rien", l’émouvante histoire familiale de Kheiron », sur parismatch.com (consulté le )
  5. Régine Dhoquois-Cohen, « Leur voile ne les cache pas » Accès libre, sur Cairn, (consulté le )
  6. « Il repêche les élèves décrocheurs au collège », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  7. a b c et d (fr) [audio] Interviewé par Philippe Dana pour l'émission Midi2 sur Le Mouv', le 21 mars 2012. « Kheiron, ou De l'éducation »
  8. a b et c (fr) Chloé Breen, « Kheiron : Le pote de Bref. dézingue à tout-va dans Libre Éducation » sur purepeople.com, 20 mars 2012
  9. a et b (fr) Gilles Médioni, « Kheiron, l'artiste corrosif sur scène » sur L'Express, 27 mars 2012
  10. (fr) Marion Ferré Defossé, « Observons Kheiron » sur francenetinfos.com, 8 novembre 2010
  11. « L’Européen - Place de Clichy - Paris », sur Yelp (consulté le ).
  12. Gilles Médioni, « Kheiron, l'artiste corrosif sur scène », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Kheiron revient à la musique ! ».
  14. « Après Nous trois ou rien, Kheiron convie Catherine Deneuve et André Dussolier [sic] », (consulté le ).
  15. « Nominations B.O. Arts et Lettres du 23/03/2017 », .
  16. Emmanuelle Litaud, « « Le Grand Oral » : France 2 à la recherche du champion de l’éloquence », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le ).
  17. Clément Cuyer et Brigitte Baronnet, « Le comique Kheiron dirige Leïla Bekhti dans son premier film "Nous trois ou rien" », sur Allociné, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :