Paris (film, 2008)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paris (film).
Paris
Réalisation Cédric Klapisch
Scénario Cédric Klapisch
Acteurs principaux
Sociétés de production Studio Canal
TPS Star
France 2 Cinéma
Ce qui me meut
Canal+ France
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Film choral
Durée 130 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Paris est un film français réalisé par Cédric Klapisch sorti le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pierre, danseur professionnel au Lido, fait part à sa sœur Élise, assistante sociale, de ce qu'il vient d'apprendre : son cœur est gravement malade, et il est condamné à court terme s'il ne reçoit pas à temps une transplantation cardiaque. Élise se retrouve célibataire et vient emménager avec ses trois enfants dans l'appartement de Pierre, résolvant ainsi son souci d'hébergement et souhaitant s'occuper de son frère malade.

Ne pouvant plus danser et ayant perdu goût à la vie, Pierre, quand il ne garde pas les enfants d'Élise, passe désormais ses journées à scruter les Parisiens anonymes du haut de son balcon ou les rencontrant lors de ses rares sorties. Ainsi, sous son regard observateur, vont se croiser plusieurs protagonistes : un Africain sans-papier qui a entrepris un long périple pour arriver à Paris ; des commerçants ambulants travaillant sur le marché du quartier et s'approvisionnant à Rungis ; Roland, professeur à la Sorbonne, tombé amoureux d'une de ses étudiantes et avec qui il parvient laborieusement à entamer une relation ; cette dernière, Lætitia, dont la fenêtre d’appartement est juste en face de chez Pierre et dont lui-même est un temps tenté de faire la connaissance ; Philippe, le frère de Roland, qui est architecte ; une boulangère du quartier, irascible et dotée de préjugés, et sa jeune stagiaire maghrébine ; une mannequin qui vit de façon insouciante… Tous ont leur propre histoire, leurs propres doutes, spleen et petits tracas de la vie. Mais tous ont en commun le même décor, celui de Paris, la ville-lumière…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Juliette Binoche : Élise, assistante sociale, mère célibataire de trois enfants
  • Romain Duris : Pierre, frère cadet d'Élise, danseur professionnel au Lido, gravement malade du cœur
  • Fabrice Luchini : Roland Verneuil, historien spécialiste de Paris
  • Albert Dupontel : Jean, marchand de fruits et légumes
  • Julie Ferrier : Caroline, ex-compagne de Jean
  • François Cluzet : Philippe Verneuil, frère cadet de Roland, architecte « normal »
  • Karin Viard : la boulangère
  • Gilles Lellouche : Franky, marchand de poissons sur le marché
  • Mélanie Laurent : Lætitia, étudiante dont s'éprend Roland, son professeur
  • Sabrina Ouazani : Khadija, l'apprentie-boulangère « beurette »
  • Zinedine Soualem : Mourad, un collègue de Jean
  • Olivia Bonamy : Diane, ex-compagne de Pierre
  • Maurice Bénichou : le psychanalyste
  • Joffrey Platel : Rémy, le petit ami de Lætitia
  • Judith El Zein : Mélanie Verneuil, la femme de Philippe
  • Emmanuel Quatra : « Grand Nanar », le collègue de Jean qui chante Daniela à Rungis
  • Kingsley Kum Abang : Benoît, l'immigré sans-papier camerounais
  • Xavier Robic : Arthur Delamare, le journaliste de télévision qui recrute Roland
  • Audrey Marnay : Marjolaine
  • Annelise Hesme : Victoire
  • Farida Khelfa : Farida
  • Suzanne Von Aichinger : Susy
  • Renée Le Calm : Mme Renée, voisine d'immeuble de Pierre
  • Hubert Saint-Macary : le cardiologue
  • Marco Prince : le dragueur d'Élise à la soirée chez Pierre
  • Joseph Malerba : le chauffeur de taxi
  • Jean-Pierre Moulin : le professeur Vignard, collègue historien de Roland
  • Frédéric Cuif : le SDF
  • Audrey Lamy : la jeune femme aux fleurs sur le marché de Rungis
  • Cédric Klapisch : l'homme sur le toit durant le cauchemar de Philippe Verneuil (non crédité)
  • Camille Brunel : l'étudiant dans le café quand Mélanie Laurent regarde passer Luchini place de la Sorbonne (non crédité)
  • Marie Drion : Lila, fille d’Élise
  • Iris Grillet : Simone, fille d’Élise
  • Arthur Dujardin : Jules, fils d’Élise
  • Lila Perrin-Orsini : employée de boulangerie
  • Lorenzo Larocca : accordéoniste
  • Frédéric Rose : le réalisateur de télévision
  • Alexia Doucet : la fille de Caroline
  • Georges Happy : le frère de Benoît
  • Jeanne Candel : la fille en retard
  • Anne Benoît : Suzini
  • Nelly Antignac : Rachel
  • Juliette Navin-Bardin : Virginie
  • Samuel Achache : un étudiant à la Sorbonne
  • Lucciana de Vogüe : une cliente de la boulangerie
  • Sandy Boizard : une cliente de la boulangerie
  • Jérôme Michaud de la Rivière : Baudelaire
  • Catherine Pello : une cliente de la boulangerie
  • Chloé Grillert : un enfant de Philippe, dans son rêve
  • Pablo Klapisch : un enfant de Philippe, dans son rêve
  • Thaïs Klapisch : un enfant de Philippe, dans son rêve
  • Julia Urtado : un enfant adolescent de Philippe, dans son rêve
  • Samuel Urtado : un enfant adolescent de Philippe, dans son rêve
  • Juliette Prier : un enfant adolescent de Philippe, dans son rêve
  • Francis Henry : le patron de la brasserie
  • Paolo Coccina : un musicien dans la brasserie
  • Daniel Delannoy : un musicien dans la brasserie
  • Jean-Jacques Cirillo : un musicien dans la brasserie
  • Jeanne Cellard : une vieille dame au marché
  • Amine Naji : un passeur marocain
  • Charlotte Corman : Patricia
  • Gérard Dufraisse : un boucher
  • Jérémy Bardeau : l’ami de Diane
  • Jérémie Delaboudinière : un commerçant de Rungis
  • Sabrina Seyvecou : Sidonie (non créditée)

