Ma part du gâteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ma part du gâteau
Description de cette image, également commentée ci-après
Cédric Klapisch à côté de l'affiche du film.

Réalisation Cédric Klapisch
Scénario Cédric Klapisch
Acteurs principaux
Sociétés de production Ce qui me meut
Studio Canal
France 2 Cinéma
Move Movie
CRRAV
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 109 minutes
Sortie 2011


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ma part du gâteau est un film français réalisé par Cédric Klapisch, sorti le . Il s'agit de son dixième long-métrage.

Synopsis[modifier | modifier le code]

France, divorcée et mère de trois filles à Dunkerque, se retrouve au chômage quand ferme l'usine dans laquelle elle a travaillé vingt ans comme ouvrière. Elle part chercher un travail à Paris, où elle se fait embaucher comme femme de ménage chez un trader. Peu à peu elle se rend indispensable à cet homme incapable de s'occuper de son fils quand son ex-compagne le lui confie. France tâche de comprendre cet homme extrêmement différent d'elle, jusqu'au jour où ils se rendent compte qu'il est responsable de la faillite de son ancienne entreprise.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]


Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le personnage du trader est une caricature très éloignée de la réalité.

Le héros est un "trader dérivés actions", mais il montre à sa femme de ménage qu’il spécule à court terme sur le dollar, ce qui n’a aucun rapport.

Lorsqu'il explique la vente à découvert ("short "), il pretend que ses ventes font chuter les cours de grandes entreprises, alors qu'il ne gère que cinq millions de dollars, un petit capital pour un hedge fund.

Il oublie aussi de préciser que si l’action ne chute pas, il perdra tout son capital.

Le trader est lynché à la fin du film par des ouvriers pour "avoir fait fermer leur entreprise", alors qu'un trader achète et vend des actions d’entreprise. Il ne gère pas d’entreprise

.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. JP, « Ma part du gâteau (2011)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 17 février 2017)
  2. « Ma part du gâteau - Dossier de presse », sur Frenetic Films (consulté le 18 février 2017)
  3. Fabrice Levasseur, « L2TC.com - Lieux de Tournage Cinématographique », sur www.l2tc.com (consulté le 18 février 2017).
  4. « Pictanovo, la communauté de l'image en Nord-Pas de Calais », sur www.pictanovo.com (consulté le 18 février 2017).
  5. « Cinéma : 10 films tournés à Courbevoie », sur http://www.courbevoieetmoi.fr (consulté le 18 février 2017).
  6. « Tournage du nouveau film de Cédric Klapisch "Ma part du gâteau" à Dunkerque », Culturebox,‎ (lire en ligne, consulté le 18 février 2017).
  7. « Des salariés qui crèvent l'écran », sur 20minutes.fr, (consulté le 18 février 2017).
  8. « Lieu de tournage - Ma part du gâteau », sur Agence Déjà (consulté le 18 février 2017).
  9. « La Gare du Nord fait son cinéma | SNCF », sur www.sncf.com (consulté le 18 février 2017).
  10. « Le sKetch - MA PART DU GATEAU », sur www.parisfaitsoncinema.com (consulté le 18 février 2017).
  11. « LUMIERE : Film: Ma part du gâteau », sur lumiere.obs.coe.int (consulté le 17 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :