Halal police d'État

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Halal police d'État
Réalisation Rachid Dhibou
Scénario Éric Judor
Ramzy Bedia
Acteurs principaux
Sociétés de production 4 Mecs en Baskets Production
EuropaCorp
4 Mecs à Lunettes Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 90 minutes
Sortie 2011


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Halal police d'État est un film français réalisé par Rachid Dhibou, sorti en 2011. Le titre parodie celui de la série télévisée Hawaï police d'État. Le scénario est coécrit par le duo humoristique Éric et Ramzy, qui interprète les rôles principaux.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un tueur en série tue des épiciers arabes à Paris. Une de ses victimes étant une diplomate algérienne, l'Algérie envoie deux fins limiers pour participer à l'enquête : l'inspecteur Nerh-Nerh, et « le Kabyle » qui a perdu tout accent arabe dans son français après avoir été enlevé par des extra-terrestres. À Paris, les soupçons se portent rapidement sur la communauté asiatique, mais c'est sans compter sur le flair et les techniques infaillibles des deux policiers...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Ramzy Bédia : inspecteur Nerh-Nerh
  • Éric Judor : « le Kabyle »
  • Jean-Baptiste Shelmerdine : le réceptionniste
  • Frédéric Chau : Mathieu Cohen
  • Lannick Gautry : Claude Boutboul
  • Booder : le berbère
  • Gil Alma : serveur du restaurant
  • Jean-Pierre Lazzerini : le commissaire
  • Anca Radici : Hilguegue
  • Youssef Hajdi : cousin Farid
  • Mohamed Aroussi : Blédard 2
  • Christophe Lavalle : le moine skin
  • Éric Naggar : le professeur d'université
  • Gianni Giardinelli : le skinhead 1
  • Pascal Rocher : flic contrôle 2
  • Sofiane Lakrouf : policier algérien
  • Karl E. Landler : inspecteur français
  • Aryan Rahimian : Mouloud
  • Philippe Girard : le châtelain
  • Mostéfa Stiti : commissaire Ben Saïd
  • Mourad Lakehal : blédard 1
  • Mostefa Zerguine : chef blédard
  • Cédric Eeckhout : le tatoueur
  • Adrien Saint-Joré : skin Aristide
  • Martial Courcier : skin 2
  • Eric Wagner : skin 3
  • Sidney Wernicke : moine 1
  • Pierre Poirot : moine 2
  • Tonio Descanvelle : Moine 3
  • Farida Ouchani : la diplomate
  • Kevin Chamotte : le beau blond algérien
  • Moos Bela : policier avion
  • Mustapha Abourachid : présentateur TV
  • Narcisse Zankifo : l'Africain
  • Saïd Serrari : Maghrébin gobelets
  • Philippe Millot : le douanier
  • Eric Navech : flic contrôle 1
  • Thérèse Quentin : Mme Granger
  • Jean-Jacques Do Santos : flic contrôle 3
  • Kamel Abdous : le chauffeur
  • Kamel Benchemekh : épicier 1
  • Victor Abadia : cadre sup 1
  • Michel Gondoin : Cerise
  • Michaël Vander-Meiren : moine balèze (skin)
  • Guillaume Briat : moine 5
  • Franckie Charras : flic contrôle 5
  • Hiep Tran Nghia : le Chinois
  • Jocelyn Lagarrigue : le râleur
  • Loïc Dugue : maître 74
  • Ati Safavi : présentatrice TV
  • Mourad Zamouri : Mohamed Bled
  • Hicham Moumine : le suicidaire
  • Salah Abdelhak : homme foule bled
  • Fatima Ouchaye : la vieille femme
  • Hassen Mezache : Samir
  • Farid Moncef : enfant bled 1
  • Madjid Zioune : épicier 2
  • Mohand Saci : épicier 3 diplomate
  • Jamal Ziane : policier avion 2
  • Al Pach : épicier torturé
  • David Mandineau : le jongleur
  • Gilbert Perez : le marionnettiste
  • Valter Mineo : le saxophoniste
  • Aziz Arbia : épicier pendu
  • Richard Guille : le boucher de l'amphitéâtre
  • Laurent Bariteau : flic hôtel 5
  • Benoît Boucherifi : épicier rue Myrrha
  • Mebarek Benchehla : blédard 4
  • Jean Sarguera : blédard 5
  • Eric Kailey : GIGN 2
  • Didier Yakar : cadre sup 2
  • Eloïse Labro : dounière de l'aéroport
  • Jana Bittnerova : flic contrôle 6
  • Fanny Besson : chanteuse d'opéra
  • Sophie Chamoux : police scientifique
  • Eric Moreau : un passant (non crédité)

Accueil[modifier | modifier le code]

Le filma été nommé deux fois aux Gérards du Cinéma 2012, dans les catégories « Girard di film halal » et « Jérar du film tro golri :))) ROTFLOL !!!!!! XDDDD !!!!!!!!!! fo tro k jaille le voir av les soss... »[5]

Références[modifier | modifier le code]

  1. JP, « Halal police d\'Etat (2011)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 27 janvier 2017)
  2. « "Halal police d’état" : humour et de dérision autour de la discrimination » (consulté le 27 janvier 2017)
  3. AlloCine, « Les secrets de tournage du film Halal police d'Etat » (consulté le 27 janvier 2017)
  4. « HALAL POLICE D'ETAT (HALAL POLICE D'ETAT) de Rachid DHIBOU », sur lecritiqueurfou.blogspot.fr (consulté le 27 janvier 2017)
  5. AlloCine, « Prix et nominations pour Halal police d'Etat » (consulté le 27 janvier 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]