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Un faux-raccord est visible dans une scène à la boulangerie : il y a un décalage entre les plans dans l'affichage de la monnaie à rendre[3].
  • Lorsque le cardiologue reçoit Pierre en consultation, il évoque un bêta-bloquant : le « carveditol » (sic) alors qu'il s'agit du « carvedilol ».
  • Kingsley Kum Abang, contrairement au reste de la distribution, n'est pas un acteur professionnel. Il s'agit d’un Camerounais, maître-nageur à la station balnéaire de Limbé. À l'âge de 22 ans, il entreprend d'émigrer vers l'Europe, et son parcours de migration avait été suivi[4] longuement par le photo-reporter Olivier Jobard[5]. Son éprouvante traversée en haute mer à destination des îles Canaries à bord d'une frêle barque avait été filmée pour un reportage[6] de l'émission Envoyé spécial par le journaliste Grégoire Deniau. Ce poignant reportage valut à son auteur le prix Albert-Londres (2005), et à Kingsley une fugace médiatisation. Ému en ayant vu le reportage sur Kingsley, le réalisateur Cédric Klapisch l'embaucha pour son nouveau film choral Paris, en lui demandant de jouer sa propre histoire : maître-nageur dans un hôtel à touristes au Cameroun, le long périple à travers l'Afrique, la traversée périlleuse en haute mer, l'échouage nocturne sur une plage espagnole, l'arrivée à Paris et sa vie clandestine… Seul le prénom du personnage incarné par Kingsley a été changé. Le réalisme de la reconstitution est allé jusqu'à tourner dans le village natal de Kingsley au Cameroun, et en faisant jouer ses propres parents. Depuis Kingsley a été régularisé, et travaille comme électricien. Il a fait l'objet d'un autre reportage d’Envoyé spécial, revenant sur sa nouvelle vie[7],[8] et son incroyable destinée.
  • Pour des raisons de sécurité, la scène de naufrage en pleine nuit puis d'échouage sur une plage a été tournée en plein jour selon la technique dite de la «nuit américaine» .
  • Comme à son habitude, Cédric Klapisch fait appel à ses acteurs « fétiches » : Romain Duris, Fabrice Luchini, Karin Viard, Zinedine Soualem et Renée Le Calm.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Sources : IMDB, générique et LT2C

Nominations et sélection[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. JP, « Paris (2008)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 18 février 2017)
  2. « LUMIERE : Film: Paris », sur lumiere.obs.coe.int (consulté le 18 février 2017)
  3. Cédric Klapisch, Romain Duris, Joffrey Platel et Mélanie Laurent, Paris, (lire en ligne).
  4. Antoine Fouchet, « L'esquif sans nom de Kingsley », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne).
  5. Olivier Jobard, Kingsley, carnet de route d’un immigrant clandestin, Marval, .
  6. Traversée clandestine d'Olivier Jobard et Grégoire Deniau, diffusé dans Envoyé Spécial le , (visible sur Youtube).
  7. Destins clandestins d'Olivier Jobard, diffusé dans Envoyé Spécial le , (Visionner première partie et seconde partie sur Dailymotion).
  8. « Sommaire d’Envoyé spécial du jeudi 17 avril 2008 », Telle est la Télé !,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]